Slackware 15 (Release Candidate): Installation et configuration de A à Z (ou presque) – Partie 1 : Installation

1/ Récupérer l’iso ICI

Je conseille le DVD d’installation ( par prudence, on n’est jamais à l’abri d’une panne de réseau, n’est ce pas ? )

J’utilise VmWare pour ce qui est de la machine virtuelle (sur un portable équipé d’un I5 et de 8 Go de ram, avec les mêmes OS que le fixe: Slackware, Fedora et Debian), à l’heure où le jour n’est pas encore levé et où Madame s’apprête à débuter son week-end en horaires dit « coupés ».

Un café, un accompagnement musical paisible et feu. (je ne fais pas ça d’une traite non plus, alors ne faites pas attention aux heures affichées. Il faut compter 20 minutes avec une machine récente pour l’installation initiale)

On lance l’Iso

La première chose à faire est de choisir la disposition du clavier

On teste, on valide (si c’est déjà trop old-school pour vous, pas la peine d’aller plus loin ^^)

Lire la suite

Slackware64-Current (15): Installation de GNOME 40.2 via le port gfs

Je n’ai pas retenté d’installation Gnome sur Slackware64 depuis longtemps. On passait par Dropline Gnome et c’était plutôt stable. Je trouve malheureusement que ce projet qui facilitait la mise en place de ce DE à l’air à l’arrêt ou du moins en stand-by

En furetant sur GitHub, j’ai trouvé un probable remplaçant à Dropline, le slackport gfs. Essayons.

Current est désormais épinglée comme la version 15

On va télécharger les paquets du bureau Gnome, en tant qu’utilisateur, que l’on va retrouver dans le dossier gfs-40.2-pkg64)

$lftp -c mirror "http://slackware.uk/gfs/gfs-40.2/pkg64" -c gfs-40.2-pkg64

Lire la suite

Fedora 34 : Vmware & problème linux-headers

Chaque fois que le kernel de la Fedora est mis à jour, le lancement de Vmware exécutera une compilation des modules nécessaires à son fonctionnement.
Là, pas de peau, impossible de compiler en automatique ces derniers sur la version 5.12.17-300, le logiciel ne trouve pas les headers du kernel.

Je désinstalle et réinstalle le logiciel (au passage, je me débarrasse de mes anciennes VM, que je sauvegarde sur un dd externe, on ne sait jamais si j’en ai besoin et ça me fait de la place sur le dd interne), rien n’y fait. Une régression probablement (ou pas, j’ai pas mis une VM en route depuis Avril ^^) et comme je voulais faire un billet pour les sorties de Debian 11 et Slackware 15…

Bon, ben c’est pas grave, on va y aller à l’ancienne, je suis en vacances, j’ai le temps…

On ouvre un terminal et c’est parti:

On cherche l’archive des modules qui va bien pour notre version de Vmware Workstation @t github

$wget https://github.com/mkubecek/vmware-host-modules/archive/workstation-16.1.2.tar.gz

On décompresse l’archive

$tar -xzf workstation-16.1.2.tar.gz

On se positionne dans le dossier créé

$cd vmware-host-modules-workstation-16.1.2

Lire la suite

Fedora/Debian: Installer Spotify via Flatpak

Je n’utilise pas de paquets Flatpak ou snap en règle générale, mais je vais être honnête, les paquets en .rpm et .deb permettant d’installer Spotify-client me cassent bien les bonbons ( un, pour ça lourdeur et son obligation de compiler le paquet à chaque mise à jour et je n’ai pas que à ça à faire ces derniers mois. L’autre, bah ça me gonfle d’ajouter un dépôt tiers à Sid).

On ouvre un terminal

$flatpak remote-add –if-not-exists flathub https://flathub.org/repo/flathub.flatpakrepo

$sudo flatpak install flathub com.spotify.Client

Méthode valable pour les deux distros. Pour la Slackware, on se tournera vers les Slackbuilds ou les dépôts tiers.

Slackware64: Grub ne détecte pas les autres OS

Message renvoyé après l’exécution de grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg

Il est donc clair que Grub n’ajoutera pas les autres entrées (debian et fedora pour ma part) au chargeur de démarrage, ennuyeux lorsqu’on tourne en multiboot..

Grub n’a tout simplement pas l’autorisation par défaut de communiquer avec Os-Prober

Pour corriger cela, il suffit d’ajouter la ligne GRUB_DISABLE_OS_PROBER= »false » à la fin du fichier /etc/default/grub

Et c’est en exécutant à nouveau la commande grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg que je m’aperçois que tout est entré dans l’ordre mais que, comme un con, je n’ai toujours pas viré elilo. Chose que j’vais régler dans l’instant :p

Ce matin, je suis plutôt ambiance électronique/expérimental tendance sombre mais zen. Du coup, je suis accompagné par la B.O. de « Blade Runner 2049 » de Hans Zimmer & Benjamin Wallfisch

Serveur: Red Hat 8 – Installation

On ne va pas revenir sur la politique de Red Hat envers CentOS, tout a été dit (surtout par les non-utilisateurs de ces 2 systèmes). Certes, la nouvelle a été brutale, mais la décision, bien que discutable sur bon nombre de points, est prise.
A titre personnel, je sais que la maitrise de Red Hat (ou distributions basées sur Red Hat)  sera un atout dans mon CV. Depuis Février de cette année, un particulier ou une petite entreprise/ infrastructure peuvent avoir accès gratuitement, via un compte Red Hat, à une licence d’ 1 an renouvelable pour 16 serveurs de production.

On verra par la suite si les solutions de remplacement (et en cours de dev) de CentOs (forks) tiennent la route.

Une fois le compte créé, j’ai donc téléchargé l’image d’installation par le réseau de Red Hat 8 et l’installation se fait, pour tests et apprentissage, sur une machine virtuelle VmWare 16 (installée sur Fedora)

Pour mettre les points sur les i de suite aux Grands Manitous Libristes, je réponds à :

« Pourquoi Vmware? ».

-C’est ce que tu trouveras en entreprise, entre autres solutions de virtualisation.

-VirtualBox et Qemu ont des lacunes. VirtualBox, ce n’est plus ce que c’était et la solution a mal vieilli. Qemu & lib-virt, c’est top mais à partir du moment où je vais intégrer du PfSense dans le réseau virtuel, c’est la foire. Dommage. (Par contre, pour virtualiser MacOsX, c’est top 🙂  )

Donc je prend ce qu’il y a de plus raisonnable et pro à ce niveau.

1/ Mise à jour des modules pour Vmware après mise à jour du noyau de Fedora

On lance VmWare. Si les modules sont à mettre à jour, le logiciel vous le fait savoir, vous demande votre mdp admin et compile les modules pour vous.

Lire la suite

GLPI/OCS-Inventory : Installation de l’agent OCS-Inventory (Debian Linux)

 Installation de l’agent sur Debian:

a/Installation des paquets nécessaires

#apt-get install dmidecode libxml-simple-perl libcompress-zlib-perl libnet-ip-perl libwww-perl libdigest-md5-perl libnet-ssleay-perl

#apt-get install libcrypt-ssleay-perl libnet-snmp-perl libproc-pid-file-perl libproc-daemon-perl net-tools libsys-syslog-perl pciutils read-edid nmap make

#apt-get install libcompress-raw-zlib-perl

 

b/Installation de l’agent OCS

#apt-get install ocsinventory-agent

Choisir la méthode de connexion « http » pour un serveur OCS configuré.

Lire la suite

GLPI/OCS-Inventory : Installation de l’agent OCS-Inventory (Windows)

Depuis l’ordinateur cible, on se rend sur le site officiel d’OCS-Inventory, dans la zone Téléchargements Et on sélectionne  OCS INVENTORY AGENT WINDOWS

Entrer les  informations requises et une adresse e-mail  valide afin de recevoir le lien de téléchargement par e-mail.

Après le téléchargement, extraire le fichier :


Exécuter, ensuite,  le fichier OCS-NG-Windows-Agent-Setup (pour Windows) :

Lire la suite

Debian 10 : GLPI & OCS Inventory, gestion de parcs et de tickets – 2ème partie: Mise en place d’ OCS-Inventory

OCS Inventory NG (c’est son nom complet) pour Open Computer and Software Inventory est une application permettant de réaliser un inventaire sur les machines d’un réseau  ( configuration matérielle, logiciels installés) à l’aide d’une interface web. Elle permet également de (télé-)déployer des applications sur un ensemble de machines.

Pour cette application, nous avons fait l’installation sur le serveur où GLPI a été installé

1- Installation des dépendances :

#apt-get install apache2-dev
#apt-get install libmariadbclient-dev
#apt-get install php-soap

#cpan install --force CPAN
#cpan install YAML
#cpan install Mojolicious::Lite Switch Plack::Handler

->  On répond Yes à la question posée

#cpan install XML::Simple Compress::Zlib DBI DBD::mysql Apache::DBI Net::IP Archive::Zip XML::Entities

#apt install libxml-simple-perl libperl5.28 libdbi-perl libdbd-mysql-perl libapache-dbi-perl libnet-ip-perl libsoap-lite-perl libarchive-zip-perl make build-essential

#apt install php-pclzip make build-essential libdbd-mysql-perl libnet-ip-perl libxml-simple-perl php phpmbstring php-soap php-mysql php-curl php-xml php-zip

#cpan install Apache2::SOAP

#perl -MCPAN -e 'install Apache2::SOAP

La machine est prête à recevoir l’application. Aucun conflit de dépendances n’a été détecté avec la solution déjà en place sur ce serveur.

2 solutions pour récupérer l’archive tar.gz d’OCS-Inventory (La version choisie a été la 2.7. A savoir: la nouvelles version, datant de Septembre 2020, est numérotée 2.8.1)

1/On se rend sur le site officiel

2/ On se rend dans le répertoire /tmp
#cd /tmp

Et on se sert de wget

#wget github.com/OCSInventory-NG/OCSInventory-ocsreports/releases/download/2.7/OCSNG_UNIX_SERVER_2.7.tar.gz

On décompresse l’archive :
#tar xzf OCSNG_UNIX_SERVER_2.7.tar.gz

On se déplace dans le dossier créé
#cd OCSNG_UNIX_SERVER_2.7

On exécute le script d’installation :
#sh setup.sh


Lire la suite

Debian 10 : GLPI & OCS Inventory, gestion de parcs et de tickets – 1ère partie: Installation de GLPI

Rédigé par Brian T. lors du projet sur lequel nous avons collaboré du 6 Juillet au 11 Aout 2020.

Réadapté, relu et re-testé par mes soins, histoire d »éliminer certains doutes. J’ai gardé les captures d’écran originales ( les machines virtuelles ayant été détruite après évaluation du projet, je peux donc renseigner les adresses IP sans risques, dans un but de clarté pour le lecteur )

[Ne vous bornez pas à faire du copier/coller, vous n’apprendrez rien. De même, il faudra faire l’effort de vérifier les numéros de versions de GLPI ou OCS disponibles à l’instant -T, qui ne sont pas forcément les mêmes qu’à l’été 2020] . J’ai divisé ce thème en 3 parties, afin de le rendre plus digeste.

1ère partie: GLPI

On vérifie si notre système est bien à jour :

#apt-get udapte && apt-get upgrade

 Installation de GLPI (pour Gestion Libre de Parc Informatique)

1- Installation du serveur apache :

#apt-get install apache2

On vérifie que le serveur Apache est fonctionnel en tapant l’adresse IP de la machine dans le navigateur :

Activation du serveur Apache au démarrage de la machine :

#systemctl enable apache2.service

Rechargement du service Apache :

#systemctl reload apache2

 

2- Installation du serveur PHP :

Lire la suite