Debian Unstable: Spotify en .deb

Longtemps que je n’ai pas parlé de Debian….
Que dire d’unstable…

La sérénité d’un système qui tend à la maturité…
Debian n’est pas seule dans ce cas..

Visiblement, c’est pépére un peu partout…
Du moins lorsque les distributions (y compris en dev’) sont élaborées de façon cohérentes, faites le tri…
Là n’est pas le propos aujourd’hui, on veut installer Spotify en .deb (sans passer par Flatpak, donc)

On ouvre un terminal :

$sudo apt-key adv --keyserver keyserver.ubuntu.com --recv-keys 4773BD5E130D1D45

On ajoute le dépôt à /etc/apt/sources.list.d

$echo deb http://repository.spotify.com stable non-free | sudo tee /etc/apt/sources.list.d/spotify.list

On met à jour les dépôts et on installe

$sudo apt-get update && sudo apt-get install spotify-client

4 réponses à “Debian Unstable: Spotify en .deb

  1. Salut Oliv.
    Avec mon nouveau compte wordpress, me voici en commentaire… 😉
    Je me suis toujours demander à quoi servait réellement spotify. Et donc l’opportunité ou pas de l’installer.
    Tu en penses quoi, vu que tu expliques comment l’installer ?

    À oui, dernière nouvelle, à part une machine sur Mint 1, aujourd’hui toutes les machines sont passées sur Debian Buster, ce qui me permet de faire « joujou » avec de plus en plus de choses, et aussi de m’apercevoir, comme tu avais pu me le dire il y a quelques années, que la ligne de commande est définitivement mon ami.

    @++

    • Alors, Spotify est un logiciel permettant le streaming audio, dont une formule payante( un peu comme Itunes)
      J’ai résisté pendant des années à ce genre de choses,(copie directement de la musique sur les DD, que ça soit ma cdthèque ou les cds ou fichiers qu’on me refilait) mais j’ai du me rendre à l’évidence: J’ai 3 membres de famille qui écoutent de la musique également, plutôt qu’ils prennent un abonnement via leur Iphone (ce qui serait revenu plus cher à tout le monde), j’ai donc ouvert un abonnement familial pour la totalité de ce petit monde, et moi même du coup….
      J’irai plus régulièrement en concert du coup (parce que le prix des cds…enfin ,tu vois quoi), ma place compensera l’album que je n’achète pas… Jusqu’au moment où je reviendrai au bons vieux vinyles .. Mes fils te diront « faut vivre avec son temps »… :/

      Ahhh, enfin Debian 🙂 Tu verras, c’est plus… serein 😀

      @+++

      • Il faudra un jour que j’y jette un œil pour spotify… Et oui, à force, je me suis tourné vers l’ascendant des ubuntu et Mint. Je garde un Mint 19, mais tout le reste passe, au fur et à mesure sur Debian, avec aucune résistance familiale au final, pas grand chose de changé dans l’utilisation quotidienne.
        Et moi, je « m’enfonce » dans les lignes de commandes un peu plus, au fur et à mesure.
        Suis-je en train de devenir un vieux geek barbu ? L’avenir dira 😉