Albums Incontournables : « Biomechanik 2 » (1999) – Manu Le Malin

Avant de prendre mon nouveau poste, j’ai quelques jours de battement.

Le temps de mettre en place le(s) serveur(s), j’vais certainement publier quelques billets pendant ce temps (et ça va me servir à remettre les choses en place, par la même occasion, après 11 mois de Microsoft Windows) …

Le temps de l’inévitable séance d’installation, je me replonge dans mes classiques. Et comme je suis dans une période où j’écoute (et je fais) pas mal de musique électronique, ça me donne l’occasion de revenir sur ce « Biomechanik 2 » de Manu le Malin, le seul DJ de Techno Hardcore que j’écoute encore, 20 ans après (Le Hardcore n’est pas mon style préféré dans ce genre et je m’en suis vite écarté, à l’exception de ce gars.)

A l’époque, accroche immédiate, certainement l’ambiance de fond de cette Compilation, très industrielle.
J’apprécie également la construction progressive et de plus en plus agressive du son .

Bref, pas pour les tendres, mais ça défoule 🙂

2 réponses à “Albums Incontournables : « Biomechanik 2 » (1999) – Manu Le Malin

  1. Bonjour, Olivier ah Manu le malin maître du hardcore français :).

    Il y’a un super reportage sur lui sur la chaîne yt sourdoreille. Ah au faite tu as changé de boîte tu ne travaillé pas dans un hôpital ?. Ton nouveau poste consiste en quoi ? (curiosité :). Merci pour tout ces articles sur l’opensource et le logiciels libres. 🙂

    • Hello, hôpital, CDD de 11 mois
      Pour le reste, je dirai juste que j’ai mis en place 3 serveurs virtuels (2 RedHat et 1 almalinux) dans le but d’appréhender Ansible. Donc un RedHat Ansible pour déployer sur les 2 autres.
      Ca concerne mon prochain boulot, mais je préfère rester discret sur le sujet. Par contre, je publierai ce que j’aurai appris sur cette solution, ça peut servir aux personnes qui suivent ce blog et qui ont choisi le chemin de la reconversion professionnelle (la majorité du trafic sur ce blog, aujourd’hui, concerne les billets que j’avais publié sur le sujet). Si ça peut donner des idées…
      Pour Manu Le Malin, il y a « Sous le donjon » qui est sympa aussi