Debian : unstable à l’instant -t

Un petit moment que j’avais délaissé mes machines.
Aujourd’hui, je fais un état des lieux de Debian Unstable

 

Mise à jour du jour: kernel de la série 5.8 ( une des meilleures versions parait-il )

Gimp est daubé, apt-listbugs fait toujours aussi bien son taf

Un petit ppour bloquer le paquet, du moins exclusivement cette version. Si la prochaine correctionne contient pas de bogue, la mise à jour se fera ..

On relance un aptitude ( ou apt, ou apt-get selon les préférences) upgrade

Voilà, voilà. Rien de neuf sur l’avis que j’ai émis la dernière fois:

C’est très mature, Gnu/Linux (d’un point de vue technique).
Jamais un problème. Que ce soit stable ou pas.

Pour ce qui de KDE (openbox bouge énormément moins, c’est sûr), bah, c’est robuste, c’est stable et à jour

J’irai faire un tour sur Fedora et Slackware dans la semaine , là aussi RAS, ça roule.

La Kiss (Debian stable + Backports) est une horloge.

Tiens, j’écoute ça en faisant ce billet. Un petit moment que je n’avais pas entendu un truc original dans ce style de musique.

Le groupe, c’est « SÜEÜR »

5 réponses à “Debian : unstable à l’instant -t

  1. Hello Olivyeahh !

    Le noyau 5.8 n’est pas le meilleur de l’histoire c’est seulement celui qui a enregistré le plus grand nombre de modifications (environ 20 % des lignes du code ont subi des changements) mais Linus reconnaît lui-même qu’il s’agit en partie déjà de la poursuite du toilettage du code qui s’accélère sur cette version sans apporter de nouveauté (mise à part une plus grande lisibilité pour les développeurs).
    En outre, quand on voit la vitesse à laquelle sorte les milestones de la version majeure (on en est à quasi 2 ou 3 mises à jour par semaine) , on se demande si la sortie d’un noyau n’est pas anticipée avec une période de test trop réduite qui nuirait à sa qualité. Je suis d’accord qu’il faut maintenant faire la course aux drivers pour les nouveaux matériels qui sortent et qu’il y a de plus en plus de développeurs (souvent employés des grandes firmes informatiques) qui contribuent au kernel, mais ce rythme me paraît démentiel et j’ai bien peur que le pauvre Torvalds nous fasse un infarctus dans peu de temps 🙂

    De mon côté je suis revenu en test sur Siduction et je n’ai rien à redire sur la stabilité de la distribution et sur la réactivité de l’équipe de développeurs/mainteneurs. Rien à envier à OpenSuse Tumbleweed (que j’ai aussi en test) ou a Fedora, c’est de première fraîcheur (parfois même trop quand je vois des versions RC de certains paquets qui entrent dans les dépôts (LibreOffice notamment) et d’une stabilité à toute épreuve.

    J’ai installé du KDE sur quelques unes de mes 24 distros en test bare-metal et, si je n’étais pas initialement un grand fan de cet environnement de bureau, sur tes conseils je m’y suis attelé et je reconnais que c’est extrêmement customisable même si je persiste à dire qu’il y a beaucoup trop d’options de personnalisation çà prend une bonne heure à tout paramétrer. Par contre je considère que Plasma dame maintenant largement le pion à Gnome sur cet aspect de la personnalisation et également sur le design plus propre côté KDE. Je reste cependant un grand amateur de Xfce dont la version 4.14 est vraiment très aboutie même si elle grossit un peu avec le passage sous Gtk3

    • Salut, bah, j’avais pas vraiment suivi ces derniers mois, j’ai vu passer une news sur Linux 5.8, genre « ..une des meilleures versions de Linux… »
      Je pense qu’il y a (et qu’il y aura )de plus en plus de monde sur le noyau linux, niveau contributions.D’où l’apparence démentielle du truc… 🙂
      Pour KDE, bah encore une fois, c’est une histoire de ressenti et de confort d’utilisation. Une fois le bureau configuré à ta sauce, plus rien à toucher..
      Mais je préfère openbox ou fluxbox à titre personnel 🙂

  2. OpenBox et FluxBox sont bien adaptés aux petites configuration en tant que DE minimalistes. Par contre çà prend aussi des plombes à paramétrer aux petits oignons 🙂 Quelques distros proposent du OB out-of-the-box (ArchLabs et BunsenLabs par exemple) mais à choisir je préfère encore Lxqt (je l’ai sur Void, ArcoLinux et Venom) même si les options de personnalisation sont relativement limitées.

    Concernant le kernel, quand on regarde, même en vitesse, les commits on s’aperçoit que Google et Microsoft contribuent pas mal au développement du noyau çà ferait presque peur 🙂

  3. Je ne suis que sur « Testing » et là il veut m’enlever « python » et pleins de trucs qui vont avec . Argll!!

    • Ah ba….. J’ai toujours déconseillé d’utiliser Testing au quotidien, voilà pourquoi… (et je parle de vécu 😉 ) …Debian, au quotidien, , c’est stable + backports ou Unstable 😀
      Et là, je ne peux pas t’aider, je n’ai pas de testing sous la papatte :p