Debian Sid & Slackware-current à l’instant -t

Slackware64-current:

Comme je l’ai précisé lors de plusieurs billets, la Slackware 15, ça fait un petit moment que je l’utilise maintenant.

Le noyau dans sa version 5.10.2 a été proposé en mise à jour ce matin même.
KDE/Plasma fonctionne à la perfection, la seule chose ayant changé est l’intégration du bureau aux dépôts officiels de Slackware, après  avoir été disponible de longs mois (et que j’ai mis en place début 2017) via le dépôt Ktown d’ AlienBob.
Cette mouture de la distribution, qui devrait maintenant officiellement sortir sous peu en tant que système Stable, est robuste, cohérente et d’une stabilité exemplaire.

A part la mise en place de Grub (pour ma part, en lieu et place de elilo) et le retrait de logiciels de la suite KDE dont je n’ai pas besoin ( Les jeux, la suite Calligra et quelques autres trucs), Slackware-current ne m’a donné aucun fil à retordre ces 2/3 dernières années.
Une horloge atomique.

Le changelog:  http://www.slackware.com/changelog/current.php?cpu=x86_64

 

Debian Bullseye/Sid :

Pareil dans ce cas, si on est rigoureux et qu’on utilise le bon outil pour contrôler ce que l’on met à jour ( quid d’apt-listbugs), la version Unstable est également une horloge atomique. La montée en version du noyau vers la série 5.10.xxx n’étant qu’une question de jours. Il suffit pour cela d’aller jeter un œil ici : https://packages.debian.org/experimental/allpackages.

La période de freeze débutera en début d’année 2021, afin de préparer la sortie de Debian 11 « Bullseye »
https://release.debian.org/bullseye/freeze_policy.html

Il n’y a rien à dire de plus, comme je le signale depuis un moment, tout cela est tellement stable qu’il n’y a plus qu’à suivre le mouvement, finie l’époque où on passait des heures à tenter de rectifier le tir après des mises à jour foireuses ou des incompatibilités logicielles. Tant pis pour les anciens qui aimaient plonger les mains dans le cambouis jusqu’aux coudes, tant mieux pour les utilisateurs non-technophiles et la fin de l’aspect chronophage du maintien d’une distribution instable…

 

Billet édité à la sauvette avec pour fond sonore un petit Noir Désir de derrière les fagots.

 

 

4 réponses à “Debian Sid & Slackware-current à l’instant -t

  1. Il est vrai que quelque soit les distributions vraiment utilisées (pas les machins au tréfonds de la liste de curiosité de distrowatch), on est dans une maturation telle que l’on se demande où est l’intérêt d’annoncer la version bêta de telle distribution… Si ce n’est pour faire du remplissage de chaines youtube ou d’articles de blog.

    Depuis fin 2018, je n’ai plus fait le moindre article de « présentation » de distributions car il n’y a aucun intérêt à le faire.

    Grub qui remplace elilo ? C’est plutôt logique surtout quand on sait que elilo est à l’abandon depuis des années.

    Je dois te dire que même si je n’utilise pas Slackware, j’aime toujours cette distribution qui m’a fait découvrir le monde linuxien.

    En tout cas, une chose est certaine : Patrick aura du mal à battre le délai entre deux versions de sa distribution maintenant !

    • « Grub qui remplace elilo  »
      Non, elilo est le chargeur d’amorçage installé par défaut. Cependant, grub est disponible pour installation au premier démarrage 😉

      Si on regarde bien, le cycle de la stable est relativement long pour Slackware. Je me dis qu’heureusement, pour ceux qui utilisent cette version stable, qu’il n’a pas essayé d’intégrer Gnome 3 :p
      Visiblement vu la charge de travail, avec toutes les modifications qu’il y a eu depuis la 14.2 sur Linux en général, c’est le moindre mal. Surtout lorsque l’on est en équipe plus que restreinte.

      D’un côté, je suis content qu’on en soit arrivé là, le travail effectué depuis le début des distributions Gnu/linux n’a pas été vain. Et ça, c’est top

      • Mea culpa pour elilo. Vu l’état du logiciel, grub lui est largement préférable 🙂

        De mémoire, il y a un projet pour empaqueter Gnome mais le nom m’échappe actuellement.

        Le problème est que le résultat est trop bien pour une minorité de gueulards qui regrette l’époque où il fallait monter à la main le moindre périphérique.

        Cf les « frappadingues » de systemd-free : https://sysdfree.wordpress.com/2020/12/19/333/

        Et maintenant que Slackware intègre elogind, elle n’est plus valide à leurs yeux de clients d’hopitaux psychiatriques 😀

      • Malheureusement, c’est le genre de comportements qu’on peut avoir lorsqu’on pense qu’on est une « élite »..
        Ça fait mal à l’égo
        Perso, je porte autant d’intérêt à ce genre de discours qu’à mon premier poil de cul , c’est à dire aucun :p