Bilan 2020

-D’un point de vue personnel

Une année « Covid » qui marque un tournant pour ma part. Si la fin de l’année 2019 fut une longue période de réflexion, le début 2020 a été le moment de mettre en application les réponses aux leçons prisent l’année précédente. Plutôt bénéfique, pour ma part.

Cette année 2020 a commencé par une mise à niveau et un apprentissage solitaire des bases de HTML5/CSS et  de Python via OpenClassRooms   , une très bonne façon (avec le recul et l’épidémie de Covid 19, j’y reviens rapidement) d’aborder les cours à domicile, après avoir été retenu pour la session de formation aboutissant au Titre professionnel RNCP BAC+2 (reconnu et délivré par l’Etat, niveau 5, BAC+2) de Technicien Supérieur Systèmes et Réseaux via WebForce3 .

Cette première partie de l’année m’a permis de me replonger dans une ambiance studieuse, occasion de me trouver une méthode personnelle afin de mieux assimiler les cours. Lecture et reprise à l’écrit (en simultané) des éléments clés des différents chapitres concernant le HTML5/Css et le Python ( les cahiers, c’est du matériel et on les a sous la main directement. Et, à titre personnel, l’ assimilation des données et de la compréhension des sujets ont été de bien meilleure facture). Habitude que j’ai gardé pour la suite.

Bref, je dois entrer en Centre de Formation à la fin Mars.

Super enthousiaste, travailler sur OCR m’a mis dans de bonnes dispositions, je suis motivé (comme rarement) et super confiant par rapport à mes capacités d’apprentissage dans le contexte des cours. Et là, 1er confinement. Je passe sous tension immédiatement. Comment cela va se passer, est ce que cette session va être annulée?
Je commence à paniquer, je l’avoue, je tiens tellement à cette reconversion que j’en perds mon calme ( je tourne en rond, j’essaie d’établir des stratégies qui ne mènent nulle part, tant l’aspect imprévisible de cette pandémie est déstabilisant). Heureusement, ça ne dure pas. J’apprends par téléphone et mail que la session aura bien lieu, mais à domicile, en télé-travail. Heureusement pour moi, j’ai un Windows Microsoft sur mon poste de travail, pas besoin d’installer l’OS. Il va me falloir, par contre, installer Zoom et Discord mais je sais que je vais être limité par les spécifications matérielles de ma tour ( Et pour la virtualisation, ça risque de poser problèmes). J’installe donc Zoom sur mon Smartphone (toujours ça de gagné), Discord sur le poste ainsi que VirtualBox, dans un premier temps (Windows Server), puis VmWare, au moment d’aborder le chapitre Linux, sur Windows ET Fedora cette fois-ci ( j’ai basculé entre ces 2 OS tout au long du confinement, selon les besoins). Et enfin PacketTracer de chez Cisco pour la partie réseau (ne pouvant aller en centre, impossible d’accéder aux routeurs, switchs ou encore pare-feux de façon matérielle) . Les problèmes de connexion ont été assez stressants, mais très aléatoires et peu fréquents, au final

Je ne vais pas entrer dans les détails de ces cours, mais plutôt ce que cela a impliqué dans mon rythme quotidien.

Réveil tous les jours à 6 heures du matin. 7 heures, révision des cours de la veille, petite pause vers 8h30 juste avant le début des cours en « Distanciel » à 9 heures. Pause d’une heure pour midi et reprise jusqu’à 17 heures. Pause jusqu’au repas du soir puis relecture et  mise en pratique autonome dans une machine virtuelle indépendante jusqu’à tard dans la nuit (bien souvent 00H- 1 heure du matin) des apprentissages de la journée. Je pense que ça a été la clé pour moi (et je ne suis pas le seul dans ce cas), bosser, bosser et encore bosser. Il n’y a pas de mystères dans ce domaine, la théorie et la pratique sont indissociables. La stimulation intellectuelle et la motivation me permettent de tenir le coup sans avoir l’impression que tout cela soit un fardeau. Le Discord me permet d’échanger avec les autres apprenants à toutes heures de la journée et du soir, ça tombe bien, j’ai parfois besoin de soutien au niveau de Windows et certains d’entre eux, au sujet de Linux.

Arrive la fin graduelle du confinement, je suis dans le groupe qui décide de continuer en présentiel en me rendant au centre dès la mi-juin, j’ai vraiment besoin d’avoir un accès physique au matériel réseau, aux serveurs, avant de partir pour un stage de 6 semaines. Mais malgré les sollicitations, les demandes par mail, par téléphone parfois, les entreprises sont débordées maintenant que le monde de l’entreprise reprend sa marche en avant. 3 personnes sur les 12 de ma session auront la chance de pouvoir faire ce stage en entreprise. Heureusement, un projet nous est proposé alors que nous ne sommes plus que 11, après un abandon. 4 personnes sur le projet en présentiel, 4 en distanciel. 2 groupes, 2 projets identiques. Je choisi la première solution. Bon, ça a été un peu envahissant pour le responsable du centre, qui nous a permis de nous installer dans son bureau pendant que la salle de cours était réservée à la session des développeurs qui démarrait. 6 semaines intenses, à apprendre à travailler en collaboration, à se partager les tâches, à discuter, analyser, cogiter, échanger, se marrer parfois. Au final, l’obtention de ce titre aura été une grande satisfaction.

Un grand merci à Jean Baptiste (de nous avoir supporté pendant la durée du projet professionnel, surtout), Mounir, Myriem, Thomas, Adrien, Ridouan pour leur bienveillance, leur pédagogie et leur implication pendant cette période complexe. Mon seul regret restera, paradoxalement, d’avoir été en distanciel pendant une grande partie du temps, cela a eu un impact certain sur les rapports humains entre les membres du groupe d’apprenants, même si certains d’entre nous ont gardé contact.
Merci à Mr François Mocq , membre du jury pour la partie orale de l’examen, et « patron » du site framboise314, pour sa gentillesse et sa bienveillance qui m’ont détendu  lors de ce moment clé.

A ceux qui voudraient suivre cette voie (reconversion dans le numérique), je ne peux conseiller que ceci : soyez sûr que vous aimez réellement ce domaine, la durée de 6 mois implique un travail de tous les instants, que ce soit en centre, en télétravail ou à titre personnel (hors cours), chaque jour de la semaine et chaque week-end. La motivation est vraiment la clé de voûte pour réussir (surtout en distanciel) car dans l’absolu, vous êtes seul avec vous même et il est très facile de se laisser aller à  la facilité ou de décrocher. Le jeu en vaut vraiment la chandelle et une fois qu’on est dedans, les mois paraissent des semaines. Autre chose, vos préférences personnelles en matière d’informatique n’ont rien à faire dans votre démarche. Si vous êtes pro Linux (par exemple) et que vous ne voulez pas faire d’efforts pour maitriser le système Windows et son domaine applicatif, oubliez l’affaire. Vous ne vous en relèverez pas et ne croyez surtout pas que vous pourrez faire l’impasse sur ce système, il est majoritairement utilisé en entreprise.

-Point de vue informatique domestique

  • Slackware, Debian (avec des bouts de nakeDeb dedans) , Fedora et Calculate (fin de vie du DD de mon vieil Asus portable, aucune raison d’installer ce que j’ai déjà sur mon Fixe)
  • Windows Server 19( en VM) et Windows

Je ne dis pas que je ne ferai pas une mise à niveau de la page dédiée aux débutants dans l’année, mais ça s’arrêtera là. Finie l’époque de tests de différentes distributions Linux, inutile même.

J’ai commencé à rédiger des billets sur Windows Server et Raspberry, mais j’ai d’autres obligations plus importantes à l’instant -t et je continue sur la lancée de l’année 2020 dans l’acquisition de connaissances dans le domaine du numérique et de l’informatique, après une première expérience professionnelle instructive. La situation sanitaire me ralentissant dans mes projets professionnels , je n’exclue donc pas une nouvelle formation intensive si reconfinement il y a… Ce qui ne tardera pas, à mon humble avis.

-Le blog

Ayant fait sauter les billets sur les tests des distributions Linux, je m’essaie à d’autres horizons, plus personnel. Tout en prenant un virage un peu plus technique grâce aux connaissances acquises en 2020 au niveau informatique. Et vu le succès des billets de la page « Serveurs, Réseaux et solutions logicielles » ces 6 derniers mois, je ne compte pas dévier de cette voie à l’heure actuelle. Éventuellement, l’inclusion des prérequis à Python et HTML.

-Le monde

Recul, recul et encore recul. Je me tiens éloigné des médias, des politiques. En cette période, c’est un coup à virer dingo. Encore plus qu’avant, je recoupe énormément les informations, histoire d’avoir un point de vue global  saint et cohérent. Je ne suis pas épidémiologiste, pas plus que virologue, encore moins généticien alors que la plupart des gens semble l’être devenue par magie ces derniers mois (journalistes, polémistes, hommes politiques et simples citoyens).
Masque, limitation des contacts et des sorties ( contraintes qui n’ont aucun impact, pour ma part, sur ma santé psychologique), respect des gestes barrières, etc, etc…
La seule chose évidente que je constate, c’est que depuis 20 ans,  la suppression des lits d’hôpitaux (puisque cela était notifié dans tous les programmes des différents présidents élus) a été mise en place,  en occultant les risques auxquels cela exposait.  Aujourd’hui , c’est la raison première pour laquelle, par manque de places et afin de ne pas saturer notre système de santé, nous en sommes là (confinement, restrictions sociales, accentuation de la précarité, etc.).

Lorsque j’étais adolescent, on me disait souvent que l’on récoltait ce que l’on avait semé. On est en plein dedans.

Le temps des bilans viendra, espérons que cette période aura ouvert les yeux sur le fond des choses, plutôt que sur leur forme, et s’arrêtera rapidement.

 

 

 

 

4 réponses à “Bilan 2020

  1. Je suis heureux que tu découvres mon monde (informatique passionné et tellement riche) et ton implication prouve que tu es sur le bon chemin.
    Plus tard tu découvriras que peu importe le system quand on possède vraiment un langage tout nous est ouvert. J’arrête là car je veux te laisser la joie de la découverte.
    Tu as raison profite de ce confinement pour faire ta reconversion.
    Bonne route 😉

  2. Salut, ah non, je ne le découvre pas, j’ approfondis 🙂 Mais il est clair que je ne reste pas les bras croisés et si l’on repart pour la même que l’année dernière, je me dis pourquoi pas attaquer sur un niveau Bac +3 , d’autant que j’ai déjà les bases essentielles pour la branche qui m’intéresse. J’attends, j’ai beaucoup de candidatures en attente. On verra.
    @+

  3. Le monde du virtuel est assez infini (même s’il est de toute façon fini) et aucun d’entre nous ne peut prétendre en avoir fait le tour.
    Je trouve que plus on en découvre et plus on a envie d’en découvrir, d’ouvrir ces horizons.
    Je suis content que tu trouves ta voie professionnelle, dans un monde qui m’est famillié depuis de nombreuses années maintenant, plutôt du côté développement informatique avec des incursions dans d’autres domaines depuis quelques années.
    Et ce « petit » monde est fait d’opportunité, qu’il faut parfois savoir saisir, en conscience, afin de continuer à découvrir d’autres domaines.
    Je ne sais pas si aujourd’hui, avec Windows Server 2019, il faut toujours se taper du script en ligne de commande, mais ça aussi ça forme, et ça ouvre un peu le domaine administration systèmes et réseaux.
    Enfin, tout a pour dire que je suis heureux que tu sois heureux.
    @ très bientôt, sur le net ou IRL un jour, qui sait…

    • Merci ‘Tof
      Pour répondre à ta question, le Powershell est bel et bien présent. Comme tu le sais, ayant déjà de bonnes connaissances au niveau de Linux, il me parait aujourd’hui pertinent d’approfondir à fond sur Windows Server et l’active directory (+ Freeipa sur du Debian ou une base Redhat, à voir, on ne sait jamais), les base de données et la cybersécurité, même si l’essentiel est déjà bien assimilé 🙂 Tant de choses à voir, comme tu dis. Je crois qu’on en fera jamais réellement le tour…
      @Très bientôt et la bise aux tiens 😉