Point de vue rapide à l’instant -t

Je ne vous cache pas que j’avais d’autres chats à fouetter ces derniers mois. Ce qui m’a permis de prendre du recul sur pas mal de choses par rapport au monde Gnu/linux

-Le desktop et la facilité d’utilisation actuelle

J’avais commencé une série de billets sur les bureaux (Gnome, Cinnamon, XFCE) et suspendu mes activités sur ce blog en pleine rédaction sur l’utilisation de KDE….

Je ne continuerai pas…

Je me suis aperçu, cette dernière année, que c’est inutile. La raison?

Je pense qu’au niveau simplification, le but est atteint.
Que l’on utilise  KDE, Cinnamon, Gnome, Budgie…enfin, les bureaux « modernes », ils font tout, ou presque.( Plasma est particulièrement performant. De ce que j’en ai vu, les autres aussi).

Les guerres entre utilisateurs « historiques » de tel ou tel bureau est… morte.

Ils sont tous simples d’utilisation et se comportent comme des nounous pour l’utilisateur de base (notifications, mises à jours automatisées, configuration simple et documentée, automatisation de l’installation des pilotes propriétaires). Je ne vois plus de différences entre Fedora, Debian ou Ubuntu extérieurement. Elles se situent sous le capot (et de ce côté, c’est robuste) et  l’utilisateur final s’en tamponne dans 99 % des cas (que ce soit Mac, Win ou Linux)

Je l’ai déjà dit ici:

Au niveau desktop, il y a 10 ans, c’était surtout les coups et les douleurs. Aujourd’hui, ce sont les goûts et les couleurs. Que ça plaise ou non.

C’est ce que l’on voulait, on l’a.

Continuer à parler de desktop n’a plus aucun sens, puisque, pour ma part, le but de la simplicité est atteint. Utilisez ce que vous voulez, documentez vous (chaque bureau à sa doc complète, suffit de chercher sur le réseau), essayez. Les lives-Cs sont faits pour ça. Puis installez lorsque vous vous êtes fixés (ou pas, c’est vous qui voyez).

Puis, avec la puissance actuelle des machines, aborder la consommation de ressources systèmes n’a plus aucun sens ( je dirais que ça concerne déjà un peu plus les adeptes du recyclage de vieilles machines, mais ceux là savent comment fonctionne un pc, non?)

 

-Le choix des distributions

Aucun conseil, tapez dans du reconnu, là aussi, il y a des images live et on a tous des goûts différents..

Surtout, choisissez pour vous. Pas parce que le shaman de la distribution X vous assure que la sienne est la mieux et que c’est le dieu des manchots qui le lui a soufflé à l’oreille..

 

-Le Libre est mort

Grande tendance du moment….Non, le libre n’est pas mort, il avance plutôt (peut être trop vite pour certains). Faut être de mauvaise fois pour prétendre le contraire. Il y a de bonnes choses, d’autres moins, on appelle ça des compromis.

Certaines choses ne me plaisent pas forcément. (logiciels proprios, Drm, etc…)

Ben, je ne m’en sers pas. C’est tout con, mais je ne vais pas m’énerver sur ce que ne fait pas un logiciel (ou  sur ce qu’il ne devrait pas faire) alors que l’autre à côté le fait (ou pas, selon le cas) et surtout, je n’ai pas envie de faire chier le monde avec mes conneries ou dézinguer tel logiciel d’une bonne diarrhée verbale parce que je n’y trouve pas mon compte . N’étant pas codeur, ce serait péter plus haut que mon cul (et ça tache, surtout en cas de diarrhée…Donc, non, merci). Je préfère rester à ma place de bidouilleur.

J’ai aussi le sentiment que beaucoup d’utilisateurs « historiques » de Gnu/Linux , ou de telle ou de telle distribution, ne supportent pas que leur monde s’échappe ou que leur système favori ne soit pas le poids lourd du monde Gnu/linux actuel.Et ça les rends MALADE

T’énerves pas mon poulet, c’est qu’il a loupé le coche, ton système ,ou qu’il n’est pas à la hauteur des promesses, pourtant, faites aux utilisateurs. (j’ai quelques exemples dans ma besace)

Rien ne t’empêche de continuer à l’utiliser, si en plus il te fait le café…

Moi, je trouve ça bien, on commence à y voir un peu plus clair. Sur ce qui existe, ce qui devrait exister et ce qui doit disparaître..

Ce qui fonctionne restera, le reste disparaîtra. Comme toutes choses, organiques ou pas.

Que ça plaise ou non.

Puis, rien n’empêche d’explorer d’autres horizons.

Voilà, sinon…

Ben j’ai flingué le /etc/rc.conf de la FreeBSD (erreur ligne 18), faut que je trouve un moyen de le corriger (/bin/bash sûrement… :/ ) parce que le boot s’arrête au moment de la lecture de ce fichier. Ça m’a l’air plus sensible que Linux, faut que je sois un peu plus attentif qu’en j’édite des fichiers. Sinon, j’ai désinstallé MATE ( j’m’y fais  pas) pour y mettre XFCE
(une dépendance de Plasma me fait sauter le  noyau. Y’a encore du taf :/)

C’est bien de voir autre chose. Pour ne rien vous cacher, j’ai même un Windows 10 sévèrement administré en fonction, pour « apprendre » (et faire des comparaisons avec mes systèmes principaux, également). Mais je m’en méfie énormément, donc il ne tourne pas souvent.

 

Comme je l’ai stipulé il y a quelques mois, je vais laisser place à d’autres choses sur ce blog, en minorité, donc ne vous étonnez pas… Pour ce qui est de l’informatique, croyez moi, y’a matière, mais plus dans la config, la résolution de pb rencontrés ou de logiciels…
Sûrement un peu de BSD, un peu de Windozzzzz (pas sûr, y a pas grand chose à dire pour l’instant, à part que je n’utilise quasiment  que des logiciels libres)

23 réponses à “Point de vue rapide à l’instant -t

  1. C’est bien de positiver…et j’ai hâte de lire le reste même windozzzz. Bientôt en 10 au boulot mais niveau admin je serai très bridé par rapport à mon 7.
    Tant qu’on peut trouver son compte dans le libre c’est l’essentiel.

    • Faut positiver, le libre pour moi, c’est avant tout des logiciels et on en trouve sur toutes les plateformes 😀
      (Gimp, Mozilla firefox, etc, etc, etc,….) . Et c’est surtout une idée. Et comme on le sait tous, « les idées sont à l’épreuve des balles ». : 😀 😀

    • Pour Win, pour moi, si tu ne verrouilles pas le système (niveau autorisation d’installation ou d’utilisation de l’appareil), faut oublier, c’est clair. La base et du logiciel libre, le plus possible.

  2. Bonjour d’accord avec toi on est loin des 15 ans en arrière et il font le même boulot ….
    pour MAT j’ai essayé mais je préfère XFCE très très stable
    bon il passe à gtk3 mais tout doucement… 😉 donc ça fait un baille je n’ai pas besoin de trucs fantastique et c’est surtout les logiciels qui m’intéresse le peu de dépendance que demande XFCE m’a convaincu …. bon tu me diras que la sobriété durdur mais on peu arrangé ça 😉

    quant à tes tests il vont me manquer je souhaite qu’il te prenne l’envie comme pour freeBSD de nous faire une demo …. ben tu vois j’ai passé la journée à lire sur BSD une fois ton poste lu et j’ai vue beaucoup d’amélioration surtout ce qui me tente c’est UNIX j’ai encore un peu de mal développant pour mon plaisir mais petit a petit freeBSD comble le troue en matière de pilote et installation …. sait-on jamais peut-être un je ferais le grand saut en tout cas tout ça pour te dire de tes postes font réfléchir …. encore MERCI

  3. Bon retour dans le monde du virtuel olivyeahh 🙂 j’ai fait comme toi, comme Linux est devenu ronronnant et trop prise de têtes entre pseudo-communautés j’ai migré sous FreeBSD d’abord en distro-mère (en version current pour le fun) en suivant les conseils d’Olivier Cochard c’est top et c’est facilement compréhensible.

    Depuis j’ai installé GhostBSD pour faire un peu de chasse aux bugs pour la petite équipe de la distribution qui se démène bien pour faire quelque chose de propre. C’est encore perfectible mais çà progresse bien.
    Le seul bémol pour Ghost c’est quils viennent encore une fois de changer de base de travail pour revenir sur FreeBSD 12 stable après avoir suivi 13 current en natif puis 13 current de TrueOS, le tout en l’espace de moins de 2 ans, je ne suis pas sûr que cette instabilité favorise le développement du nombre des utilisateurs mais en tout cas il y a des progrès sensibles depuis les versions de l’an dernier. Si çà tourne à la cata je reviendrai sous FreeBSD directement, sachant que GhostBSD est incompatible avec la distribution mère.

    • Hello
      ALors, pour être clair (pas avec toi en particulier, mais je préfère de suite expliquer mon point de vue) mes systèmes principaux restent Slackware (current) et Debian (Unstable). Là où je te rejoins, c’est que même avec ces versions « non-conseillées » en production, ça roule, pas un pb, pas un bug, rien, peanuts….
      Les pseudos libristes me font marrer, il y a 10 ans, on pleurait nos mères pour le serveur X qui sautait régulièrement etqu’il fallait éditer à la main, les passages de versions( +1) qui foutaient un bordel monstre, des applis bugués, sans parler des DE Border Line ou les pilotes de cartes graphiques, ou Wifi, médiocres, etc….
      Aujourd’hui, si tout n’est pas parfait, ces problèmes sont derrière nous… A part de façon volontaire, j’n’ ai pas eu besoin du terminal (pour régler un pb) depuis un petit moment…
      Alors quand j’vois chialer les plus « anciens »… ça me fait rire. Mais c’est toujours comme ça, lorsque les plus expérimentés sont frustrés de ne plus pouvoir s’astiquer la nouille devant des Noobs. …
      Comme je le disais, ça va faire du ménage. Perso, je suis content d’avoir des systèmes que l’on peut qualifier aujourd’hui de robustes (c’est beaucoup moins chronophage) . N’en déplaise aux fans des conflits sans importance (DE, Init, Logiciels libres ou pas), des frustrés(que leur système ne soit plus réservé à des technophiles ou que ce dernier ne soit pas LE système de référence) qui aujourd’hui passent pour ce qu’ils sont. Lorsque tu les lis ou les écoutes, on croirait un de ces ratés qui débattent à l’assemblée nationale et le niveau « handicapés du bulbe » qui va avec.
      Dire que ces cons te parlent de la cause du libre en permanence et ne sont même pas foutus de respecter la liberté de choix des utilisateurs. Pathétiques..S’ils ne sont pas jouasses, qu’ils se fassent leur distros et qu’ils foutent la paix aux autres..
      Sinon, pour BSD, je voulais du pur BSD. Là où je suis bluffé, c’est la simplicité d’administration comparé à un Nunux..
      j’ai réglé mes dépôts sur /latest (mises à jour en continue, 2/3 fois par semaine) donc c’est bien frais niveau version 🙂
      j’ai testé GhostBSD, mais trop éloigné de FreeBSD puis MATE et moi ne sommes pas copains… Gnome 2 est mort, pas de raison de revenir sur son fork, c’est du passé. Je préfère le mettre de côté.. (entre parenthèses, j’adore les mecs qui vomissent les forks et utilisent MATE ou d’autres forks. Un délice….)

      • Je suis d’accord avec toi quitte à choisir FreeBSd autant prendre la distribution originale plutôt que de passer par un fork. 13-current est super stable pour une version de développement, même si parfois un truc saute lors d’une mise à jour, style le drm vidéod’Intel avec la dernière mise à jour de xorg 🙂 C’est vrai que l’administration et la configuration de FreeBSD est simple et très bien documentée.
        L’avantage de GhostBSD c’est d’avoir une distro uniquement orientée desktop avec un paramètrage efficace dès l’installation sans avoir des heures à passer avec son éditeur préféré à compléter le rc.conf, le loader.conf et le sysctl.conf 🙂
        Côté Nux j’ai gardé Solus en dual boot avec Ghost, après avoir testé Nutyx, NixOS, GuixOs.
        Pour Unix, j’ai aussi essayé OpenIndiana mais c’est vieillot côté logithèque même si très stable à l’utilisation. J’ai fait un court passage sur Trident Project mais Lumina Desktop je n’accroche pas 😉

      • +1
        Pareil, Lumina Desktop, je trouve ça … Bizarre.. Mais bon, si ça existe,c’est que c’est utilisé 🙂
        Je te rejoins sur le fait que pour un BSD orienté Desktop sans trop se prendre le casque, GhostBSD se pose là..
        OpenIndiana… Ce n’est pas la continuité d’OpenSolaris ?? (Que j’avais utilisé à une époque)

  4. Lumina çà va être utilisé (ou pas) çà ne l’est pas encore, c’est un DE développé pour BSD c’est dire si c’est utilisé en desktop 🙂
    OpenIndiana est la suite de OpenSolaris effectivement mais le développement est lent et chaotique, les versions sont longues à sortir et la logithèque prend du retard en conséquence (de mémoire Firefox est en version 52 ou quelque chose du genre et LibreOffice en 5.2). Mais la distribution est très stable, peu gourmande en ressources (Ram et hd) et, çà fait plaisir, super bien françisée !

  5. Bonjour ,

    suite à ton poste je me suis penché sur BSD , j’avoue que la simplicité ma incité vers GhostBSD 19.09

    l’architecture un peu différente , il fait des partitions pour chaque section de son system bin var etc … et bien sur usr là est bien le gros changement …
    il vas falloir que je descend dedans sérieusement …..

    comme je dis plus haut après avoir longuement lue et relue … j’ai installé sur une clef USB 32 Go , la version XFCE , la version MATE je l’ai testé et plus au premier abord très sympathique trop de tic…. mais son fonctionnement trop lourd …. donc je continu je n’ai eu aucun problème de wifi ou net … la carte graphique 1050I et mon écran 30″ sont reconnus enfin de compte l’ensemble de mon matériel un HP Z800 24 go mémoire central mon imprimante HP 7510 officejet A3 passe tout seul sans bronché….tout le matériel ….
    je passe au logiciel :
    je commence à nettoyer : brasero et rhymthbox trop lourd et ne fonctionne pas correctement , je préfère xfBurn et clementine qui lui permet d’avoir de la musique libre… et s’intègre parfaitement avec XFCE (bah on ce refait pas 15 ans de pratique)
    la mise à jour ce passe très bien et est basé sur freBSD-12 stable.

    j’ai aussi essayé OctoPkg que j’ai fini par enlever, qui demande aussi plein de dépendance qt … bref Software Station qui s’appuie sur pkggn est plus performant cela ne retire en rien de faire du terminal ou sa feuille d’installation , mais bien pratique pour un néofite de BSD comme moi , voir autoremove etc… le logiciel « Software Station » garde propre et supprime bien les dépendances le cache ….

    cela n’empêchera pas de me faire ma feuille d’installation de logiciel avec tous les pkg ….

    maintenant passons aux choses plus difficile après s’y être retrouvé pour les logiciels.
    le ZFS system de fichiers j’avoue que j’ai laissé faire la première installe et que je but pour faire un Home sur un autre disk ….
    j’ai voulu faire un accès sur une clef usb ….
    a) apprendre a initialisé … avec un peu de lecture on y arrive 😉 normalement
    b) formater la clef idem
    c) là faire mount Linux m’a aidé sauf tout dépendant comment vous l’initialisé … lire et relire
    d) faire une sauvegarde il y a bien luckybackup en GUI (le seul) fonctionne mais comme je suis tatillon je préfère mes procédures qui prennent en charge les nom long pour les clef fat32 …. et m’assure leurs fiabilités ….
    e) il me reste à faire ma connexion avec mon NAS OMV (en Debian) et la possibilité de partage avec mon Linux Xubuntu

    tout çà pour dire que ZFS robuste mais reste à appréhender ,
    de même la création de user (qui ressemble très fortement à Linux ou vis vers ça )

    j’ai pris le choix de BASH , j’ai quand même lu TCSH qui est aussi installé 😉 et lu les avis dans le forum, bash est très utilisé et je connais, de plus j’ai toujours mon mémento sous le coude 😉
    allez un petit plus « Software Station » ce charge pour vous de faire le changement pour prendre ne compte bash dans votre environnement.

    pour finir je vais acheter (c’est bientôt mon anniversaire un SSD 250Go ) pour passer en définitif….faut bien faire passer la pilule 😉
    ah j’oubliais le rendu graphique est superbe et j’en connais quelque chose avec XFCE

    je n’ai pas tout compris , si quelqu’un pouvais me dire si je suis obligé de tout refaire une installe lors d’une nouvelle version j’ai cru comprendre que cela fonctionne ???? et ayant choisi (je peu pas faire autrement avec GhostBsd du moins pour l’instant ) freeBSD-stable mais cela reste une expérience … je ne veux pas perdre mes « home »

    il me restera à tester mon environnement GCC GTK … pour développement et PostgreSql ainsi que Apache mais je vais peut être voir et très certainement passer à NINGX , comme j’utilise fastcgi C/C++ pas de problème …

    GhostBSD est simple après il faut quand même mettre les mains dans le cambouis , sauf si vous êtes un utilisateur web 😉 😉 il élimine la feuille de démarrage et seulement cela (vas chercher tous les pilotes et les derniers breeefff rends facilement la machine opérationnel et la démarche du gars est plaisante voir son parcoure…)

    bon il faut laisser du temps au temps pour installer surtout sur un USB mais cela j’en ai à revendre je suis à la retraite mdrrrrrr 😉 je ne regarde pas mes heures si je plonge en eaux profondes ….. ou jours …. ma femme fini par m’apporter à mangé …

    j’espère que c’est lisible je n’ai pas une aussi belle plume qu’ olivyeah ou eric

    @bientôt de te lire
    JPLRouge parce je ne suis ni blanc ni noir ni jaune mais que mon sang est rouge comme celui de tout les être humains….

  6. Ps: j’ai oublié le principale tous les logiciels sont au dernier niveau par exemple Firefox 69… Thunderbird etc…. c’est bien un avantage il dois faire comme TrueOS être sur la branche *current pour les soft …. bon les mises à jour précise de la présentation en ligne viennent d’être faite https://ghostbsd.org/news
    il précise « updates for software and system upgrade » je vais en faire l’expérience ….
    voir si BSD nettoie lors d’un chg version car à part manjaro je ne connais pas de rolling release…. si il y a SUZE et le system Debian façon olivyeah …. la proposition Ubuntu en upgrade mais ça laisse des traces….. peut-être e je suis maniaque 😉

    j’ai installer la version développement 19.09 et pourtant marque freeBSD-stable ????? seul hic

    • GhostBSD est revenue sur la branche stable de TrueOS/FreeBSD pour mieux gérer les mises à jour et ne pas avoir de saut d’API trop fréquent.
      Elle est facile à installer et très agréable à l’utilisation, la localisation est bien meilleure que dans les versions précédentes et il n’y a plus de bugs majeurs, juste des fignolages à parfaire d’ici la prochaine release.

  7. une erreur « Software sation » ne met pas ajour votre env. il faut lui dire
    # chsh -s /usr/local/bin/bash {username}
    # chsh -s /usr/local/bin/bash xxxxxxx etc…
    # chsh -s bash
    mise à jour faite …..

  8. bien mon retour de test sur GhostBSD
    bonjour,
    d’abord cela fonctionne Mais mais… si vous voulez booter depuis votre Linux
    alors j’ai chercher car beaucoup de solutions mais très très peu fonctionnent .
    j’ai d’abord essayé la doc bien faite

    ????? elle me dit pas ce que je vous communique
    j’ai dut faire au moins 15 install plus de 50 reboot

    pour me dire lâche l’affaire et reprend comme toi tu aurait fait en développeur

    1) avec le live-cd

    le partitionnement Manuel ne vous donneras pas la possibilité de faire un boot manager

    2) ZFS impossible de faire fonctionner le Boot linux

    3) après avoir fait full FUS il vous proposera
    2 options boot bios only ne pas prendre
    mais prendre boot manager

    ———————————————————————————————————————
    SANS LE BOOT MANAGER je n’ai pas réussi a faire fonctionner le boot depuis linux
    ———————————————————————————————————————

    finaliser l’install rebooter sur votre Ghostbsd surtout le mettre à jour

    ATTENTION là si vous avez mis cela sur plusieurs disques bonjour les modifications hard bios pour dire le premier disk de base … mais ça c’est le plus simple .mais pas acceptable au menu de tous les jours

    puis rebooter sur votre linux aller en admin
    modifier /etc/grub.d/40_custom
    exec tail -n +3 $0
    # This file provides an easy way to add custom menu entries. Simply type the
    # menu entries you want to add after this comment. Be careful not to change
    # the ‘exec tail’ line above.

    menuentry ‘GhostBSD FUS(hd3,1)’ –class freebsd –class bsd –class os {
    insmod ufs2
    set root= »(hd3,1) »
    kfreebsd /boot/loader
    }

    enregistrer
    puis update-grub

    bon là tout devrait -être fonctionnel

    dans l’ensemble tout ça vas

    maintenant pour un clef en main rien a redire propre et beau
    ps rester sur le port de Ghostbsd pour les mises a jour ….

    ============================================================
    mais je vais devoir passer sous freebsd trop de pkg me manque pour développer
    3 fois dommages ouai Hélas je vais quand même patienter un peu histoire de voir si cela bouge …. sauf si je compile les binaire qui me manque à voir ….. par ex: pgadmin4 … dbeaver par contre libpqxx est au dernier niveau

    Eric: d’accords avec toi

    je remercie olivyeah pour m’avoir donné un os a ronger (loll j’ai quelque chose maintenant sous la dent)

    • Hello JPL, le dual boot Linux/FreeBSD est bien documenté, on trouve de très bon tutos sur le sujet, notamment chez Debian ou ArchLinux.
      Effectivement on ne peut pas (encore) utiliser ZFS sur FreeBSD et avoir un Linux à côté (ZFS nécessite d’utiliser la totalité du disque) sauf à avoir deux DD.
      Après, en termes de stratégie, soit on installe déjà son Linux et ensuite FreeBSD/GhostBSD avec son refind manager qui détecte très bien les autres OS installés. Soit on installe FreeBSD/GhostBSD avec ou sans le refind manager et ensuite son Linux et on customise le grub.cfg à la main comme tu as indiqué.
      J’ai même tenté une installation d’une autre distro Linux après avoir supprimé la précédente et le refind manager a bien détecté cette nouvelle distribution (il lit ce qu’il y a dans le répertoire /boot/efi et crée autant d’entrées que de kernels qu’il trouve).
      Si tu veux faire un peu de développement, GhostBSD ne sera naturellement pas adaptée à tes besoins, c’est une distribution orientée desktop, il n’y a que le strict nécessaire pour cet usage. FreeBSD native te sera plus utile en effet (la 13.0 current est pas mal je l’ai testée quelques semaines et çà tourne comme une horloge, il y a juste eu un souci il y a un mois avec les drm des cartes graphiques Intel dont le binaire était cassé, il a fallu repasser par la compilation du port mais c’est peanuts).
      Je viens de passer sous GhostBSD community avec l’environnement de bureau Xfce qui est un peu moins « chargé » graphiquement parlant que la version Mate (les couleurs flashy avec des polices en gros caractères en gras çà finit par bousiller les yeux). En dual boot je viens d’installer une Opensuse tumbleweed saveur Xfce également (magnifique customisation de cet environnement de bureau par OpenSuse soit-dit en passant) après avoir vainement essayé d’installer sa fille GeckoLinux, dont la francisation a planté à deux reprises et qui est moins « léchée » niveau finition alors qu’elle est censée être plus « polish » à ce niveau, d’où ma déception.

      • merci d’avoir répondu
        j’aimerais trouvé un vrais tuto pour installer freebsd j’ai lu celui proposé plus haut mais un peu sauvage malgré qu’il parle de beaucoup de besoin de base….

        avec les images de base …. au moins pour avoir un bureau avec les choses principales ….

        je me suis servit du tuto d’olivier cochard pour faire quelques réglages

        j’ai aussi laissé un post sur le forum de GhostBSD un admin ma répondu alors j’en ai profité pour demandé pour le développement …. 😉 qui demande rien n’a rien 😉
        @bientôt

      • j’aurai dut spécifier que je ne suis pas en EFI que j’ai acheter il y a un bout … un serveur HP Z800 etc… pour pratiquement rien une seconde main alors à cette époque EFI oups …. mais qu’importe j’ai pu mettre win10 (le boulo ) Linux Xubuntu et maintenant GhostBSD , j’ai beaucoup de développement sur linux et j’ai emporter du fondamental sur win que je converti …. ma machine un vrais bolide malgré son age 😉

    • Je ne suis pas arrivé à booter ma clé usb Ghosbsd en mode bios, j’ai été contraint de passer en mode EFI/UEFI 🙂

  9. (hd3,1) = hdn°de disk attention cela demarre à zéros 3 = 4em disk comme c’est la premier partion ou ce trouve le system full alors 1 voilà le secret ….

    maintenant je part faire un tour … en moto