Slackware-current: état des lieux à l’instant -t

Slackware 15 n’est toujours pas sortie, ce qui n’empêche pas la version current d’être particulièrement dynamique..

Un changement notable ces derniers mois, la mise en place de elogind en lieu est place de ConsoleKit

Pas de problèmes particuliers à signaler lors de cette migration.

Le noyau est en version 5.4.63 ( mise à jour 2 fois par semaine en moyenne)
Comme on peut le voir dans le changelog de Current, ça bouge.
Beaucoup même et depuis la dernière mise à jour de mesa, KDE est aux fraises..
(ça arrive de temps en temps). Openbox n’est jamais impacté, c’est le principal.

Sinon, XFCE est en version 4.12. De  ce côté, RAS.

La version 15 , aucune idée du moment où elle sortira.
Et je ne pense pas que ce soit vital de le savoir pour la plupart des utilisateurs de ce système

J’ai pas mal de billets sur le feu (un peu plus consistants) et de VM à manipuler

@+

7 réponses à “Slackware-current: état des lieux à l’instant -t

  1. Encore moi 🙂

    Je pense que Patrick ne sortira pas Slackware 15 tant que KDE 5 ne sera pas assez stable pour lui donc peu d’espoir d’une sortie dans des délais raisonnables. D’ailleurs Hyperion en a eu marre d’attendre et il a sorti une version 15 de Zenwalk que j’ai installée en dur sur ma machine. Ca reste rustique mais il y a quelques outils sympas pour gérer la distribution sans trop se prendre le chou. Environnement Xfce customisé c’est trop joli 🙂 Par contre, petits défauts de mon avis personnel : la logithèque installée de base est pléthorique mais il y manque une suite bureautique et le navigateur par défaut est chromium (je préfère largement Firefox même si la situation actuelle de Mozilla fait craindre le pire pour son navigateur).

    Pour en revenir à Slackware, la migration vers elogind fait sourire, ok la distro se veut conservatrice mais là elle prend un retard monstrueux notamment sur les environnements de bureau et le système d’initialisation, elle va bientôt devenir un musée de Linux ou une distribution qu’on filera à des étudiants pour se faire la main pour la première fois sur Linux 🙂 Quand on voit ce qui sort chez Void (runit), Funtoo (OpenRC) et NuTyX (sysvinit), qui sont aussi des OS conservateurs et dont les équipes sont réduites, il y a de quoi s’inquiéter pour Slackware, pour moi çà sent le sapin à plein nez si la version 15 ne sort pas rapidement.

    • « ok la distro se veut conservatrice mais là elle prend un retard monstrueux notamment sur les environnements de bureau et le système d’initialisation »
      Sur slack, c’est sysvinit 😉
      Et, pas spécialement de retard sur les bureaux (Pas de Gnome)et pour KDE, les versions sont à jour ( on passe par les dépôts d’AlienBob), idem pour MATE..
      « Quand on voit ce qui sort chez Void (runit), Funtoo (OpenRC) et NuTyX (sysvinit), qui sont aussi des OS conservateurs et dont les équipes sont réduites, il y a de quoi s’inquiéter pour Slackware, pour moi çà sent le sapin à plein nez si la version 15 ne sort pas rapidement. »
      Je ne pense pas que ce soit un problème, Ces 3 distros ont leur public, bah pareil pour Slackware. Et si tu discutes un peu avec les autres utilisateurs, tu te rends compte qu’ils se fichent complétement de ce qui se fait ailleurs et ça me va… C’est pas un retard de distribution de la nouvelle version qui va les faire aller voir ailleurs 😉
      La fidélité à un projet quoi… Pas le genre à bruler la baraque pour tout et n’importe quoi..

  2. Quand tu parles d’AlienBob c’est bien là un souci : la distro est maintenue par son créateur et c’est un autre développeur qui gère de son côté la branche current de développement vers laquelle se tournent de plus en plus d’utilisateurs de Slackware pour rester à jour notamment du point de vue des drivers pour les matériels récents. Alors de deux choses l’une : soit on considère que la branche current qui est de qualité est suffisamment stable pour devenir un OS de production en rolling release, quitte a être temporisé dans le style de Manjaro ou Solus soit on reste hyper conservateur sur Slackware stable et il faut que Patrick se limite à un ou deux environnements de bureau (Xfce et Mate par exemple) pour ne pas retarder la sortie des versions pour des histoires de Kde 5 qui n’est pas assez stable. Quand je vois Zenwalk avec son unique créateur/développeur qui a fait le choix du seul bureau Xfce, je pense que la solution est là, on limite le nombre de paquets et on monte en version régulièrement. On a la même stratégie chez KaOS ou chez Redcore par exemple (bureau Plasma uniquement disponible).
    Vu le rythme actuel de sortie des versions applicatives, Slackware ne peut pas rester une distro généraliste et globale, elle risque de faire progressivement fuir ses utilisateurs, déjà qu’à mon avis elle n’en attire plus guère.
    Au pire, elle peut s’organiser comme Redhat, avec la version stable réservée aux systèmes professionnels de production (RedHat/CentOS) moyennant la limitation du nombre de paquets disponibles, et la version current pour l’utilisateur particulier (Fedora).
    Quand je cite Void, Funtoo et NuTyX bien entendu ce sont des distributions dites « de niche » avec une communauté d’utilisateurs très réduite mais elles évoluent régulièrement quand même alors qu’elles pourraient se permettre un rythme de développement plus pépère qui ne préjudicierait pas à leur petite popularité. Pour rester sous Slackware stable et attendre l’hypothétique version 15 ce n’est plus de la fidélité qu’il faut, c’est de la foi et et du dévouement 🙂

    • « Slackware ne peut pas rester une distro généraliste et globale »
      Cela n’a jamais été le cas…
      Puis je n’ai pas envie de rentrer dans des conversations dont je me fiche royalement.
      Je te l’ai déjà dit, je ne verse pas dans le prosélytisme.
      J’utilise ce qui me convient(à savoir Debian, Slack, Fedo), ce qui se passe ailleurs (je parle niveau utilisateur), ne me regarde pas (plus, pour être plus précis). Je n’ai pas de temps à consacrer à ce genre de débats, j’ai fait le tour de Gnu/linux, j’ai trouvé ce qui me convenait sans pour autant en faire une religion et ne suis personne pour juger le travail des développeurs ou prétendre savoir mieux qu’eux ce qu’ils doivent faire de leur création, ce serait prétentieux.
      Le système nous convient, on reste
      Ce n’est pas le cas? On change et on cherche quelque chose de mieux.

      [EDIT] : ça fait quand même 15 ans que j’entends que Slackware va disparaitre… Visiblement, les boules de voyantes font mal leur taf :/
      Le reste….

      [EDIT2] : un peu de littérature

  3. J’avoue que le délai pris par Slackware 15 me fait dire qu’elle sortira avec GNU/Hurd comme noyau 🙂

    Comme l’a précisé Éric, KDE est pris en charge par AlienBob (pas envie d’écorcher le vrai nom de la personne en question) et donc Patrick ferait bien – mais c’est à lui de voir – de laisser tomber KDE pour la version officielle. Cela lui permettrait enfin de sortir la Slackware 15 qui se fait désirer.

    Slack, c’est ma première distribution, et ça me fait mal au coeur de la voir se dépétrer avec sa version 15. Je n’ose pas imaginer la taille de la mise à jour des personnes qui feront le saut 14.2 vers 15.

    Mais Patrick est seul maître à bord. C’est à lui de décider. Cela me rappelle l’attente sans fin de Debian Sarge à l’époque.

    • Salut, Fred
      Ouais, un peu…
      Pour moi, peu importe l’état de stable, comme en réalité pour la plupart des users, (ils utilisent la current ou ça compile à gogo)
      Tu trouveras plus du stable sur serveurs, quand on voit que Cent0s est maintenue 10 ans…
      Pour KDE 5, c’est en cours d’intégration… Je dirais que le dépôt d’AlienBob est un plus pour les users de Current, et ça a permis (dans ce cas spécifique de KDE5) de vraiment avoir un résultat nickel niveau du DE. Les problèmes que l’on peut rencontrer avec Plasma sont rares .. 🙂
      Après, voilà, cette distro ne fait pas la course aux chiffres, ni aux users..
      ca te convient, tu utilises…
      Sinon, il y a l’embarras du choix :p