Distributions pour Débutants: Linux Mint

3ème billet sur les distributions dédiées aux néophytes

Aujourd’hui, et après la LMDE, sa « fausse » sœur jumelle : Linux Mint

Historique:

Linux Mint, première du nom sort en 2006. Elle est basée sur Kubuntu. Pour sa version 2.0, elle se basera directement sur Ubuntu. Son bureau est Gnome 2 . Elle va se démarquer des autres distributions en 2011, lors de la sortie de Gnome 3, d’un côté, et d’Unity (le bureau d’Ubuntu) ,de l’autre.Les développeurs de Mint optent pour  une nouvelle interface utilisateur créée par leurs soins : Cinnamon, basé sur Gnome 3 mais très proche de ce que l’on peut trouver sur un Windows 7, par exemple . Un coup de génie, avec le recul. En effet, elle siphonne les utilisateurs insatisfaient par les clicodromes  que sont devenus Gnome et Unity

Aujourd’hui, nous en sommes à la version 17.3 de la distribution. Cette version est une LTS (Long Time Support) et sera maintenue jusqu’en Avril 2019, comme sa base Ubuntu 14.04 LTS

Installation:

Installation en captures d’écran. Pour le partitionnement avec UEFI, c’est ici

Linux Mint propose 4 iso et autant de bureaux: Cinnamon, KDE, MATE, XFCE

J’ai une version Cinnamon (version 2.8.6), celle que le fiston a sur sa machine, sous la main. Cela fera l’affaire.

Je lance l’image Live

Screenshot from 2016-02-16 06_16_59

Screenshot from 2016-02-16 06_17_19

Je règle mon clavier

Screenshot from 2016-02-16 06_17_54

Screenshot from 2016-02-16 06_17_59

Screenshot from 2016-02-16 06_18_13

Je débute l’installation. Le hic, pas de wifi. Or, je sais que l’installateur va me demander une connexion internet

Screenshot from 2016-02-16 06_18_59

Je file dans le menu et clique sur Driver Manager

Screenshot from 2016-02-16 06_21_04

J’installe le pilote pour ma carte Broadcom

Screenshot from 2016-02-16 06_20_16

Screenshot from 2016-02-16 06_20_21

Screenshot from 2016-02-16 06_21_59

Screenshot from 2016-02-16 06_22_34

Voilà, je continue l’installation de la distribution. La connexion internet permet de franciser l’ensemble pendant la mise en place du système. Très bonne chose

Screenshot from 2016-02-16 06_22_53

Screenshot from 2016-02-16 06_23_40

Screenshot from 2016-02-16 06_24_08

Screenshot from 2016-02-16 06_24_45

Screenshot from 2016-02-16 06_25_05

Screenshot from 2016-02-16 07_25_21

Je créais l’utilisateur/administrateur , avec un mot de passe robuste, pendant que l’installation se lance

Screenshot from 2016-02-16 07_25_59

A partir de maintenant, vous avez le temps de prendre un café. Ce n’est pas très long, mais un kawa, ça fait toujours du bien

Screenshot from 2016-02-16 07_27_51

Screenshot from 2016-02-16 07_29_19

Screenshot from 2016-02-16 07_30_00

Screenshot from 2016-02-16 07_31_18

Screenshot from 2016-02-16 07_31_52

Screenshot from 2016-02-16 07_32_52

Screenshot from 2016-02-16 07_33_18

Screenshot from 2016-02-16 07_38_56

Screenshot from 2016-02-16 07_47_03

Une fois l’installation complète, on redémarre

Le pilote pour le wifi n’a servi que pour l’installation, il n’est pas présent au redémarrage

Pas grave, on insert le Live-DVD ou USB et on réinstalle le pilote via le gestionnaire de pilotes. Une fois connecté, ce programme, qui démarque la distribution de sa « fausse » sœur jumelle, vous permettra d’installer les pilotes pour vos cartes graphiques respectives automatiquement

Capture du 2016-02-16 08:08:50

Capture du 2016-02-16 08:09:32

Une fois la chose réglée, on applique les premières mises à jour (c’est le petit applet Mint Update Capture du 2016-02-17 08:37:41 , en bas, à gauche, qui vous signale la chose)

Comme pour Linux Mint Debian Edition, cela se passera en 2 étapes: D’abord une mise à jour de Mint Update puis des logiciels courants. Il vous sera demandé avant la première mise à jour de changer les miroirs de dépôts, sélectionnez les miroirs les plus proches et performants

Une petite capture vidéo pour finir. J’y installe firmware-linux-nonfree, ainsi que le microcode Intel (ou AMD, si c’est le cas) permettant d’optimiser le fonctionnement de votre processeur (les puristes hurleront, mais voilà, ça permet au système de fonctionner parfaitement avec la machine. Et je n’ai pas à juger de l’utilisation des blobs proprios, c’est une histoire de choix et avec Linux, on l’a )

Comme pour LMDE, le moteur de recherche Google n’est pas présent. Je ne l’utilise pas, mais suis conscient que c’est ce que les gens utilisent. Je vous montre comment l’installer via le gestionnaire de modules de Firefox. Préférez lui quand même duckduckgo ou encore lxquick

Les plus:

-Un système en français au redémarrage, du moment que l’internet est connecté pendant l’installation. Dans le cas contraire, il vous faudra le faire vous même via le centre de contrôle

Capture du 2016-02-17 09:21:21

-Codecs multimédia et Flash-plugin (faudra vraiment que cette merde disparaisse un de ces 4, mais bon, les gens sont « obligés » de l’avoir ) présents

VLC, Firefox, LibreOffice, Gimp ou encore Thunderbird sont installés par défaut (pour les logiciels les plus connus)

Banshee vous servira de player audio (ou pas), je lui préfère clairement Clementine

-L’installation automatisé des pilotes propriétaires pour votre matériel, l’installation manuelle pouvant relever du véritable casse-tête  pour les débutants

-Comme pour LMDE, les outils maison font très bien ce pour quoi ils sont fait

Les moins:

Un peu les mêmes que ceux de LMDE (2 sur 4)

-L’utilisation de bureaux alternatifs n’est pas conseillée, spécialement Gnome, car en conflit avec les outils maisons au niveau de l’apparence et de la stabilité

-Une logithèque maison et un gestionnaire de paquets (Synaptic). Est ce bien utile?

 

Avis personnel:

Facile à installer, (mon fiston, de 11 ans, l’a fait lui même en dual boot sur sa machine avec Win 8, même si j’étais là pour l’assister) intuitif, vraiment simple à gérer, très stable

Tout est prémâché, ce que, je pense, recherche l’utilisateur lambda. Un système qui conviendra, j’en suis sûr, à la plupart des nouveaux venus dans le monde Gnu/linux

Mon problème, c’est la base Ubuntu. Mais,ca, j’y reviendrai au moment où je m’attaquerai à la présentation de celle-ci  ( en bonne dernière de la liste, comme elle le mérite)

Le prochain billet sera consacré à Kubuntu, une des nombreuse dérivées de la distribution de Canonical, et son bureau Plasma 5

NOTE: Sur les systèmes dérivés et basés sur Ubuntu, on peut ajouter des dépôts tiers : les ppa

Cela fera l’objet dans un autre billet

 

 

Publicités

8 réponses à “Distributions pour Débutants: Linux Mint

  1. bonZour, Si avec ça ils comprennent pas ????? super TUUUTOOOO merci.
    quand a ce quelle s’appuie sur Ubuntu bein normal c’est déjà testé , mais je te la ferais pas surtout face a debian….

  2. Un mot en passant pour relayer l’information suivante à savoir que le site de linux mint a été piraté le 20 février et que des images iso ont été corrompues.

    Si donc vous avez des installations de cette date, il vaudrait mieux les effacer.

  3. Au niveau des « moins » je rajouterais les listes de mises à jour assez souvent corrompues pour X raison. C’est plutôt pénible, mais heureusement le terminal est là. D’autre part, une francisation du centre de contrôle encore approximative.

    Autrement, Mint est réellement une distribution universelle et très accessible. Et c’est sa force. Je tripote du GNU (sans jeu de mots) depuis plusieurs années en ayant débuté comme beaucoup sous Ubuntu (une 8.04 je crois). Depuis Gnome 3 et Unity j’ai basculé sous Mint pour conserver un bureau Gnome 2 sobre et efficace. Assurément, je ne ferais pas de retour en arrière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s