Fedora 34 KDE Bêta

Bien qu’ayant été victime d’un bug impliquant le pointeur de la souris, corrigé depuis avec la mise à jour du noyau et de ses dépendances, il n’y a rien à signaler sur cette version qui devrait être livrée d’ici peu.
Voici les caractéristiques à l’instant -t de cette Fedora , pour ma machine

Système d'exploitation : Fedora 34
Version de KDE Frameworks : 5.80.0
Version de Qt : 5.15.2
Version de noyau : 5.11.10-300.fc34.x86_64
Type de système d'exploitation : 64-bit
Configuration graphique : X11
Processeurs : 4 × Intel® Pentium® CPU J2900 @ 2.41GHz
Mémoire : 7,7 Gio de mémoire vive
Processeur graphique : NV106

Seul Wayland me parait poser problème (ce qui n’est pas le cas pour Gnome), mais il faut dire que je ne m’y suis pas intéressé plus que ça par manque de temps.
Lorsque je me connecte à cette session, mon écran se gèle, donc je tourne sous X11 pour ce qui est de la partie graphique..

Je pense m’y atteler pendant ce week-end prolongé.

Et puis, il reste 1 mois avant la sortie de cette Fedora en version stable, d’ici là, de l’eau aura coulé sous les ponts.

En dehors de ce soucis technique, rien à dire.

L’important, c’est que ce système fasse ce pour quoi je l’utilise.

Fedora 34 Workstation (Beta):Le Gnome nouveau arrive

Je reviendrai sur cette nouvelle version de Fedora qui se prépare plus tard

Non, j’ai téléchargé et fait tourner cet OS pour une seule et bonne raison. Je voulais voir avec quoi les utilisateurs de Gnome allaient devoir composer d’ici peu de temps (j’en ai 2/3 dans la nature)
Je crois qu’il va falloir sérieusement changer vos habitudes.
Je persiste à penser que cet environnement peut être particulièrement intéressant pour les machines à écran tactile.
Je n’ai pas d’avis à proprement dit, vu que je n’utilise pas ce type d’écran et que je trouve toujours la consommation de ressources bien supérieure à d’autres DE (on ne va pas mettre le #NoDE dans la balance)

J’ai fait quelques captures, vous aurez un avant goût

Lire la suite

Debian Sid & Slackware-Current ( 15.0 Alpha) à l’instant -t

Debian Sid (Unstable)

La période de Freeze « Hard » de la version testing (la future stable « Bullseye » ) approchant à grands pas, on commence à le ressentir sur Sid (de moins en moins de mises à jour).

Je ne tourne qu’avec un Plasma minimal, les logiciels indispensables pour ma vie d’utilisateur classique (les travaux « autres » se passent essentiellement sur Fedora) et les paquets Nakedeb de l’ami Arpinux pour le reste (Fluxbox). Même si j’avoue y passer de moins en moins de temps.

Lire la suite

Serveur: Red Hat 8 – Installation

On ne va pas revenir sur la politique de Red Hat envers CentOS, tout a été dit (surtout par les non-utilisateurs de ces 2 systèmes). Certes, la nouvelle a été brutale, mais la décision, bien que discutable sur bon nombre de points, est prise.
A titre personnel, je sais que la maitrise de Red Hat (ou distributions basées sur Red Hat)  sera un atout dans mon CV. Depuis Février de cette année, un particulier ou une petite entreprise/ infrastructure peuvent avoir accès gratuitement, via un compte Red Hat, à une licence d’ 1 an renouvelable pour 16 serveurs de production.

On verra par la suite si les solutions de remplacement (et en cours de dev) de CentOs (forks) tiennent la route.

Une fois le compte créé, j’ai donc téléchargé l’image d’installation par le réseau de Red Hat 8 et l’installation se fait, pour tests et apprentissage, sur une machine virtuelle VmWare 16 (installée sur Fedora)

Pour mettre les points sur les i de suite aux Grands Manitous Libristes, je réponds à :

« Pourquoi Vmware? ».

-C’est ce que tu trouveras en entreprise, entre autres solutions de virtualisation.

-VirtualBox et Qemu ont des lacunes. VirtualBox, ce n’est plus ce que c’était et la solution a mal vieilli. Qemu & lib-virt, c’est top mais à partir du moment où je vais intégrer du PfSense dans le réseau virtuel, c’est la foire. Dommage. (Par contre, pour virtualiser MacOsX, c’est top 🙂  )

Donc je prend ce qu’il y a de plus raisonnable et pro à ce niveau.

1/ Mise à jour des modules pour Vmware après mise à jour du noyau de Fedora

On lance VmWare. Si les modules sont à mettre à jour, le logiciel vous le fait savoir, vous demande votre mdp admin et compile les modules pour vous.

Lire la suite

Fedora: Désinstaller vmWare 15 et passer à la version 16

La version 15.6 de vmWare ne supportant pas le noyau Linux à partir de la version 5.8.xxx, Je teste l’installation de la version 16.1.

On désinstalle d’abord la version 15

$cd /usr/bin

$sudo vmware-installer -u vmware-workstation

On récupère la version 16 pour Linux sur le site officiel

https://www.vmware.com/go/getworkstation-linux

Je la retrouve dans /Téléchargements et je l’installe

Lire la suite

Commentaires fermés sur Fedora: Désinstaller vmWare 15 et passer à la version 16 Publié dans Fedora, Virtualisation

Fedora: installer VmWare Workstation Pro 15

Bien que j’ai toujours Qemu/Libvirt/Vitmanager d’installés sur cette Fedo, je me retrouve limité par la configuration des cartes réseaux (c’est pas encore ça , même si ça avance).
De plus, Vmware est LE logiciel sur lequel je tourne en formation. Faut pas se leurrer, pour faire tourner un trio Debian/Windows Server/PfSense, Virtual Box n’est pas adapté, pas plus que la combinaison précédemment citée.

On récupère le logiciel ici : https://www.vmware.com/go/getworkstation-linux

Lire la suite

Fedora: Virtualisation

Cela fait quelques jours, maintenant, que je réfléchis à la bonne façon de faire de la virtualisation.

VirtualBox® m’a montré ses limites dans ce domaine (et pas qu’un peu), j’ai donc choisi de migrer de Windows® 10 (là aussi, lorsqu’on a 8 giga de ram disponibles et qu’il en faut déjà 3,5 à ce système d’exploitation rien que pour tourner ,avec Discord pour seul service actif, les limites sont vites atteintes) vers ma Fedora (sur laquelle  VB a montré, là aussi, ses limites) pour les cours.

[Edit: à propos de Fedora…

la version 32, sur laquelle je tourne depuis quelques semaines maintenant, est officiellement sortie, si ça vous dit. ]

Alors, je dis pas, ça s’est vachement amélioré pendant mes 15 années d’absence sur la Fenêtre, mais qu’est ce que ça bouffe en ressources, c’est dingue… J’ai l’impression que ma tour a le Covid.. :/
Bien sûr, cela implique la réinstallation, et la reconfiguration par définition, complète de Windows® Server.

Installation

J’ai choisi d’installer le groupe Virtualization (à base de libvirt, QEMU/KVM)

$sudo dnf install @virtualization

Lire la suite

Fedora: Aucun problème à déplorer…

… lors du passage prématuré à la version 32 que j’ai effectué le week-end dernier.

J’ai laissé la totalité des dépôts activés (DNF gère ça très bien)

Pour la mise à niveau, je vous laisse repasser par ce billet

(Tout en rappelant que cette fois-ci, on passe de la version 31 à 32  😀 )

 

(ci-dessus, mise à niveau du week)

Voilà, voilà , donc ce matin, petite mise à jour (dont le kernel ) et tout reste en parfait état de fonctionnement, validant de plus en plus la vision toute personnelle que je me fais des systèmes GNU/Linux à l’instant -t : c’est très stable (même en pré-version), de moins en moins périlleux ( quoiqu’on a  constaté que le modèle rolling des Archers n’était pas le modèle ultime et parfait, quoiqu’ils en disent, après la mésaventure liée à Samba pour beaucoup d’entre eux. C’est bien, ça fait dégonfler les melons des users de Manjaro par la même occaz’ 😀 Puis, va rester  crédible, sans passer pour un crétin borné, en affirmant que le rolling, c’est mieux que le fixed après ce genre de trucs. C’est beaucoup plus compliqué que ça, qu’on le veuille ou non ).

Autrement dit, à quelques exceptions prêts ( en raison du concept ou de la conception), tout cela est parfaitement mature.

Et Fedora n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Lire la suite

Fedora: installer VSCodium

VSCodium est le penchant libre, licence MIT, de Visual Studio Code (de chez tonton ‘crosoft).
C’est un « fork » de ce logiciel. (Booouhouhou le vilain mot.. 🙂  )

La raison?

« Microsoft’s source code is open source (MIT-licensed), but the product available for download (Visual Studio Code) is licensed under this not-FLOSS license and contains telemetry/tracking. »

(Le code source de vscode de Microsoft est open source (sous licence MIT), mais le produit disponible en téléchargement est sous licence non-FLOSS et contient des éléments permettant la télémétrie et le suivi de l’utilisation du logiciel.)

Et, accessoirement, c’est le logiciel avec lequel je vais bosser dans l’immédiat.

Lire la suite

Fedora: Passage à la version supérieure ( Ici, de la 30 à la 31)

J’en profite aujourd’hui pour mettre la Fedora 30 saveur Cinnamon installée sur le PC de ma moitié (le fameux Schneider SCL141CTP).

Je reviens sur le bureau et son utilisatrice. Elle est fidèle à ce desktop depuis 2012 (soit un an après sa première publication)  et n’a jamais voulu rien d’autre, comme quoi…

On ouvre un terminal .

On Installe d’abord l’outil qui va  permettre de faire cette mise à jour.

$sudo dnf install dnf-plugin-system-upgrade

On vérifie ensuite que le système soit bien à jour et on nettoie un coup

$sudo dnf upgrade && dnf clean all

(Si le noyau est concerné, pas de chance, faudra rebooter Lire la suite