Albums Incontournables: « Dur comme fer »- Lofofora (1999)

Le genre de galette totalement intemporelle.
Je l’écoute aujourd’hui, j’ai exactement le même sentiment qu’il y a 20 ans.
Avec ses textes au ciseau, Reuno n’est jamais dans le rôle du donneur de leçon, il établit des constats sur les « trucs qui le font chier » ( j’avais lu ça dans une interview) et n’a jamais changé de ligne, même si, à mon goût, cet opus restera le plus percutant. J’aime écouter un album pendant des années et me dire que, finalement, rien ne change. Et c’est là que se situe le tour de force de « Dur comme fer ».

 

 

 

 

Le petit plus, à mes yeux, c’est l’ambiance sombre et collante de la guitare de Farid ( qui quittera le groupe un peu plus tard, mais j’ai eu la chance de voir ce guitariste hors pair lors de cette dernière tournée et…ouais, quoi..) qui pose l’ambiance particulièrement asphyxiante de l’ensemble.

Bon, pas fan du dernier morceau, je me suis remis 5 milliards dans les oreilles aujourd’hui et…. bah, ça colle bien avec ce que je vois de mes yeux tous les jours.
Le rock français, c’est bon quand ça tâche et que ça frappe au bon endroit : là où ça fait bien mal…

 

 

 

@ plus

 

 

8 réponses à “Albums Incontournables: « Dur comme fer »- Lofofora (1999)