Debian Wheezy : installer Cinnamon

Capture d'écran - 28062013 - 10:53:43

Capture d'écran - 28062013 - 10:52:47

Pour les réfractaires à Gnome ,Kde ou encore xfce, voici comment installer Cinnamon sous Debian stable :

$ su –

# echo deb http://packages.linuxmint.com/ debian main import backport upstream romeo >> /etc/apt/sources.list

#apt-get update

# apt-get install linuxmint-keyring

# apt-get update && apt-get install cinnamon

Olivyeahh

Le 31/10/2013,
Edit : Cinnamon est dans Debian Sid mais en version 1.7 et bogué ( et incompatible avec le Gnome-shell 3.8).Alors que fin Novembre ,le dépot de LMDE proposera la version 2.0 du bureau. Si vou voulez absolument une version stable de Cinnamon,il est donc judicieux de se servir du Dépôt de LMDE.
Amicalement
Olivyeahh

Publicités

Linux : le shell

Le 4ème article concernant les commandes et l’administration

aujourd’hui :

Le Shell

C’est l’interpréteur de commande, il est utilisé en permanence.Il permet d’activer des commandes interactivement ou par programmation (grâce aux scripts). La plus grosse difficulté est l’apprentissage et l’utilisation des caractères spéciaux.

– Le Script

C’est une procédure de commande écrite en shell .on peut par exemple paramétrer une session utilisateur par des scripts exécutés automatiquement en début de session.

– Les variables d’environnement

HOME : le répertoire de travail

PATH : Le chemin des répertoires où sont recherchés les commandes

ENV : Le chemin d’un script déclenché par toute instance de shell ( terminal par exemple)

Les caractères spéciaux

Passage obligatoire  par la page de Patrick MARION  🙂 : http://marionpatrick.free.fr/man_html/html/tuto_shell.html#chp3.1.1

C’est trop long à rédiger  et cette page est bien faite  😀

Un peu de pratique 🙂  Dans l’ordre, les commandes en théorie puis une capture d’écran permettant de visualiser le résultats de ces dernières

I)Le Shell

1/ Utilisation des redirections

– On redirige le résultat de la commande cal dans un fichier ,puis on le visualise

[archer@archlinux ~]$ cal > cal.txt
[archer@archlinux ~]$ more cal.txt

– On redirige le résultat de la commande date dans le même fichier. On perd l’ancien contenu

[archer@archlinux ~]$ date > cal.txt
[archer@archlinux ~]$ more cal.txt

-On redirige le résultat de la commande cal dans un fichier et on y ajoute le résultat de la commande date

[archer@archlinux ~]$ cal > histo.txt
[archer@archlinux ~]$ date >> histo.txt
[archer@archlinux ~]$ more histo.txt

-On affiche le résultat d’une commande page par page

[archer@archlinux ~]$ cal 2013 | more

Résultat des commandes :

Capture du 2013-06-20 12:50:43

2/Utilisation des jokers

– On affiche les commandes commençant par a du repertoire /bin

[archer@archlinux ~]$ cd /bin
[archer@archlinux bin]$ ls a*

– On affiche les commandes composées de 5 caractères

[archer@archlinux bin]$ ls ?????

– On affiche les commandes de 2 caractères commençant par e

[archer@archlinux bin]$ ls e?

Capture du 2013-06-20 13:50:29

– On affiche les commandes commençant par w ou x ou y ou z

[archer@archlinux bin]$ ls [wxyz]*

Capture du 2013-06-20 13:55:16

[archer@archlinux bin]$ ls [w-z]*

Capture du 2013-06-20 13:56:49

– On affiche les commandes que ne commence pas par a et v

[archer@archlinux bin]$ ls [!a-w]*

– On quitte /bin

[archer@archlinux bin]$ cd

Capture du 2013-06-20 13:45:46

3/Utilisation des caractères de protection

  – le backslash (\) demande au shell de ne pas interpréter le caractère suivant .Par exemple ,on essaie de créer un fichier commençant par #

[archer@archlinux ~]$ touch #commentaire (echec : opérande de fichier manquant)

[archer@archlinux ~]$ touch \#commentaire
[archer@archlinux ~]$ ls -l *comme*

Les simples quotes (‘…’ ) protégent  un ensemble de caractères .je crée le fichier fichier des espaces

[archer@archlinux ~]$ touch ‘fichiers des espaces’
[archer@archlinux ~]$ ls -l *espace*

les doubles quotes ( « … » ) fonctionnent comme les simples quotes mais le caractère $ (ou le backslash ,par exemple)  est interprété

[archer@archlinux ~]$ echo « Mon repertoire de connexion: $HOME »

Capture du 2013-06-20 14:06:05

A savoir :

– Le point-virgule sépare les commandes

-Les antiquotes permettent d’interpréter une commande dans une commande

echo SHOME permet de visualiser la variable HOME

Capture du 2013-06-20 14:24:49

Au prochain article sur le sujet : Utilisation du PATH et la lecture des scripts shell

S’il y a des corrections ou des précisions, veuillez laisser des commentaires .

Olivyeahh

ArchLinux :gnome-flashback-session

Très simple à installer sur les systèmes basés sur archlinux

Un terminal et un petit :

$sudo pacman -S gnome-flashback-session

Quitter la session en cours , puis selectionner la session désirée ,ici gnome flashback et se connecter

 

Capture du 2013-06-19 18:16:18

 

Capture du 2013-06-19 16:23:07

 

L’avantage est la souplesse par rapport à la lourdeur de gnome-shell, l’interface rappelle inévitablement gnome2

Le paquet doit exister dans d’autres distros basé sur la version 3.8 du shell , je n’ai pas vérifié

 

Olivyeahh

 

Humour drôle ^^

Si les lignes aériennes dépendaient des systèmes d’exploitation

  • UNIXAirways     Chaque passager arrive à l’aéroport avec un morceau de l’avion. Ensuite, ils vont tous sur la piste et se mettent à assembler l’appareil, pièce par pièce, tout en discutant sans fin sur le type d’avion qu’ils sont censés construire.
  • Air DOS    Tous les passagers poussent l’avion jusqu’à ce qu’il plane, ensuite ils sautent à bord et le laissent filer jusqu’à ce qu’il retouche le sol. Ensuite, ils poussent à nouveau, re-sautent à bord, et ainsi de suite …
  • Mac Airlines     Toutes les hôtesses, les commandants de bord, les bagagistes et les vendeurs de billets se ressemblent et agissent de la même façon. A chacune de vos questions concernant des détails, on vous répond aimablement mais fermement que vous n’avez pas besoin de savoir, ne voulez pas savoir, et que l’on s’occupera de tout pour vous sans que vous ayez rien à savoir, donc fermez-la.
  • Windows Air    L’aérogare est belle et toute colorée, avec de sympathiques hôtesses, un enregistrement des bagages et un embarquement rapides, et un décollage tout en douceur. Après un vol d’environ 10 minutes, l’avion explose sans prévenir.
  • Windows NT Air    Exactement comme Windows Air, mais beaucoup plus cher, avec des avions bien plus gros, et qui entraînent avec eux tous les autres appareils dans un rayon de 50 km quand ils explosent.
  • Linux Air    Les employés mécontents de toutes les autres lignes aériennes décident de lancer la leur. Ils construisent les avions, les composteurs de billets et bétonnent les pistes eux-mêmes. Ils demandent une contribution modique afin de couvrir les frais d’impression des billets, mais vous pouvez tout aussi bien les télécharger et les imprimer vous-même. Lors de votre embarquement, on vous donne un fauteuil, quatre boulons, une clé et une copie du Fauteuil-HOWTO.html. Une fois installé, le siège entièrement réglable est très confortable, l’avion part et arrive à l’heure, sans le moindre problème, et le repas servi à bord est fabuleux. Vous essayez de parler aux clients des autres compagnies du super voyage, mais tout ce qu’ils répondent, c’est : « Il a fallu que vous fassiez quoi avec le siège ? »    (source: http://www.linux-france.org/article/lgazette/issue-45/lg45-fr-4.html )

Iron ,un fork de google chrome plus « sécurisé »

Ce matin, en navigant sur  http://coagul.org/drupal/ ,je suis tombé là dessus :

http://coagul.org/drupal/publication/installer-navigateur-web-srware-iron-sur-ubuntu-1204

 

Du coup, j’ai cherché ce navigateur pour Archlinux dans le but de tester la bête ,dépôt AUR

Installer Iron-Linux , fork de Google Chrome/Chromium sans les traqueurs Google

$sudo yaourt -S iron-bin

Capture d'écran de 2013-06-14 10:13:00

 

Contrairement à la version Ubuntu, il vous faudra installer les extensions adblock, ghostery et flashblock

A tester puis faire selon son avis :garder ou dégager

 

Merci à dlareg pour l’article source

 

Olivyeahh

Good bye Cinnarch…Welcome Antergos

10 Avril 2013 :Une annonce passe sur le site de Cinnarch

« Aujourd’hui, nous avons pris la décision difficile de changer l’orientation de notre distribution.
Alors que le bureau Cinnamon est une excellente interface utilisateur et que nous avons eu beaucoup de plaisir à l’utiliser, il est devenu un fardeau à maintenir / mettre à jour. Nous aimerions rester fidèle et compatible avec notre distro mère, Arch Linux.Le maintien de Cinnamon serait sources  d’incompatibilités  dans l’ensemble des réglages de Gnome . Il est presque impossible de maintenir un logiciel développé par Linux Mint dans une rolling release. Ils sont une année en retard avec le code, en amont. Arch Linux va bientôt passer à Gnome 3.8 et Cinnamon n’est pas compatible avec le shell. L’équipe Cinnamon en est encore à faire migrer certains de leurs outils pour pouvoir travailler pleinement avec Gnome 3.6

Nous avons décidé que pour livrer  l’expérience la plus stable et la  meilleure « out-of-the-box »  possible, il fallait utiliser Gnome comme notre environnement de bureau par défaut à l’avenir. Nous savons que cette décision peut déranger certains de nos fidèles utilisateurs, mais nous avons vraiment l’impression que c’est la meilleure voie à suivre à long terme.« 

L’équipe Cinnarch/Antergos

Voici pourquoi Cinnarch n’est plus.En lieu et place, la distribution est devenue Antergos , basée sur Archlinux (en direct, à l’inverse de Manjaro qui a plus ou moins un mois de retard par rapport à Archlinux) et Gnome 3.8 (bien que Cinnamon, XFCE ou encore Razorqt soient disponibles sur l’iso d’installation)

Je ne reviendrais pas sur l’installation (l’installeur ressemble à ce que l’on peut trouver sous Ubuntu/Mint) en mode graphique , c’est d’une simplicité enfantine.L’image se récupére ici : http://antergos.com/

002

Le fichier /etc/pacman.conf ne contient qu’un dépôt antergos ,le reste est « full », et donc 100% compatible avec, ArchLinux.

Capture d'écran de 2013-06-12 09:29:24

Le thème du shell est par défaut zutikwo , le thème d’icones est faenza

Capture d'écran de 2013-06-12 10:56:24

Le système ,une fois installé, est composé de 614 paquets alors que pour Debian, Ubuntu ou encore Fedora, on tourne plus autour de 1300

Cela s’explique par un minimun d’applications présentes ,comme on peut le voir sur la capture ci dessus.

L’autre point non-négligeable est la présence d’un gestionnaire de paquets ,basé sur pacman, entièrement en mode graphique et très cohérent,simple et rapide à prendre en main : pacmanXg4

Capture d'écran de 2013-06-12 08:58:31

Capture d'écran de 2013-06-12 08:58:52

Capture d'écran de 2013-06-12 09:00:02

On peut bien sûr accéder au dépôt AUR

Pour cela , il vous faudra installer base-devel et yaourt

$sudo pacman -S base-devel

$sudo pacman -S yaourt

(On peut avoir accés au dépot AUR via pacmanXg4, également)

libre office sera installé via un installeur dédié

Capture d'écran de 2013-06-12 14:20:23

Capture d'écran de 2013-06-12 14:20:43

Capture d'écran de 2013-06-12 14:21:07

Seule ombre au tableau, parce qu’il en faut bien une, la présence par défaut du navigateur chromium , à virer le plus vite possible ^^ et à remplacer par firefox

Antergos  est donc une « vraie » Archlinux user-friendly (on a juste pas à se taper la mise en place de l’originale)

Mon amie m’a demandé un remplacement immédiat de son Ubuntu 12.04 LTS, sur son Eeepc ,par une Antergos (vu la réactivité de la bête, je la comprends ^^)

Conclusion: Une distribution 100% archlinux, avec le mal de crâne que peut donner l’installation de l’original en moins et plus à jour que Manjaro.Idéal donc pour ceux (et celles,du coup) qui rêvent d’un système ultra-léger et ultra-réactif ,sans passer par une installation à la main.Il ne leur reste plus qu’à installer leurs logiciels favoris  🙂

KISS ( Keep It Simple, Stupid )

Capture d'écran de 2013-06-12 10:56:17

Olivyeahh

edit: Si vous utilisez plusieurs systèmes linux sur votre machine, il vous faudra installer os-prober puis un petit

$sudo grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg

(Ce qui permettra de créer un fichier grub.cfg automatiquement)