Albums incontournables : Casey – « Libérez la bête » – (2009)

Je pensais que le rap était mort, il y a une dizaine d’années.
Un scène « Hip Hop » ignorante de la langue (matière première du truc), pathétique, représentée par des têtes d’enclumes à l’intelligence de limaces n’ayant rien à dire.

Puis j’ai découvert Zone Libre, Hamé et, surtout, Casey sur l’album « L’angle mort »

C’est plus particulièrement le côté sombre et glauque de Casey que j’ai aimé

Les goûts et les couleurs….

Son album « Libérez la bête » est très bon, très bien écrit et sans concessions.


A se mettre dans les oreilles en se disant que le hip hop n’est pas mort, finalement, malgré les 90 % de pitres qui inondent cette culture par leur médiocrité.

Les commentaires sont fermés.