Albums Incontournables: « The Fat Of The Land » – The Prodigy – ( 1997 )

25 ans…
J’ai acheté ce cd le jour de sa sortie en ce 1er Juillet 1997. Comme souvent, à cette époque, la plupart de mes achats de cds d’artistes « inconnus » (de moi, on s’entend bien) se font sur…. la pochette de l’album (et oui, pour le coup, j’ai découvert « music for the jilted generation » plus tard ) . C’est comme ça que j’ai donc fait connaissance avec ce que les journaleux définiront comme le « Big Beat »

Pas déçu le Lulu. Si j’aime l’album dans son entièreté, bizarrement, ce ne sont pas les morceaux les plus connus de cette galette qui me font le plus « jumper » .

« Breathe « 

Firestarter

Mais bel et bien les quelques autres perles que contiennent l’album…

Lire la suite

Albums Incontournables: « World Service » (cd1 : Techno Mix – cd2: Electro Mix) – Dave Clarke – (2001)

Nouveau boulot, nouvelle pause niveau Blog.

Je publierai encore des billets GNU/ Linux mais de façon très irrégulière pendant quelques mois.

J’en profiterai pour partager d’autres choses

On va commencer par cette double compilation. Rien à dire de spécial sauf que si t’aimes les 2 genres (Techno et Electro), bah bonne écoute 🙂

Commentaires fermés sur Albums Incontournables: « World Service » (cd1 : Techno Mix – cd2: Electro Mix) – Dave Clarke – (2001) Publié dans Musique

Expérimentations

Je retourne progressivement à la zik électronique ces derniers temps(avec des grattes n’d’dans, faut pas déconner)

Un petit morceau (Démo, y’a encore des choses à revoir) composé avec mon complice B.

Commentaires fermés sur Expérimentations Publié dans Musique

Albums Incontournables: « Veuillez rendre l’âme (à qui elle appartient) » – Noir Désir (1989)

(Un billet qui traînait dans mes brouillons WP et comme je l’écoute souvent en ce moment

, je me dis que c’est l’occasion.)

Un album qui revient inlassablement dans mes oreilles

Tout le monde connaît le classique « Aux sombres Héros », amalgamé à une chanson de marins de taverne (alors que c’est loin d’être le cas), et le grand public n’a probablement retenu que ce titre.
Cette galette est bien plus que ça.

Que ce soit les guitares nerveuses au son clair et saturé sur certains morceaux (« La chaleur »,  » Les écorchés » ou  » à l’arrière des taxis »)…

….d’autres plus calmes, mais tout aussi envoûtants musicalement (« Joey 1 & 2 », « Sweet Mary », « Le fleuve »).

Sans parler de « The Wound » ou « Le fleuve », bien torturés.

Et lorsque la musique et les textes (sombres, poétiques, dénués de sens militant ou tout simplement beaux ) se rencontrent, ça donne « Veuillez rendre l’âme (à qui elle appartient) »

Le petit plus, c’est que j’ai appris la guitare avec, entre autres, cet album. Puis le chant bien plus tard.

Forcément, ça reste.

Je vous colle le 3ème billet sur Slackware ce week, pour ceux que ça intéresse.

Commentaires fermés sur Albums Incontournables: « Veuillez rendre l’âme (à qui elle appartient) » – Noir Désir (1989) Publié dans Albums incontournables, Musique

Albums Incontournables: « Unknow Pleasures » – Joy Division (1979) & « Forbidden Games »-Fuze Box Machine (1995)

Yep, reprise tranquille du blog ( J’étais un peu retourné dans mes cours sur Windows (server et pro), le réseau et le Python, aspiré comme une mouche dans le tourbillon d’un évier en train de se vider, donc le blog et les billets en cours…bah, ‘sont un peu passés à la trappe).
Je pense terminer le 3 ème billet sur Slackware (qui est en RC2), peut être en profiter pour me faire un mémo Python. Pour le reste, Debian Unstable et Fedora 35 sont toujours aussi stables que des horloges atomiques, Sublime Text 4 est sorti depuis un petit moment. Je bosse donc pas mal sur Windows (le plus dur étant la logique du bordel pour un « banquisard » mais je sais que c’est vrai dans l’autre sens aussi). Donc, bah faut insister…

Pas plus d’informatique pour cette reprise, mais la petite bande son (une partie du moins )qui m’accompagne lorsque je suis devant ma machine en début de soirée (pas direct après le boulot, pas envie de rêver de PC la nuit)

1979 : Joy Division -« Unknow Pleasure »

Rapport assez spécial avec ce groupe. Ado, des potes écoutaient ça, j’étais plus dans la période The Cure.
Puis j’ai oublié et j’y suis revenu une dizaine d’années après. Et j’aime beaucoup cet album. On est clairement dans les prémices de la Cold Wave, avec ce petit ton post-punk, en héritage, qui sonne bien.

Une réédition de l’album en 2007 lui donne un petit coup de jeune et on y trouve un CD bonus Live où figure un de mes titres préférés. Titre dont beaucoup de monde pense qu’il provient de Nine Inch Nails ( reprise par le groupe pour la B.O. de The Crow). Grossière erreur.

Lire la suite

Albums incontournables: « Purpose Maker » -Jeff Mills- 1997

Jeff Mills. La première fois que je suis allé dans une soirée techno ( j’avais des réticences), je devais avoir 22 ans.

Je me souviens pourquoi. On était 2 (plutôt axés Rock) à avoir fait un deal avec un ami, du genre:

« Moi: ça serait cool que tu viennes voir Mass Hysteria, la semaine prochaine, avec nous.

Lui: Ok, si vous venez voir Jeff Mills ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeff_Mills ) avec moi la semaine d’après

Moi: Jeff Mills? Connais pas

Lui:C’est de la Tek

Moi: Mouaaaais, je ne suis pas trop tek

Lui: Attends, je te fais écouter son dernier skeud…. »

C’est comme ça que j’ai découvert « Purpose Maker » de MONSIEUR Jeff Mills

Du coup, ben deal

Je n’oublierai jamais cette soirée, j’ai découvert que la techno était une musique à part entière. Surtout lorsque le Set est exécuté par LA référence.

J’espère qu’il n’a pas oublié son premier concert de Mass Hystéria ( Sortie de Contradictions)

Voici le set vidéo accompagnant la sortie de l’album « Purpose Maker »

Pourquoi je vous parle de ça?

C’est parce que c’est ce que je suis en train d’écouter « Live @t Liquid Room » (Tokio) à l’heure où je vous prépare un billet sur l’installation et la configuration de Slackware 15 RC1 (current), que je publierai probablement le week prochain.

Live @t Liquid Room, Tokio – « mix-up the vol.2 » est le Live (lors de la tournée Purpose Maker) auquel j’ai eu droit (en gros) lors de cette soirée mémorable (pour moi) au Terminal Export de Nancy (54)

Bon week, les gens 🙂

Guitare: AC/DC, réglages d’ampli

Nouvelle rubrique

Il n’y aura pas de publication régulière, mais de temps en temps, je balancerai les réglages de mon ampli ( Un vieux Marshall de la série MG15), selon ce que je joue ( ça peut aller d’AC/DC, en passant par Gojira, Metallica, Noir Désir ou Mickey3D, parmi tant d’autres ..) ou des logiciels libres que je peux utiliser pour les effets.

Je n’ai pas la prétention d’être un bon musicien, j’ai appris seul, sans cours.

Et pour apprendre, je me suis basé sur le jeu de Malcolm Young, le dieu métronomique de la rythmique ( les solistes ne sont pas ma tasse de thé et la perte d’une partie de la  sensibilité de mon auriculaire gauche, il y a une dizaine d’années, ne me permet plus de tricoter sur le manche…).

J’ai surtout appris le silence (celui qui se situe entre chaque accord) et l’attaque des cordes. Malcolm jouait sur des « Rails » ( jeu de corde de tirant 012). De quoi faire passer le bout de tes doigts de tendres à sabots de buffle.

Les réglages pour la rythmique:

Overdrive: ON

Gain: 4

Volume: bah, ça dépend si t’es seul chez toi…ou pas  🙂

Bass: 2

Contour: 6,5

Treble : 8,5

Je n’utilise pas la Reverb

Lire la suite

La suite.

Après un petit moment de calme, je reprends les publications sur le blog.
On y parlera du Raspberry Pi 3, des distributions arm64, dont la première génération de Pi 3 n’est pas friande, car même si c’est un processeur 64 bits, la ram n’est pas suffisante pour obtenir un résultat satisfaisant. On s’orientera vers du Pi 4 pour en tirer toute la quintessence.

La Slackware 15 devrait sortir d’ici peu de temps.
On fera un point sur Debian Sid avant le gel de « Bullseye » (prévu en début d’année prochaine)

Lire la suite

Albums incontournables : Gojira – « From Mars….To Sirius »

Voilà un groupe avec lequel j’ai eu énormément de mal. J’veux dire cet album ( merci frangin) a eu un tel impact émotionnel sur moi que j’ai eu du mal avec les albums suivants…
Et bien sûr, les chants des baleines en intro, et les textes, de certains titres ( Ocean Planet, Flying Wales  ont eu un tel écho sur l’amoureux des cétacés que je suis) ou leur hymne  « Global Warming » ( We will see our children growing…), dont le thème me touche si profondément ,ni sont pas étrangés. Les autres morceaux étant autant de pépites ( Backbones, from Mars, To sirius…) . Dur de prendre plus aux tripes……

Lire la suite