Nouvelle page : FreeBSD

C’est par

Publicités

Debian: SparkyLinux

Mauvaise nouvelle pour moi. En voulant terminer le billet sur Debian et KDE/Plasma Dimanche matin, je me suis aperçu que je ne pouvais plus booter sur l’OS. J’ai 2 solutions : La vieillesse du DD, qui avait déjà donné des signes de faiblesses, ou un pb de connectique… Je regarderai ça quand j’aurai le temps..

Sinon,  avec la partition libre sur le portable (40 Go sur 500 dispos), j’ai claqué Sparky Linux, version Dev,  à côté de Void et Slackware

Je dois avouer que je ne connaissais pas cette distro, jamais testé, si ce n’est en virtuel…

Et tester une distro sur machine virtuelle pour donner son avis, c’est un peu comme si je demandais à un vendeur de cycle de me permettre de tester un vélo  avant achat, que je faisais 500 mètres avec et que je disais au mec après coup: « C’est de la merde parce qu’il est bleu, je ne le prends pas »…

Un jugement biaisé et sans intérêt, à part peut être si le but est de prouver au vendeur que vous êtes réellement bancal de la boite à neurones….

Non, rien ne vaut les tests en dur et sur la durée…

Définitivement.

Lire la suite

Debian: Unstable très… stable

Ça fait bien longtemps que je n’ai pas parlé de Debian…

Pourquoi???

Parce que disons que même sur la version unstable de la distribution, le système est d’une stabilité peu commune alors qu’il est censé être… en mise à jour permanente.

Alors, un point rapide

-Le noyau en version 4.15 est remplacé par la version 4.16.5-1 (4.16.0-1 pour la numérotation de Debian) ce jour même. Alors qu’avant, j’étais toujours méfiant par rapport à ce genre de changement, aujourd’hui, ça passe comme une lettre à la poste… ( headers, dkms, etc…)

Lire la suite

Debian : Vue personnelle sur la banquise & Point rapide sur Buster et Sid

En premier lieu, un petit constat personnel (tu peux avoir un avis divergeant, ce n’est qu’une sensation parmi tant d’autres…)

J’ai l’impression qu’on est entré dans un cycle de maturité dans l’univers GNU/Linux, en général.

On sent bien que le cycle actuel est celui de l’optimisation fonctionnelle et esthétique (sans parler des Firefox, VLC ou autres). Cela se ressent de façon assez remarquable avec Debian.

Un exemple:

Les environnements « grand public »(tels KDE-Plasma ou Gnome, et pas qu’eux) sont, dorénavant, stables après quelques mois/années de refonte et sont désormais partis pour durer sans grosses évolutions majeures. Enfin, je pense, étant donné le passif en la matière. Pour rappel, Gnome 2 est sorti dans sa première version (2.0) en Juin 2002, la dernière (2.32) a vu le jour en Septembre 2010. De même, en Janvier 2008 sortait la première version de KDE dans sa version 4.0. Cycle qui s’achève au mois d’Août 2014 avec un KDE 4.14 particulièrement abouti ( selon les utilisateurs de ce bureau dont je n’étais plus à l’époque).

Lire la suite

Slackware-Current & Plasma 5.10, Debian et autres linuxeries

J’ai passé une semaine dernière relativement « restreinte » niveau sommeil, pas la concentration nécessaire (ni l’envie et/ou le temps d’ailleurs) de me consacrer au blog.

Strict minimum pour le reste. Il fait moins chaud, la semaine s’annonce pluvieuse (et tant mieux, le niveau des rivières commence à bien baisser) et fraîche.

Néanmoins, on peut dire que ça bouge sur mes 2 distributions principales

Slackware64-Current:

Pas mal de mises à jours courant de la semaine dernière ( base principalement) et ce matin, mise à disposition du bureau Plasma dans sa version 5.10.2 ( via le dépôt d’ AlienBob) et du noyau 4.9.34

 

Lire la suite

Debian 9 « Stretch » disponible

Voilà, Jessie est passée Oldstable après son remplacement par Stretch.

Je ne vais pas vous faire de démo, de ceci, de cela. J’ai assez parlé de Debian ces derniers mois.

Pour récupérer une image d’installation de Debian 9, on se rend sur le site officiel de Debian

On peut également récupérer des images Live de notre système préféré (relativement lourde, mais si on veut tester avant)

Pour l’installation, qui n’est pas complexe, et la découverte, autant se faire accompagner par « les cahiers du débutant »  de l’ami Arpinux

Au niveau du sources.list.

Ce passage est plutôt destiné à ceux qui veulent faire le bond Jessie- Stretch sans devoir tout réinstaller.

Il vous suffit d’aller faire un tour dans votre fichier /etc/apt/sources.list et de remplacer Jessie par Stretch (complet ici, à vous de voir si vous êtes un libriste pur et dur qui n’utilisera que les dépôts « Main » ou si vous vous en tapez le cul par terre)

## Debian ##

deb http://deb.debian.org/debian stretch main contrib non-free
deb-src http://deb.debian.org/debian stretch main contrib non-free

deb http://deb.debian.org/debian stretch-updates main contrib non-free
deb-src http://deb.debian.org/debian stretch-updates main contrib non-free

deb http://security.debian.org/ stretch/updates main contrib non-free
deb-src http://security.debian.org/stretch/updates main contrib non-free
## Multimedia ##
deb http://www.deb-multimedia.org stretch main non-free

(Le dépot pour Firefox Stable n’étant pas encore en ligne, je le rajouterai plus tard)

Ensuite, on passe la commande suivante : $sudo apt-get update && sudo apt-get dist-upgrade (ou apt, ou aptitude, au choix) et on attend… le temps qu’il faut pour qu’apt fasse son oeuvre.

A titre personnel, je vais tenter l’installation sur le portable de ma moitié (Elle aime Debian, Lenovo n’aime pas Debian et en plus, elle en a marre de Mint ) et j’en profiterai pour faire un topo plus complet sur cette Debian 9ième du nom

Je réponds aux questions dans les commentaires, mais je vous conseille d’utiliser les cahiers du débutant pour l’installation. On comprend en faisant

Linux Mint 18.2-64 bits (béta): nouveautés et autres versions (xfce, kde…)

Petit résumé vite fait avant d’entrer dans les détails au prochain billet ( plus spécifiquement le bureau Cinnamon et les logiciels présents)

Je suis donc sur la phase de test de cette version18.2 de Linux Mint (C’est la version vers laquelle je vais devoir, ou pas, faire migrer (ou le faire moi-même selon les cas)  les utilisateurs à qui j’ai installé cette distribution). Et j’avoue que je reste sceptique vis à vis de l’utilisation du noyau Linux 4.8.xxx (même si la base est Ubuntu LTS 16.04.2 ). Alors certes, c’est la première fois que j’arrive à lancer un noyau de cette génération sur mon Inspiron sans que cela ne me fasse un kernel panic (Intel), certainement grâce à la chiée de correctifs qui a inévitablement été pondu par et pour Ubuntu, pas pour autant que je suis convaincu. La pertinence aurait été l’inclusion « d’urgence » d’un kernel de la série 4.9.xxx.

Pour ce qui est de Mint,  j’ai encore plus tendance  Lire la suite