Slackware64-Current: Passage au noyau de la série 5.4.xxx

 

C’est donc ce matin que j’apprends la nouvelle en faisant ma màj ( en sachant que la fréquence de mises à jour sur la version Current est environ de 2 jours) par la commande suivante

#slackpkg update && slackpkg install-new && slackpkg upgrade-all && grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg

(Oui, j’utilise grub sur Slackware, simplement pour me simplifier le multiboot et lilo m’a toujours bien gonflé)

Ce noyau est estampillé 5.4.1. Il prend la place du 4.19(.86 à la dernière màj) qui a été utilisé pendant une très longue période

gtk 3 a été mis à jour Mercredi (3.24.xx)

Je trouve que ça bouge pas mal en ce moment et contrairement à ce que pensent certains, Slackware est plus que vivante ( Une mise à jour toutes les 48 heures, en général). Pour ma part, Slackware est devenu mon système de tous les jours, j’utilise Debian  moins souvent (2 ou 3 fois par semaine). Pas de prise de tête, tu fais ton système à ta pogne (en l’occurence, je tourne avec pour base une slackware/KDE, que j’ai installé à l’époque via le live d’ALienBob et Openbox, j’ai viré le reste. Y compris une grande partie de la suite de logiciels KDE).

La communauté et l’ambiance sont plus que sympa ( rien ne vaut les gens calmes qui ont de la bouteille et qui sont loin des jérémiades et affirmations débilo-prétentieuses des uns et des autres, celles que l’on retrouve un peu partout depuis quelques temps aux 4 coins du net traitant de GNU/Linux) , c’est reposant et ça allège le contenu des bavardages et prises de tronches inutiles à caractère égocentré.

Les faits?  Ça fait 1 an que cette Slack a été installé et RAS, c’est robuste, ça tourne, ça consomme peu en ressources… What Else? Comme la version MATE-current (que je n’utilisais pas du tout, openbox only) qui habitait ma tour (et dont le disque dur a cramé la semaine dernière, ce qui auta par la même occasion sonné le glas de la FreeBSD, un très bon système. J’y reviendrai un de ces 4 ) qui aura fait près de 3 ans sans un pet de travers…

Je pense juste que les translations vers Plasma 5 ou XFCE4/GTK3 ont été, et sont rudes, d’où le retard de la publication de la version 15.0 (les soucis connexes au projet n’aidant pas)…

Slackware ChangeLogs

 

Je termine par un :

#slackpg clean-system (en sélectionnant les paquets que je veux virer et ceux que je veux garder)

A suivre…

Pas de musique ce matin, une citation plutôt :

 

"Je manifeste toujours tout seul. Quand on est plus de quatre, on est une bande de cons. A fortiori, moins de deux, c’est l’idéal. Au reste mes idées sont trop originales pour susciter l’adhésion des masses bêlantes ataviquement acquises aux promiscuités transpirantes et braillardes inhérentes à la vulgarité du régime démocratique imposé chez nous depuis deux siècles par la canaille régicide."

“Gardez Sakharov!” – Pierre Desproges

….

Bah, et puis si de la musique, tiens :p

Black Bomb A – You can’t save me – album: « Human Bomb »

 

9 réponses à “Slackware64-Current: Passage au noyau de la série 5.4.xxx

  1. Salut.

    J’ai comme l’impression que Patrick n’arrive pas à couper les ponts avec cette current et que l’on est un peu face à un Duke4Ever, modulo que la Slack est largement de meilleure qualité que le descendant avorté de Duke Nukem 3D.

    J’adore la Slackware, c’est ma première distribution, cependant, plus de 3 années sans la moindre version majeure, ça commence à faire long, même pour la vénérable Slackware.

    Quant aux guerres d’ego et de distributions, je dois dire que je vois des projets dont j’annonçais leur peu d’utilité disparaitre petit à petit… C’est con d’avoir raison un peu trop tôt 🙂

    Je partage ton point de vue pour Grub… Lilo ? Il serait temps de lui donner l’extrême onction.

    Je sens que je vais me faire une Slackware avec Mate en machine virtuelle, tiens.

    Bonne journée.

    • Je pense sincèrement que c’est une histoire de temps, ça n’empêche pas la branche current de vivre, c’est qu’il est derrière et je pense qu’il désire que ce soit parfait malgré la grosse charge de travail pour le passage de la 14.2 à 15 ( y’a qu’à jeter un oeil sur les versions présentent sur 14.2, y’a eu un énorme bon dans la structure même de tout cela, donc j’imagine pas la charge de taf…. Le prix de la perfection 🙂 )
      Pour le reste, je me suis aperçu depuis longtemps que ca se stabilise….
      Et au final, c’est ce que je dis depuis quelques années, c’est comme l’évolution de toutes formes de vie: ce qui ne s’adapte pas, ou n’a pas d’utilité, meurt

      Bonne journée à toi

      • À trop vouloir bien faire, on finit par mal faire. Il est vrai que les publications rapides de Plasma 5 n’ont pas franchement aidé 😦

        La version current serait presque plus utilisable que la version stable qui commence à faire sérieusement son âge.

      • Je pars du principe que la stable ne servira qu’à des serveurs ou de mecs qui s’en tapent, pourvu qu’ils aient un PC en état de marche ( Y a encore beaucoup de windows XP ou 7 en circulation, utilisateurs ou industries..). Veulent pas investir, il en ont le droit, après c’est clair que ce sont des comportements irrationnels, mais faut de tout pour faire un monde. Y’en a bien qui votent 🙂
        Je pense que les utilisateurs qui sont sur Slackware savent ce qu’ils font, et que beaucoup tournent sur Current ou compilent comme des oufs ce qui les intéressent ( slackbuilds, kernel, etc…) 😀

  2. Pour une vénérable ancêtre, conservatrice qui plus est, le passage à un noyau 5.4 (millésime 1 🙂 ) est quand même une révolution à noter. Je ne sais même pas si ce noyau sera en LTS ce qui pourrait justifier son intégration aussi rapide dans Slackware.
    Il faut quand même louer le travail de Patrick Volkerding et d’AlienBob, à deux personnes ils font un super job avec une stratégie bien définie et des orientations claires et connues de tous. D’autres feraient bien de s’en inspirer pour rendre leur distribution plus lisible pour le grand public.
    J’ai tourné sous Slack pendant plusieurs années et j’y reviendrai peut être, pour le moment j’ai un septuple boot (Linux et BSD) à gérer et c’est déjà bien assez pour le temps que je peux y consacrer.
    Si je dois migrer, je garde Slackware et la nouvelle FuryBSD sous le coude.

      • Quand on voit que le noyau 3.16 est encore maintenu c’est beau. Par contre on voit que la durée du LTS diminue depuis le 4.14 on passe de 6/7ans à 2 ans çà va poser des soucis sur les gros systèmes qui ne peuvent pas rebooter tous les 2 ans pour mettre à jour le système.

  3. ah oui en effet c’est le LTS nouveau, pas étonnant que NixOs l’ai aussi intégré tout de suite dans le canal unstable 🙂