Lectures et BD : « Les 6 Voyages de Lone Sloane » par P. Druillet (1972)

C’est pas le genre de billet qui m’arrive souvent, mais bon, je pense y prendre goût. Surtout que je lis -et relis- pas mal ces 2 dernières années…

« En l’an 804 de la nouvelle ère, après la Grande Épouvante, les hommes décidèrent d’étendre leur puissance sur tout l’univers, le fleuve infini des étoiles devant porter le sceau de l’empire humain, et ceci à jamais. Alors les grandes caravanes de fer s’élancèrent à l’assaut du ciel. Le temps passa. Peu en revinrent. L’univers gardait son secret. Un terrien, rebelle parmi les siens, vogue en solitaire aux confins du grand océan cosmique. » Le voyage dure depuis plusieurs mois. Tout est normal. Quand soudain le cerveau de la nef hurle, sans raison valable, juste avant que le vaisseau explose. À sa place, un trône de pierre flotte dans l’espace, un ouvrage de magie et de ténèbres qui capture le pilote de l’astronef vaporisé pour l’emmener vers un monde absent de toutes les cartes galactiques. Ainsi commence le premier des six voyages de Lone Sloane.. »

 

Voilà, c’est une des  BD que j’ai eu dans les mains avant mes 14 ans ( il en traînait toujours chez mes grands-parents (probablement à un de mes oncles.. ou pas), entre des Marvels, quelques Timours et quelques ovnis comme celui dont il est question)…

Pour Philippe Druillet, la plupart des gens ont surtout retenu de lui le magazine mensuel Metal Hurlant ou encore sa maison d’édition : « les Humanoïdes associés »

Que dire de sa série sur son personne fétiche, Lone Sloane, débutée en « 1966 » avec « le Mystère des abîmes »
Totalement barré, psychédélique, sombre, ténébreux…. Les yeux saturés à chaque page par des mondes à l’imaginaire infini

C’est le 2ème épisode de la série, qui comporte 13 albums (je n’ai pas tout lu, 3/4 bd, puis on se laisse distraire par d’autres choses. Mais j’ai bien envie de me faire la série quand même, ça remonte à si loin), et donc forcément il m’a scotché.. Cette BD se divise en 6 histoires distinctes..

Lone Sloane est donc un pirate tendance mercenaire qui évolue dans un univers en effervescence, rempli de pirates, d’entités divines, de robots, des vaisseaux gigantesques et parfaitement lugubres. Un terrien aux pouvoirs quasi-divins et jouet des dieux , via un mystérieux trône de pierre sur lequel il siège et parcourt l’espace intersidéral, Chasseur et chassé à la fois…

Pas de spoiler ici, donc si ça vous dit et que vous aimez les BD qui saturent les synapses, je vous la conseille.

 

 

 

 

5 réponses à “Lectures et BD : « Les 6 Voyages de Lone Sloane » par P. Druillet (1972)

  1. je suis un peu fou de la bande dessinée , cela m’a pris très jeune d’ailleurs aujourd’hui plein de film sortent des ces histoires qui m’ont emporté très très loin , maintenant j’avoue avoir cela en DVD j’en ai même des recherchées…..l’ inépuisable espoir …..

    là j’ai presque pu voir naruto shipuden oh je sais … mais il y a plein de bonne chose dedans ….. ou le moine fou (bandes dessiné)…. et encore le cristal majeur (bandes dessiné)…… des rêves si loin ….

  2. Druillet quel talent graphique…on peut s’extasier sur chaque planche et y revenir à l’infini. Alors prend ton temps à relire. Il est dans ma pile à relire aussi.