Jusqu’où iront-ils ??

Je vous laisse lire

disquedur-675

http://www.numerama.com/magazine/27916-comment-et-pourquoi-la-nsa-peut-hacker-votre-disque-dur.html

On se demande où cela va finir…

Olivyeahh

Publicités

Dropline-Gnome: installer Gnome 3.10 sur une Slackware 14.1 ou Current

L’environnement de bureau GNOME a été retiré de la distribution le 26 mars 2005 lors du développement de Slackware 10.2. La préparation et l’empaquetage de gnome nécessite en effet plus d’efforts que pour d’autres environnements de bureau comme KDE ou Xfce,surtout depuis la version 3.xx

Il existe plusieurs projets qui permettent l’installation de l’environnement GNOME 3 sur Slack : GNOME SlackBuild, dropline GNOME, GWARE, Gslacky, buildbot

Je vais utiliser Dropline-Gnome

Il faut d’abord télécharger l’archive de PackageKit (i686 ou x86_64) ,je suis en 64 bits donc je télécharge l’archive correspondante ici : http://www.droplinegnome.org/

Je me déplace dans mon dossier de téléchargements

# cd /home/olivyeahh/Downloads

et j’installe PackageKit

# installpkg PackageKit-0.8.15_6111975-x86_64-1dl_install.txz

Je lance ensuite la mise à jour du dépôt puis l’installation de Gnome 3.10

#pkcon refresh force

# pkcon install dropline

snapshot4
Je décide néanmoins de laisser (pour l’instant) ma session KDE ,que j’éliminerai une fois Gnome 3.10 jugé « Stable » (en effet,cette version fournie par Dropline-Gnome est clairement désignée comme une Alpha )

Screenshot from 2013-12-25 16:52:51

Screenshot from 2013-12-25 17:02:04

Screenshot from 2013-12-26 09:53:59

Vérifiez quand même vos locales ,bien que l’installeur Dropline vous demande de les définir au premier démarrage de l’environnement.

(A noter qu’une version 3.8 de Gnome est disponible pour la version 14.0 de Slackware)

Olivyeahh

Slackware 14.1

Comme je le disais sur le post précédent ,j’étais assez content d’être revenu à Gentoo ,ouais, mais non en fait.Gentoo est flexible ,légère et réactive , seulement la gestion des paquets est de plus en plus longue (mise à jour ,installation ).Fût un temps où ce n’était pas le cas ,ou pas tant que ça.Là, 45 minutes pour 50 mises à jour ,c’est pas possible.

Slackware est une distribution Linux qui, à la différence d’autres distributions populaires, a longtemps été maintenue par une seule personne. Elle est connue pour suivre au mieux la « philosophie Unix » et rechercher la stabilité des applications.

Un peu d’historique ici

Ma dernière expérience avec « Slack » date de la version 10.2 ,soit 7-8 ans en arrière

A noter que Slackware a fêté son 20ème anniversaire en Juillet 2013

L’installation en elle même n’est pas réservée au gros barbus asociaux.Elle se passe en mode semi-graphique

Un très bon post à ce sujet sur le blog d’un linuxien averti ici ,ça m’évitera de publier une énième procédure d’installation (je veux juste corriger Fred sur la francisation
Il écrit : « j’ai modifié la valeur par défaut en fr_FR.UTF8 » , alors que c’est fr_FR.UTF-8)
(N’oubliez pas non plus de franciser KDE avec le paquet de langue FR et le centre de configuration de KDE ,environnement et clavier pour ma part)

Sinon en support officiel ,2 pages sont intéressantes
celle-ci : http://wiki.slackware-fr.org/installation:articles:faq_francophone
Celle-là : http://wiki.slackware-fr.org/slack

Une fois prête ,je décide d’installer slapt-get et slapt-src (qui me permettra de gérer plus facilement les slackbuilds)

je vais donc sur http://software.jaos.org/
Et je télécharge slapt-get et slapt-src pour X86_64

En suite j’ouvre un terminal,je passe en mode root,je me déplace dans mon dossier Downloads

#cd /home/olivyeahh/Downloads

Et j’installe slapt-get

#installpkg slapt-get-0.10.2p-x86_64-1.tgz

Je procède exactement de la même façon pour slapt-src .Je vais en avoir besoin pour installer b43-fwcutter et b43-firmware pour mon éternel wifi de merde de chez Broadcom

Slapt-get fonctionne de la même façon (en fait, c’est similaire )qu’ apt-get ,le gestionnaire de paquets de Debian

J’en profite pour modifier les sources (je l’ai déjà fait pour le gestionnaire de paquets slackpkg juste avant)

Pour slackpkg :

#nano /etc/slackpkg/mirrors

Je décommente les lignes concernants les miroirs français et je modifie slackware64-14.1 en slackware64-current (je préfére les rolling release 😀 )

ftp://mirror.ovh.net/mirrors/ftp.slackware.com/slackware64-current/
http://mirror.ovh.net/mirrors/ftp.slackware.com/slackware64-current/

Pour slapt-get

#nano /etc/slapt-get/slapt-getrc
et je modifie cette ligne (de slackware-14.1 à current)
# Base url to directory with a PACKAGES.TXT.
# This can point to any release, ie: 9.0, 10.0, current, etc.
SOURCE=ftp://ftp.slackware.com/pub/slackware/slackware64-current/:OFFICIAL

je mets à jour avec

#slackpkg update
#slackpkg upgrade-all

Je me sers de slapt-src pour installer mes slackbuilds et ainsi  faire fonctionner mon wifi (que je gèrerais avec wicd)

#slapt-src –install b43-fwcutter
#slapt-src –install b43-firmware

Voilà,ma slackware est prête et je suis bien content de renouer avec elle.

J’avais oublié sa simplicité,sa légèreté,sa réactivité

En plus, y’a grub maintenant 😀

snapshot1

snapshot2

snapshot3

Olivyeahh

Edit:

Manuel slapt-get

Fedora 20 ,Mageia 4 Beta 2 et SteamOS

Un aperçu rapide

-Fedora 20 est sorti le 17 Décembre

http://fedoraproject.org/fr/

-La beta 2 de la Mageia 4 est disponible,avis aux testeurs (elle est suffisamment stable pour être installée)

http://www.mageia.org/fr/

-SteamOS ( http://store.steampowered.com/steamos/ ) est une distribution basée sur Debian Stable et éditée par Valve.Vous pouvez donc transformer votre PC en console 😀 . L’arrivée du jeu vidéo sur Linux a ses avantages et ses inconvénients (DRM ,Steam est propriétaire et beaucoup de pilotes le sont également, mais ca ,les gamers s’en tamponnent .Par contre, niveau performance ,ils risquent d’être aux anges) .Précision,c’est la première beta.

1196597736

Edit: transformez sa debian « UNSTABLE » en SteamOS ,c’est par ici : http://steamcommunity.com/groups/steamuniverse/discussions/1/648814395815055799/

Olivyeahh

Audio : Luppp

Luppp est un looper audio live dans le style d’un séquenceur, ce qui le différencie de loopers purs comme sooperlooper par son approche « séquences de boucles » et d’un séquenceur audio comme Ardour 3 par son approche temps-réel.Son fonctionnement est très proche du logiciel privateur Ableton Live
Luppp est né en 2011 mais a bénéficié d’une réécriture majeure dernièrement et le code source vient d’être publié

Pour plus de détails ,voici la page du projet : http://openavproductions.com/luppp/

lupppFileRecordMaster

Olivyeahh

Créer une SWAP « virtuelle »

L’espace d’échange, plus généralement appelé par son terme anglais swap space ou simplement swap, est une zone d’un disque dur faisant partie de la mémoire virtuelle de votre ordinateur. Il est utilisé pour décharger la mémoire vive physique (RAM) de votre ordinateur lorsque celle-ci arrive à saturation. L’espace d’échange se trouve généralement sous une forme de partition de disque dur (en général,elle est mise en place à l’installation)

Or ,pour des raisons pratiques,je ne crée plus de partition d’échange, mais un fichier d’échange directement sur les partitions racines ( /) de mes systèmes. Cela me permet de ne pas impacter les tables de partitions sur mes disques durs ( aucun risque de pertes de données par un re-partitionnement ) ,je peux allouer plus ou moins de swap à la volée en cas de besoin (je ne l’ai jamais fait, mais on ne sait jamais 🙂  ).De plus ,l’efficacité d’un fichier d’échange est égale à celle d’une partition d’échange.

Seule ombre au tableau : un fichier d’échange ne peut pas être utilisé lors d’une mise en hibernation du système (veille prolongée) ,mais comme c’est une chose dont je ne me sers jamais….

Ouvrir un terminal en mode super-utilisateur

-J’utilise fallocate pour réserver un bloc d’espace disque à attribuer à l’espace d’échange que je crée sur / et que j’appelle file.swap

#fallocate -l 1024m /file.swap

l indiquant la taille allouée , ici 1024 Mo .m pour Mo (g pour Go). /file.swap étant le chemin absolu du fichier que je veux créer

-Je veux que cet espace ne soit lisible que par le système concerné par l’ajout de ce fichier .

#chmod 600 /file.swap

-Je définie /file.swap comme espace d’échange

#mkswap /file.swap

-J’active le fichier swap

#swapon /file.swap

Capture du 2013-12-04 12:17:42

Olivyeahh