Schneider SCL141CTP: Linuxium « Lubuntu 20.04 » ,virer Snap et d’autres trucs

Me revoilà à cogiter vite fait sur cet engin . Je refais le test avec une Debian « testing » (iso non-free avec noyau 5.6.xxx), tout se passe bien mais je ne sais pas pourquoi, et je n’ai vraiment pas de temps à y consacrer, le bios/uefi 32 bits du zinzin refuse strictement (et j’ai tout essayé) de donner la main à Debian au démarrage (ce n’est pas la première fois)…
Au passage, si un geek à une solution, je suis preneur.

Bon, nous disions donc…
A l’instant -t, seuls 2 systèmes semblent pouvoir s’installer sans problèmes sur ce type de machine:

– Fedora, spins(KDE, XFCE, etc…)et spécifiques (Lab, musique,etc..)…

-Ubuntu via Linuxium (qui livre des isos d’ubuntu LTS avec efi32ia n’d’dans. Ouais, j’ai pas le temps n’ont plus de faire ce genre de trucs). Et, pour cette version 20.04 LTS, le monsieur a eu la généreuse initiative de livrer également,et spécialement, pour les machines à processeurs Atom, une Lubuntu, en plus de l’Ubuntu ..

Lire la suite

Fedora: Aucun problème à déplorer…

… lors du passage prématuré à la version 32 que j’ai effectué le week-end dernier.

J’ai laissé la totalité des dépôts activés (DNF gère ça très bien)

Pour la mise à niveau, je vous laisse repasser par ce billet

(Tout en rappelant que cette fois-ci, on passe de la version 31 à 32  😀 )

 

(ci-dessus, mise à niveau du week)

Voilà, voilà , donc ce matin, petite mise à jour (dont le kernel ) et tout reste en parfait état de fonctionnement, validant de plus en plus la vision toute personnelle que je me fais des systèmes GNU/Linux à l’instant -t : c’est très stable (même en pré-version), de moins en moins périlleux ( quoiqu’on a  constaté que le modèle rolling des Archers n’était pas le modèle ultime et parfait, quoiqu’ils en disent, après la mésaventure liée à Samba pour beaucoup d’entre eux. C’est bien, ça fait dégonfler les melons des users de Manjaro par la même occaz’ 😀 Puis, va rester  crédible, sans passer pour un crétin borné, en affirmant que le rolling, c’est mieux que le fixed après ce genre de trucs. C’est beaucoup plus compliqué que ça, qu’on le veuille ou non ).

Autrement dit, à quelques exceptions prêts ( en raison du concept ou de la conception), tout cela est parfaitement mature.

Et Fedora n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Lire la suite

Debian(sid) : installer Cisco Packet Tracer 7.3

[Avertissement]:

Sur Debian Stable, le paquet en .deb  récupéré sur Netacad.com suffit, puisque les dépendances sont présentent, ce qui n’est pas le cas pour les versions Testing et Unstable. Cependant, s’il ne se lance pas (on ne sait jamais), la méthode ci-dessous reste valable

 

On télécharge le script ici

On décompresse l’archive ( où vous voulez, à titre perso, je l’ai claqué dans /home/user/Documents)

Dans ce même dossier, on ajoute le paquet PacketTracer_730_amd64.deb qu’on a téléchargé sur le site officiel : https://www.netacad.com/fr (il faudra vous créer un compte auparavant.)

On se déplace dans le dossier contenant, donc si vous avez suivi pour moi ce sera :

$cd /home/user/Documents

Puis on exécute le script en root

#./packet-tracer-7.3.0-install.sh

Voilà, ça roule.

Note: Visiblement, cette méthode est valable pour toutes les versions de Debian et ses dérivées (Ubuntu-like) , mais pas testé par mes soins.

A vous de jouer.

Note: sur Debian unstable, la dépendance qt-at-spi pose problème lors de la mise à jour (dépendances obsolètes) et la bloque. Et sincèrement, je n’ai pas le temps de m’en occuper à l’instant -t (on doit pouvoir jouer dans les préférences d’apt ou dpkg), je regarderai ça plus tard pour ma part…

Note(bis): Finalement, j’ai résolu le problème genre brute épaisse à pilosité imposante.

Edition du fichier /var/lib/dpkg/status en virant la ligne Depends au niveau de packettracer et j’ai appliqué la mise à jour,. Packettracer est reconfiguré pendant la màj et opérationnel après un reboot ( il n’est plus « cassé »). Les puristes crieront au scandale, mais ça fait longtemps que je me passe de leur avis vis à vis de Debian  😉

A voir si ça tient dans le temps

 

Linux Mint Debian Edition 4 « Debbie » bêta: 1er démarrage

J’ai besoin de couper une journée niveau cours. Ça tombe bien, une  iso beta de LMDE 4 est  dispo…

Comme pour la plupart des OS avec une base Debian, c’est plus que du solide. Que cela  plaise ou non à certains pseudo-grands maîtres Linuxiens distro-nombrilistes ( :p ) qui savent ce qui est bon (ou pas) pour vous…

Au premier démarrage, un utilitaire vous rapporte des « problèmes ». Don’t Panic!

Il s’agit seulement de vous aider à installer les codecs et les paquets de langues manquants (vous pouvez aussi configurer la sauvegarde système)

Lire la suite

Slackware64-Current: Passage au noyau de la série 5.4.xxx

 

C’est donc ce matin que j’apprends la nouvelle en faisant ma màj ( en sachant que la fréquence de mises à jour sur la version Current est environ de 2 jours) par la commande suivante

#slackpkg update && slackpkg install-new && slackpkg upgrade-all && grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg

(Oui, j’utilise grub sur Slackware, simplement pour me simplifier le multiboot et lilo m’a toujours bien gonflé)

Ce noyau est estampillé 5.4.1. Il prend la place du 4.19(.86 à la dernière màj) qui a été utilisé pendant une très longue période

Lire la suite

Debian: SparkyLinux

Mauvaise nouvelle pour moi. En voulant terminer le billet sur Debian et KDE/Plasma Dimanche matin, je me suis aperçu que je ne pouvais plus booter sur l’OS. J’ai 2 solutions : La vieillesse du DD, qui avait déjà donné des signes de faiblesses, ou un pb de connectique… Je regarderai ça quand j’aurai le temps..

Sinon,  avec la partition libre sur le portable (40 Go sur 500 dispos), j’ai claqué Sparky Linux, version Dev,  à côté de Void et Slackware

Je dois avouer que je ne connaissais pas cette distro, jamais testé, si ce n’est en virtuel…

Et tester une distro sur machine virtuelle pour donner son avis, c’est un peu comme si je demandais à un vendeur de cycle de me permettre de tester un vélo  avant achat, que je faisais 500 mètres avec et que je disais au mec après coup: « C’est de la merde parce qu’il est bleu, je ne le prends pas »…

Un jugement biaisé et sans intérêt, à part peut être si le but est de prouver au vendeur que vous êtes réellement bancal de la boite à neurones….

Non, rien ne vaut les tests en dur et sur la durée…

Définitivement.

Lire la suite

Schneider scl141ctp & Fedora 29: Linux 4.20, carte son supportée et zram

Ben, de bonnes nouvelles pour cette machine.  Après le problème du Bluetooth réglé lors de la mise à jour vers Fedora 29 , ça faisait 2 semaines que je ne l’avais pas mise en route, + de 350 mises à jours (incorporant le kernel 4.20, la glibc et d’autres parties clés du système, les dépots updates-testing free et non-free étant actifs sur ma distro, elle est limite rolling) et une erreur qui ressort.

C’est le firmware que j’avais utilisé pour faire fonctionner la carte son du pc (Fedora 28) qui est responsable. En effet, un pilote officiel m’est proposé lors de cette mise à jour et les fichiers des 2 entre en conflits..

 

Lire la suite

Slackware-Current: un petit aperçu à l’instant T

Le temps se libère lentement, on s’occupera, pour l’instant, de l’actualité de Slackware-Current, Debian Unstable, du passage de Fedora 28 à 29, éventuellement de la future Ubuntu..

On retraitera de Debian Stable et KDE pendant les 2 semaines de calme qui s’annoncent. Si le temps le permet, on embrayera sur le bureau MATE ( par contre, j’ai encore pas idée du système qui fera tourner la chose…)

J’ai maintenant 2 Slackware64-current. Celle de la tour est dédiée uniquement au #NoDE et se résume donc au plus simple.

Celle qui trône sur le vieil Asus que j’ai récupéré est la version Plasma mise à disposition par ALienBob. A noter que les mises à jours sont extrêmement fréquentes au niveau du noyau et du bureau, aucun impact sur la stabilité du système cependant…

Quelques trucs et astuces, quelques fichiers de configuration (dépôts en particulier), installer grub avec UEFI, utiliser Firefox Developer Edition ( en plus de la version ESR)…

1/Fichier de configuration de slackpkg+ (/etc/slackpkg/slackpkgplus.conf)

Voici les dépôts que j’ai configuré afin de me passer des slackbuilds lorsque j’ai besoin de paquets non-inclus dans la distribution(sur cette machine, du moins). Et cette solution est, à l’heure actuelle, acceptable pour moi

# use this to keep the slackpkg+ package updated to the latest stable release
MIRRORPLUS['slackpkgplus']=http://slakfinder.org/slackpkg+/

# use the development branch to use the mainline version and help develop by reporting bugs.
#MIRRORPLUS['slackpkgplus']=http://slakfinder.org/slackpkg+dev/
MIRRORPLUS['ktown']=http://bear.alienbase.nl/mirrors/alien-kde/current/5/x86_64/
MIRRORPLUS['slackonly']=http://packages.slackonly.com/pub/packages/current-x86_64/
MIRRORPLUS['restricted']=http://bear.alienbase.nl/mirrors/people/alien/restricted_sbrepos/current/x86_64

MIRRORPLUS['slacker']=http://slack.conraid.net/repository/slackware64-current/

Puis on met à jour les clés de dépôts et le système

# slackpkg update gpg

# slackpkg update && slackpkg install-new && slackpkg upgrade-all

2/Installer Grub avec UEFI

Lire la suite