Remplacement Linux Mint 13 par la version 18.2

Linux mint dans sa version 13 est le système que j’avais installé sur le Compaq de mon beau-frère.

Un Compaq Presario A900 Notebook PC, pour être précis, de 2008

 

Son premier (et seul) Gnu/Linux, en dual boot avec 7 de chez ‘Crosoft, a donc été Linux Mint 13 (en version 32 bits, c’est la seule image que j’avais sous la main à l’époque), arrivé en fin de vie en Mai 2017. Jamais de réels problèmes rencontrés, un petit  dpkg –configure -a il ya quelques mois…. Comme quoi, même les non-geeks y arrivent

Néanmoins, il était temps de s’en occuper

Passer de la version 13 à la 18.2 s’est avéré….. Lire la suite

Publicités

Expérience douloureuse: Lenovo

Les spécifications de cette machine

Je pensais avoir fait une bonne affaire avec ce PC (2 ans 1/2 auparavant), pas une bête de guerre, mais suffisant pour du GNU/Linux

Debian, Slackware, Archlinux, Mint, Ubuntu,Fedora…

Aucune n’a tenu le coup sur le long terme que ce soit avec une installation UEFI ou non

Je n’ai pas gardé cette machine bien longtemps, trop de problèmes Lire la suite

Linux Mint 18.2-64 bits (béta): nouveautés et autres versions (xfce, kde…)

Petit résumé vite fait avant d’entrer dans les détails au prochain billet ( plus spécifiquement le bureau Cinnamon et les logiciels présents)

Je suis donc sur la phase de test de cette version18.2 de Linux Mint (C’est la version vers laquelle je vais devoir, ou pas, faire migrer (ou le faire moi-même selon les cas)  les utilisateurs à qui j’ai installé cette distribution). Et j’avoue que je reste sceptique vis à vis de l’utilisation du noyau Linux 4.8.xxx (même si la base est Ubuntu LTS 16.04.2 ). Alors certes, c’est la première fois que j’arrive à lancer un noyau de cette génération sur mon Inspiron sans que cela ne me fasse un kernel panic (Intel), certainement grâce à la chiée de correctifs qui a inévitablement été pondu par et pour Ubuntu, pas pour autant que je suis convaincu. La pertinence aurait été l’inclusion « d’urgence » d’un kernel de la série 4.9.xxx.

Pour ce qui est de Mint,  j’ai encore plus tendance  Lire la suite

Linux Mint 18.2 Cinnamon 64 bits (béta): Install et post-install

Une fois le live DVD (ou USB dans mon cas) lancé (en anglais), la première chose est de faire un tour du côté de « System settings » et de basculer sur un clavier FR, pour plus de facilité ( en Azerty donc, plus pratique pour rentrer une clé WPA2 pour ceux qui ne connaissent pas de mémoire les correspondances avec le clavier Qwerty)

Première chose qui me saute aux yeux: la présence du zombiesque noyau de la série 4.8. Normal, cette version de Mint est basée sur Ubuntu 16.04 LTS

Sauf que les dernières fois que j’ai eu à faire à cette série kernel (peu importe la distribution) , après le reboot post-install, mon Inspiron (Intel) était en panique, kernel panic

Lire la suite

OBRevenge

C’est en faisant un tour sur Distrowatch, en milieu de semaine, que j’ai fait connaissance avec cette distribution

Une Archlinux sous Openbox tendance « user-friendly » (même s’il y a des iso avec MATE & KDE disponibles)

Cela peut-être intéressant pour un débutant ayant une bécane aux performances limitées. Tout est fait, visiblement, pour une expérience utilisateur ultra-simplifiée de ce gestionnaire de Fenêtres. Pas besoin d’éditer le menu d’openbox par exemple, cela est fait automatiquement. Côté système, une administration en mode graphique, avec par exemple Pamac pour la gestion des logiciels et comme toutes distributions pour débutants, les firmwares sont installés par défaut ( firmwares) .

On télécharge ici

Intallation

Lire la suite

Devuan Gnu/linux : coup d’oeil rapide

Petit historique:

La petite guerre intestine chez Debian, concernant le choix de l’init systemd par défaut, a donné naissance à ce fork nommé Devuan. Avec sysVinit en lieu et place de systemd.

Pourquoi pas?

J’m’accorde sur le fait que le bouchon a été poussé un peu loin entre les pro et anti-systemd. Mais, dans la vraie vie, lorsque qu’un couple ne s’entend plus, vaut mieux qu’il se sépare plutôt que de continuer ensemble avec pour principal moteur la rancœur, dans une ambiance à faire mourir les cafards … Je pense que cela vaut aussi dans ce genre de situation.

Je peux comprendre les 2 partis techniquement Lire la suite

Slackware64-Current passe à Linux 4.9.xx

La mise à jour ….du jour

Slackware-Current passe au noyau Linux 4.9.26 (Generic- Huge – Source), engendrant également les mises à niveau de kernel-headers, de kernel-firmware vers la version 20170504 et de glibc vers la version 2.25 (ainsi que le compileur gcc)

L’environnement KDE-Plasma ( dépôt Ktown d’AlienBob) passe en version 5.9.5

Après redémarrage