Debian Wheezy et MAO/DAO

On suppose que Debian Wheezy est installé. Ici, on a ajouté les bureaux XFCE (pour la modularité) et KDE (parce que l’utilisateur final apprécie particuliérement ce bureau ) .

Que le fichier /etc/apt/sources.list contient déjà la ligne concernant les backports (voir ici : https://leblogdolivyeahh.wordpress.com/2013/05/09/debian-wheezy-backports-et-iceweasel-release/ )

Ajouter le dépôt Multimédia:

#nano /etc/apt/sources.list

puis ajouter la ligne :

deb http://www.deb-multimedia.org wheezy main non-free

Valider, puis

#apt-get update && apt-get install deb-multimedia-keyring && apt-get update

Il ne reste plus qu’à :

-Installer le noyau RT,un noyau « Temps réel » ( la version installée est un 3.2.0-4 pae pour i686, on le vérifie dans un terminal ,en simple utilisateur ,avec la commande  uname -a )

#apt-get install linux-headers-3.2.0-4-rt-686-pae linux-image-3.2.0-4-rt-686-pae 

(Les dépendances sont ajoutées automatiquement)

-Installer une panoplie de logiciels dédiés à la MAO  : (en mode terminal ou à l’aide de synaptic)

#apt-get install mixxx rosegarden audacity qractor jamin hydrogen meterbridge jack jackd qjackctl vlc vlc-plugin-jack lmms zynaddsubfx  (etc,etc…y’en a tellement .Le plus simple est de trouver votre bonheur dans synaptic ,section multimedia).Attention ,lmms se lance en commande (simple utilisateur) : lmms

-Installer des logiciels de retouches de photos,de montages vidéo ,  d’animation,de DAO

#apt-get install gimp blender rawtherapee darktable tintii librecad sweethome3d  kendlive openshot  (etc,etc.. Là aussi, il y a une tripotée de logiciels , à découvrir dans synaptic )

-En profiter pour installer des emulateurs (amiga ,playonlinux pour installer des programmes type MAO en .exe ,par exemple)

#apt-get install e-uae playonlinux

Note : Draftsight( le logiciel de Dassault ,dédié à la DAO ,de type Solidwork) a été installé à la demande, mais je ne suis pas adepte de ce genre d’installation.Il est disponible sur la page de Draftsight.Il faudra une ou deux bidouilles pour installer le .deb théoriquement réservé au système d’exploitation Ubuntu

capture d'écran2 capture d'écran1capture d'écran3 Capture d'écran - 31052013 - 09:12:52 Capture d'écran - 31052013 - 09:13:30 Capture d'écran - 31052013 - 09:15:47 Capture d'écran - 31052013 - 09:23:07

Il se peut qu’il faille tuer pulseaudio pour pouvoir utiliser jack si l’user se sert de  GNOME ou de XFCE comme bureau

#pkill pulseaudio 

Et enfin, le sources.list de cette machine

deb http://ftp.iut-bm.univ-fcomte.fr/debian/ wheezy main non-free contrib
deb-src http://ftp.iut-bm.univ-fcomte.fr/debian/ wheezy main non-free contrib

deb http://security.debian.org/ wheezy/updates main contrib non-free
deb-src http://security.debian.org/ wheezy/updates main contrib non-free

# wheezy-updates, previously known as ‘volatile’
deb http://ftp.iut-bm.univ-fcomte.fr/debian/ wheezy-updates main contrib non-free
deb http://ftp.iut-bm.univ-fcomte.fr/debian/ wheezy-proposed-updates non-free contrib main
deb-src http://ftp.iut-bm.univ-fcomte.fr/debian/ wheezy-updates main contrib non-free
#  multimédia
deb http://www.deb-multimedia.org wheezy main non-free
# backports
deb http://ftp.debian.org/debian/ wheezy-backports main
# iceweasel-release
deb http://mozilla.debian.net/ wheezy-backports iceweasel-release

Capture d'écran - 31052013 - 09:35:50

Olivyeahh

Publicités

Debian Sid & Gnome 3.8: Où en est on?

Plusieurs paquets du bureau Gnome ont migré d’experimental vers Unstable.

gnome-242x300

Gnome-shell reste cependant dans une version obsolète ,la 3.4.8

Plus d’info ici sur l’état actuel des paquets dans les différentes branches de Debian:

http://www.0d.be/debian/debian-gnome-3.8-status.html

Pour les impatients ,vous pouvez toujours chercher les paquets manquants dans Experimental

Olivyeahh

Debian Wheezy Gnu/hurd released

http://bits.debian.org/2013/05/debian-gnu-hurd-wheezy.html

hurd-logo-smDestiné aux machines i386 , le port Debian Gnu /hurd ne posséde que 10000 paquets sur les 40000 disponibles sous Debian Gnu/linux.La lenteur de ce projet est la résultante du peu de développeurs travaillant dessus.Je  considére ce système 100% libre mais encore expérimental

Hurd,c’est quoi?

Le Hurd est un ensemble de programmes et de bibliothèques servant de base au système d’exploitation GNU. Commencé vers 1990, il s’agit d’un logiciel libre soumis à la licence GNU GPL

Contrairement aux noyaux UNIX classiques, essentiellement monolithiques, le Hurd se fonde sur un micro-noyau, qui fournit uniquement les fonctions de base (accès basique au matériel et à la mémoire, gestion des tâches et de la communication entre celles-ci). Il se compose d’une série de services (appelés serveurs), fournissant des fonctions et des abstractions de plus haut niveau (système de fichiers, processus Unix, gestion des permissions, console, pilotes évolués…). Cette conception est donc plus modulaire et plus facile à faire évoluer dynamiquement. Cependant, ces serveurs indépendants doivent fréquemment communiquer, ce qui affecte les performances du système

Le Hurd se compose donc d’un ensemble de serveurs fonctionnant en interaction. Au lieu d’un seul programme imposant incluant absolument tout, de la gestion du synchronisme jusqu’au réseau, chacun de ses composants est géré par un serveur indépendant. Chaque serveur fournit un certain nombre de services, sous formes d’appels (RPC). Ces appels sont organisés en interfaces. Ces interfaces sont définies indépendamment des serveurs fournis par le Hurd : elles sont censées être stables (elles n’ont changé qu’une seule fois depuis1999) et documentées.

Le micro noyau utilisé est un Gnu/Mach

Cela rend en principe le développement du Hurd plus facile. Pour remplacer un composant, il suffit de créer un serveur implantant ces mêmes interfaces. On peut aussi remplacer et/ou modifier les composants non essentiels (la majorité) sans arrêter le système. De plus, si l’un des composants plante, il ne doit pas entraîner l’ensemble du système.

Dans le développement initial de Mach, cette idée d’un ensemble de serveurs interagissant était considérée comme un des buts principaux concernant le design, mais le Hurd est apparu comme étant le premier système basé sur Mach, fonctionnant de cette manière. Quoi qu’il en soit, il est apparu que le groupe développant Mach était bien trop occupé à travailler sur Mach pour réfléchir au système d’exploitation dans sa globalité.

(source:Gnu ,wikipédia)

J’en profite pour rappeller que il existe une version de Debian dotée du noyau BSD nommée Debian Gnu/Kfreebsd

J’avais tenté les deux.Autant l’installation de la version Debian/kfreebsd fut un succés ,autant je n’ai jamais réussi avec debian Hurd, chose que je réessayerai d’ici quelques semaines

Il existe également un projet Arch/hurd

Si vous êtes curieux…….

Olivyeahh

Mageia 3 : présentation , installation et configuration

J’ai un petit pincement au coeur quand je reviens sur cette distribution . J’ai découvert Gnu/linux avec son ancêtre ,Mandrake. j’ai continué à m’en servir en parallèle avec Debian ,alors qu’elle avait été rebaptisée Mandriva.Puis je l’ai laissé tomber lors de la première version de Mageia…
J’encourage pourtant les nouveaux à l’utiliser ,j’ai rarement vu plus simple dans le monde Gnu/linux

Présentation

« À l’origine, le nom de la distribution était MandrakeLinux. Mandrake était un nom connu car repris de la bande dessinée Mandrake, le magicien. Un magicien, Leon Mandrake, bien réel lui, a également porté ce nom. Ce nom a été choisi par la distribution car, ayant pour vocation d’être facile à utiliser, il serait simple de configurer son ordinateur aussi facilement qu’en recourant à la magie. Mandrake Linux, dès ses premières versions et à l’aide de ses assistants, permettait de configurer un ordinateur bien plus facilement que les autres distributions : la simplicité comme par magie.
Cependant en 2003, après un procès de Hearst Holdings et King Features Syndicate Inc, propriétaires de la marque Mandrake the Magician, Mandrakesoft (ancien nom de l’entreprise) est contraint de modifier le nom de sa société pour Mandriva et celui de son produit phare, pour Mandriva Linux.
Mandriva est le nom dérivé de la fusion entre la société Mandrake et Conectiva, du nom de la distribution brésilienne rachetée par Mandrakesoft en 2005.
Quant au logo, il n’a pratiquement pas été modifié depuis le début. Il s’agit d’une étoile lumineuse, avec sur la pointe droite trois petites étincelles, et une courbe bleue en dessous. L’étoile exprime en elle-même la facilité offerte par Mandriva pour configurer et effectuer les tâches de tous les jours sur son ordinateur, elle aussi évoquée dans cette étoile.
Le 18 septembre 2010, un groupe, composé d’anciens employés du groupe Mandriva et de membres de la communauté, a annoncé la création d’un fork communautaire de Mandriva Linux, appelé Mageia. Les membres de la communauté viennent de divers horizons et étaient tous contributeurs autour de la distribution Mandriva Linux. Le groupe explique qu’il ne veut plus être dépendant des fluctuations économiques et des changements stratégiques de la société.
L’organisation de Mageia est assurée et coordonnée par l’Association Mageia.Org, regroupant plusieurs anciens employés issus de Mandriva/Edge-IT et des contributeurs. Les employés sont issus pour la plupart de la vague de licenciements économiques résultant de la liquidation judiciaire de la société Edge-IT, filiale du groupe Mandriva.
Mageia soutient le projet LibreOffice dès le début car les deux projets sont nés dans des conditions similaires.
La première version de Mageia est sortie le 1er juin 2011. Bien qu’elle soit créée à partir du code source de Mandriva Linux 2010.1, Mageia 1 n’apporte pas encore de point nettement distinguant sur le plan technique. C’est surtout du point de vue structurel notamment que les deux distributions diffèrent : Mageia est gérée par une association à but non lucratif, contrairement à Mandriva Linux.Le logo de Mageia représente un chaudron en ébullition  »
(Source: wikipédia)

Téléchargement :

Mageia est distribuée en plusieurs versions ,ici : http://www.mageia.org/fr/downloads/

-Un DVD de 3,9 giga pour architecture 32 ou 64 bits
-Un live CD Dual-Arch de 700 Mo avec le bureau LXDE
-Deux Live DVD (Gnome ou KDE) de 1,4 Giga pour architecture 32 ou 64 bits
-Deux Live CD (gnome ou KDE) de 700 Mo pour architecture 32 ou 64 bits
-Enfin, deux CD d’installation en réseau filaire : l’un uniquement avec des logiciels libres ,l’autre comprenant les firmwares non libres

J’ai choisi la version DVD de 3,9 giga pour voir l’étendue des propositions à l’installation (nombre de bureaux en particulier)

Capture d'écran de 2013-05-22 07:56:07

Installation

Choix de la langue au boot de l’iso

Capture d'écran de 2013-05-22 09:51:10

Capture d'écran de 2013-05-22 09:51:15

Capture d'écran de 2013-05-22 09:51:23

Démarrage de l’iso

Capture d'écran de 2013-05-22 09:51:54

Capture d'écran de 2013-05-22 09:51:59

Choix de la langue du système

Capture d'écran de 2013-05-22 09:53:32

Licence de Mageia

Capture d'écran de 2013-05-22 09:53:46

Partitionnement

Capture d'écran de 2013-05-22 09:54:17

Capture d'écran de 2013-05-22 09:54:31

Partitionnement personnalisé

Capture d'écran de 2013-05-22 09:55:23

Capture d'écran de 2013-05-22 09:55:31

Ajout de média

Capture d'écran de 2013-05-22 09:56:35

Ajout de sources d’installation par le réseau

Capture d'écran de 2013-05-22 09:56:42

Installation du système de base

Capture d'écran de 2013-05-22 09:57:31

Configuration du réseau automatique

Capture d'écran de 2013-05-22 10:15:18

Capture d'écran de 2013-05-22 10:15:31

Capture d'écran de 2013-05-22 10:15:47

Capture d'écran de 2013-05-22 10:16:14

Ajout d’un serveur de téléchargement des paquets

Capture d'écran de 2013-05-22 10:16:39

Ajout des dépôts

Capture d'écran de 2013-05-22 10:17:24

Capture d'écran de 2013-05-22 10:17:46

Choix du bureau

Capture d'écran de 2013-05-22 10:19:23

Capture d'écran de 2013-05-22 10:19:31

Je choisi « Autres environnements de bureau » (type XFCE,e17 ou encore Icewm)

Capture d'écran de 2013-05-22 10:21:10

Installation du système

Capture d'écran de 2013-05-22 10:22:43

Fin de l’installation

Capture d'écran de 2013-05-22 14:19:11

Création de l’utilisateur

Capture d'écran de 2013-05-22 14:22:27

Résumé de l’installation

Capture d'écran de 2013-05-22 14:34:22

Installation du chargeur d’amorçage en mode automatique

Capture d'écran de 2013-05-22 14:35:36

Recherche des mises à jour

Capture d'écran de 2013-05-22 14:36:56

Redémarrage

Capture d'écran de 2013-05-22 14:38:05

Ecran de connection ,choix du bureau (XFCE)

Capture du 2013-05-22 14:42:38

Mageia 3 ,XFCE est particulièrement soigné à la sauce Mageia

Capture du 2013-05-22 14:48:50

Mageia 3 comprend,entre autre,un kernel 3.8.13.Mais aussi Firefox,Thunderbird,Libreoffice,VLC,unrar et la plupart des logiciels libres présents dans les autres distributions.Le gestionnaire de paquet est urpmi .Nous allons donc nous intéresser à ce qui fait la facilité de Mageia .

Configurer votre ordinateur avec le centre de contrôle de Mageia (drakconf)

Capture du 2013-05-22 14:57:27

Dans l’ordre ,ce logiciel permet de configurer :

-La gestion des logiciels (installation ,mise à jour,configuration des dépôts)

Capture du 2013-05-22 15:00:38

-La gestion du matériel (l’ajout et la détection de matériel sont gérés de façon automatique par drakconf)

Capture du 2013-05-22 15:03:15

-La gestion des connexions internet et du réseau

Capture du 2013-05-22 15:05:44

-La gestion du système (service, localisation,administration)

Capture du 2013-05-22 15:07:35

-Les partages réseau

Capture du 2013-05-22 15:09:37

-La gestion des disques locaux

Capture du 2013-05-22 15:11:04

-La sécurité (pare feu , droits)

Capture du 2013-05-22 15:12:09

-Le démarrage du système

Capture du 2013-05-22 15:14:00

Voilà, une présentation rapide.Je ne peux que conseiller cette distribution aux débutants.Les environnement (Gnome,KDE,XFCE,etc) sont très bien intégrés à la distribution et drakconf en permet la configuration facilement.Je lui reproche juste d’avoir moins de logiciels disponibles par rapport à Debian ou Archlinux, mais les plus connus sont présents

Pour toutes questions ou précisions, il y a les commentaires de l’article

Olivyeahh

Cairo-dock

Cairo-Dock ,avec ou sans OpenGL, est une barre de lancement d’applications animée (à la manière de Mac OS X) intégrant dans ses dernières versions, une gestion de ses plugins sous forme de widgets, directement affichés sur le bureau de l’utilisateur tels des icônes « interactives .Il permet le lancement rapide d’applications favorites directement depuis le bureau de l’utilisateur. . Le dock fonctionne très bien sous Xfce (avec le gestionnaire de composite de xfwm4) , et normalement avec KDE depuis que KWin gère la composition d’affichage.Pour gnome, il est inutile, le dock de gnome-shell convenant très bien sans surcharger le bureau.
Cairo-Dock utilise actuellement la bibliothèque standardisée OpenGL, afin d’obtenir une fluidité accrue.

Capture du 2013-05-21 13:51:00

Cairo-dock est hautement paramètrable

Capture du 2013-05-21 13:51:31

Enfin, Cairo-dock est présent dans les dépots de toutes les distributions, perso ,je l’utilise en complément de XFCE

Olivyeahh

Mageia 3 est sortie.

Une bonne nouvelle pour les utilisateurs de cette « open mandriva »

mageia3
Je ferais un article sur cette distro dans la semaine (en live dans un VM ),je ne l’utilise pas et le peu que j’en ai vu m’a suffit.

Très userfriendly avec son centre de contrôle et son gestionnaire de programmes (trop pauvre), elle propose, en plus des logiciels libres, un dépôt non-free

Deux liens

La note de version : – https://wiki.mageia.org/en/Mageia_3_:_Notes_de_Version_-_FR

Le téléchargement: – https://www.mageia.org/en/downloads/

Idéal pour les débutants

Olivyeahh