Le pouvoir

Un petit monologue pour le public que le grand Léo aimait envoyer aux visages des spectateurs à la fin de ses concerts.

« Quand tu rentres chez toi, je parle à chacun de vous, quand tu rentres chez toi, ne prends pas des habitudes…
Avant de faire la révolution dans la rue, il faut d’abord la faire dans sa tête. Mais comme tu ne la fais pas ,c’est pour ça qu’on la fait pas dans la rue.
Et n’oublie pas ce que je t’ai dit, ce que je vais te dire.
Tous les jours. Tous les jours. Tous les jours. Au-dedans de toi. En parlant à n’importe qui, même à un mec avec qui tu dois développer des phraséologies à la con, sous prétexte qu’ils ont des machins, des cravates…

Dis-toi bien une chose, mais dis-toi le toujours, toujours, à toi tout seul ,sans  en parler à ta femme et à tes enfants …

Ou si , apprends leur aussi…

Dis-toi bien que le pouvoir, d’où qu’il vienne,de lui,de toi…

C’EST VRAIMENT DE LA MERDE. »

ferre-leo

Léo Ferré

Publicités

Les commentaires sont fermés.