Debian 11

Debian 11  » Bullseye » est sortie en ce 14 Aout 2021

Le manuel d’installation se trouve ici

Les notes de publications,

Je reviendrai prochainement plus en détails sur cette nouvelle release, dites vous que niveau stabilité, vous êtes tranquilles pour 2 ans minimum

Slackware64-Current (15): Installation de GNOME 40.2 via le port gfs

Je n’ai pas retenté d’installation Gnome sur Slackware64 depuis longtemps. On passait par Dropline Gnome et c’était plutôt stable. Je trouve malheureusement que ce projet qui facilitait la mise en place de ce DE à l’air à l’arrêt ou du moins en stand-by

En furetant sur GitHub, j’ai trouvé un probable remplaçant à Dropline, le slackport gfs. Essayons.

Current est désormais épinglée comme la version 15

On va télécharger les paquets du bureau Gnome, en tant qu’utilisateur, que l’on va retrouver dans le dossier gfs-40.2-pkg64)

$lftp -c mirror "http://slackware.uk/gfs/gfs-40.2/pkg64" -c gfs-40.2-pkg64

Lire la suite

Slackware: basculer du dépôt Ktown à vtown (KDE Plasma)

Le dépôt dédié à KDE Plasma (Ktown) de Eric « alienBob » Hameleers a été intégré par Patrick Volkerding à Slackware-Current via le dépôt testing (vtown).

Source: https://alien.slackbook.org/blog/ktown-becomes-vtown/

J’avais parié sur cette solution quelques mois auparavant (c’est ce qui me semblait le plus cohérent, le travail d’intégration étant fait pour l’essentiel)

Je teste le 2ème cas .

Si, comme moi, ça fait des lunes (Mars 2017) que vous utilisez ktown, il va falloir faire la migration entre les 2 sources.

# slackpkg update && slackpkg upgrade-all && slackpkg remove ktown kde kdei ConsoleKit2

 

(on désinstalle les paquets KDE/Plasma. Café n°1)

On édite ensuite le fichier /etc/slackpkg/slackpkgplus.conf (c’est là que j’avais ajouté le dépôt ktown à l’époque). On commente (désactive) les lignes mentionnant « ktown » et au niveau de l’option PKGS_PRIORITY, on ajoute testing:vtown (dans le cas contraire, la réinstallation de KDE4 vous est proposée en lieu est place de Plasma. D’où la priorité accordée au dépôt testing)

#slackpkg install vtown

#slackpkg upgrade vtown

(KDE-Full desktop. Vous pouvez néanmoins désélectionner les paquets dont vous n’avaient pas besoin avant de valider l’installation, comme les jeux ou éducation par exemple, à condition de connaître KDE. Café n°2)

 

 

Debian 10 : Installer OnlyOffice (Nextcloud)

 » ONLYOFFICE est une suite bureautique en ligne intégrée avec une plate-forme de collaboration pour gérer documents, projets, clients dans un seul endroit. »

 

1/On ouvre un terminal en mode Super Utilisateur

$su -

On télécharge en premier lieu Community Document Server dans /tmp

Lire la suite

Fedora: installer VmWare Workstation Pro 15

Bien que j’ai toujours Qemu/Libvirt/Vitmanager d’installés sur cette Fedo, je me retrouve limité par la configuration des cartes réseaux (c’est pas encore ça , même si ça avance).
De plus, Vmware est LE logiciel sur lequel je tourne en formation. Faut pas se leurrer, pour faire tourner un trio Debian/Windows Server/PfSense, Virtual Box n’est pas adapté, pas plus que la combinaison précédemment citée.

On récupère le logiciel ici : https://www.vmware.com/go/getworkstation-linux

Lire la suite

Schneider SCL141CTP: Linuxium « Lubuntu 20.04 » ,virer Snap et d’autres trucs

Me revoilà à cogiter vite fait sur cet engin . Je refais le test avec une Debian « testing » (iso non-free avec noyau 5.6.xxx), tout se passe bien mais je ne sais pas pourquoi, et je n’ai vraiment pas de temps à y consacrer, le bios/uefi 32 bits du zinzin refuse strictement (et j’ai tout essayé) de donner la main à Debian au démarrage (ce n’est pas la première fois)…
Au passage, si un geek à une solution, je suis preneur.

Bon, nous disions donc…
A l’instant -t, seuls 2 systèmes semblent pouvoir s’installer sans problèmes sur ce type de machine:

– Fedora, spins(KDE, XFCE, etc…)et spécifiques (Lab, musique,etc..)…

-Ubuntu via Linuxium (qui livre des isos d’ubuntu LTS avec efi32ia n’d’dans. Ouais, j’ai pas le temps n’ont plus de faire ce genre de trucs). Et, pour cette version 20.04 LTS, le monsieur a eu la généreuse initiative de livrer également,et spécialement, pour les machines à processeurs Atom, une Lubuntu, en plus de l’Ubuntu ..

Lire la suite

Fedora: Aucun problème à déplorer…

… lors du passage prématuré à la version 32 que j’ai effectué le week-end dernier.

J’ai laissé la totalité des dépôts activés (DNF gère ça très bien)

Pour la mise à niveau, je vous laisse repasser par ce billet

(Tout en rappelant que cette fois-ci, on passe de la version 31 à 32  😀 )

 

(ci-dessus, mise à niveau du week)

Voilà, voilà , donc ce matin, petite mise à jour (dont le kernel ) et tout reste en parfait état de fonctionnement, validant de plus en plus la vision toute personnelle que je me fais des systèmes GNU/Linux à l’instant -t : c’est très stable (même en pré-version), de moins en moins périlleux ( quoiqu’on a  constaté que le modèle rolling des Archers n’était pas le modèle ultime et parfait, quoiqu’ils en disent, après la mésaventure liée à Samba pour beaucoup d’entre eux. C’est bien, ça fait dégonfler les melons des users de Manjaro par la même occaz’ 😀 Puis, va rester  crédible, sans passer pour un crétin borné, en affirmant que le rolling, c’est mieux que le fixed après ce genre de trucs. C’est beaucoup plus compliqué que ça, qu’on le veuille ou non ).

Autrement dit, à quelques exceptions prêts ( en raison du concept ou de la conception), tout cela est parfaitement mature.

Et Fedora n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Lire la suite

Fedora: installer VSCodium

VSCodium est le penchant libre, licence MIT, de Visual Studio Code (de chez tonton ‘crosoft).
C’est un « fork » de ce logiciel. (Booouhouhou le vilain mot.. 🙂  )

La raison?

« Microsoft’s source code is open source (MIT-licensed), but the product available for download (Visual Studio Code) is licensed under this not-FLOSS license and contains telemetry/tracking. »

(Le code source de vscode de Microsoft est open source (sous licence MIT), mais le produit disponible en téléchargement est sous licence non-FLOSS et contient des éléments permettant la télémétrie et le suivi de l’utilisation du logiciel.)

Et, accessoirement, c’est le logiciel avec lequel je vais bosser dans l’immédiat.

Lire la suite

Linux Mint Debian Edition 4 « Debbie » bêta: 1er démarrage

J’ai besoin de couper une journée niveau cours. Ça tombe bien, une  iso beta de LMDE 4 est  dispo…

Comme pour la plupart des OS avec une base Debian, c’est plus que du solide. Que cela  plaise ou non à certains pseudo-grands maîtres Linuxiens distro-nombrilistes ( :p ) qui savent ce qui est bon (ou pas) pour vous…

Au premier démarrage, un utilitaire vous rapporte des « problèmes ». Don’t Panic!

Il s’agit seulement de vous aider à installer les codecs et les paquets de langues manquants (vous pouvez aussi configurer la sauvegarde système)

Lire la suite

Linux Mint : Mise à niveau de la distribution et un truc « bizarre »

PC portable d’un membre de la famille

Fréquence : Tous les ans à la même période

Système en place : Linux Mint 18.3 (toujours maintenu, visiblement)

Mise à niveau du système vers Linux Mint 19 (dans un premier temps), puis vers Linux Mint 19.3

Prérequis avant la sauvegarde : avoir désinstallé les anciens noyaux ( gestionnaire de mise à jour -> Vue -> Noyaux -> supprimer les anciens noyaux )

1/Sauvegarde Système

Pour pouvoir faire une sauvegarde système ( et avec cette méthode, je suis comme vous, je découvre, c’est visiblement obligatoire), on utilise Timeshift ( Menu -> Administration -> Timeshift)

On configure et on créé une sauvegarde

Lire la suite