Les PermaFraises de Fred et Christophe

Etant moi même passionné de fleurs, de jardinage et de permaculture, je partage le lien donnant accès au blog parlant de Permaculture (et de Fraises, mais pas que) de Fred et Christophe, 2 personnes que j’apprécie particulièrement .Parce que la saison 2017 démarre, juste pour le plaisir des yeux…

 

 

Source : Parce que la saison 2017 démarre, juste pour le plaisir des yeux…

Publicités

« L’homme prête à rire …

…, mais il donne à pleurer »

P.Desproges

Un petite quinzaine passée entre Bordeaux et Biarritz.

Des pins à perte de vue, un océan superbe, d’immenses plages  « sauvages » entre des points de concentration humaine.. Le top.

Pas tant que cela..

J’ai trouvé quelques rejets suspects les premiers jours ( probablement des galettes de pétrole agglomérées et qui fleurent bon l’or noir..), des emballages de pseudo-nourritures, des contenants à boissons divers éparpillés par des touristes qui ne sont pas réellement encouragés à faire attention puisqu’on leur vante le fait que les plages sont nettoyées quotidiennement..

Puis, il y a la papeterie du coin, qui fait vivre du monde, tant pis pour l’odeur plus ou moins forte mais toujours pestilentielle. Elle ne m’a fait vomir qu’une fois, faut dire que j’avais pris un coup de chaud puis j’avais pas besoin de passer devant…

Je ne l’ai senti qu’une fois sur une plage fréquentée mais isolée des agglomérations du coin.

Bel endroit que cette plage « officiellement » surveillée et si on va un peu sur la droite ( style 1km de marche ),il n’y a pas un pèlerin dans les 200 mètres alentours…

A marée basse, les plages font au minimum 150 mètres de large entre  le bas et la première dune..

Des plages superbes et une vue terrible, le bonheur.

Bon, j’ai senti une fois les émanations de la papeterie, ça devait être le vent parce qu’elle est loin…

IMGP2686

Mais lorsque l’on s’approche de la dune, d’autres sentiments tels que la colère ou le dégoût apparaissent.

IMGP2781 IMGP2782 IMGP2783 IMGP2784 IMGP2785IMGP2789 IMGP2790 IMGP2791 IMGP2792 IMGP2793 IMGP2794

Je constate donc que certains considèrent toujours que les plus beaux endroits ne sont que des poubelles comme les autres, sans compter les déchets plastiques et autres filets provenants de l’océan

Mais malheureusement, je n’étais pas au bout de mes surprises.

Le dernier jour, ma douce et moi décidons de couper à travers la lande, 2/3 kilomètres avant cette plage sauvage et « surveillée », au Nord .

Après une petit marche forestière, nous apercevons la dune, un peu d’escalade et on est à la plage.

 

Un truc m’interpelle mais je ne dis rien. Ma moitié me le fait néanmoins remarquer. Ça va, il n’y a pas que moi que cela perturbe

« C’est quoi ce conduit? »

IMGP2823 IMGP2824

Il vient des bois ( la première ville doit être au minimum à 3/4 kilomètres ) et passe sous la dune.

Passons..

On ne va pas se tracasser plus que ça, au sommet la vue est imprenable.

 

IMGP2822

On s’avance et là…

Je n’ai pas de mots que des photos…

IMGP2818 IMGP2815 IMGP2816 IMGP2817 IMGP2807 IMGP2808 IMGP2809 IMGP2810 IMGP2811

Un aperçu en vidéo??

Le conduit rejette une eau nauséabonde ( elle venait de là, l’odeur de l’autre jour ). Cette odeur si particulière d’un cadavre qui aurait bouffé des œufs pourris, assaisonnés au sulfure d’hydrogène. La flotte est à 30 °C, au moins, d’un aspect marron chiasse. L’océan a cette teinte sur plus de 500 mètres et il charrie une mousse dégueulasse sur facilement 1 kilomètre ( direction la plage sauvage « surveillée »). A la sortie du conduit, une jolie plaque traduite en 4 langues, nous apprends que la papeterie qui emploie 500 personnes sur le coin, déverse ses eaux usagées « principalement » non toxiques ( donc, implicitement : pas que…).

J’ai effectué des recherche sur le net ce matin, sur le sujet. Et il a l’air bien tabou dans la région, mais j’ai trouvé ce qui m’intéresse

Extrait:

 » « Les entreprises disposent de leurs propres installations de traitement des eaux usées. Elles rejettent toutes deux leurs effluents traités en mer via un émissaire partagé. »

Le document de référence de l’entreprise et le site de l’Irep  indiquent le contraire. Il s’agit de rejets directs (par opposition aux rejets indirects qui passent par une station d’épuration). La TOTALITE des produits dangereux n’est pas traitée et seul 1/3 des produits non dangereux l’est (source IREP, Janvier 2014). »

Sans compter l’état douteux de la canalisation qui achemine cette merde vers l’océan sur des kilomètres

Putain, on est allé se baigner dans ce coin. Sur la plage  » surveillée », les gens se baignent par dizaines et le courant déplace les rejets vers eux, à 3kms au Sud

Putain,la Flore et la Faune

Nous continuons à marcher en direction du Sud, en remontant vers la dune pour le coup final et fatal au moral

IMGP2803 IMGP2804

 

Comment il disait le petit homme qui se voyait grand

 » L’écologie, ça commence à bien faire »

Apparemment, cela a été appliqué à la lettre….

Combien de cas identiques le long de la côte atlantique ou aux abords des fleuves et des rivières??

La nature a trouvé son liquidateur

Et visiblement, il en est fier….

 

 

 

 

 

 

 

Pas un pour remplacer l’autre !

Un blog que je fréquente souvent et de qualité ,svp

1969 : Génération perdue ?

Je me désole de voir, jour après jour, mois après mois, année après année, la déconfiture de ceux qui nous gouvernent, ici ou ailleurs.

Je me désole de voir fleurir, ici et là, les idées les plus réactionnaires dignes d’un XIXe siècle (au mieux).

Je me désole de voir comment notre avenir se résume en réduction de dette, baisse des dépenses, baisse des effectifs et baisse du chômage.

Je me désole de voir la hausse des budgets policiers alors que l’on nous dit qu’il faut baisser les dépenses.

Je me désole de ceux qui disent depuis tellement longtemps qu’ils comprennent « le message des électeurs et des abstentionnistes, et qui au final ne changent rien.

Je me désole de voir que nous vivons tous dans un monde sans but, sans vision, sauf pour une très petite minorité d’entre nous.

Je me désole de voir comment certains n’hésitent pas à nommer des…

View original post 257 mots de plus

Pêche au Black Bass en étang : le Stickbait

J’vous avez prévenu , j’inclus de nouveaux sujets  sur ce blog (qui resteront en minorité ,certes) .Il n’y a pas que l’informatique dans la vie.

Pour faire vite, j’ai pêché pendant mon enfance ,pas souvent et exclusivement la truite dans une rivière (Vosges Mosellanes) avec un ami de la famille.

Je m’y suis remis l’année dernière pour pouvoir passer du temps et partager de bons moments avec mon fils(le plus jeune) et sa maman ( elle ne vient pas souvent et heureusement pour nous ,car à chaque fois, elle a le don de nous dégouter . On l’appelle : la femme qui murmure aux oreilles des poissons :/ ) et ,accessoirement, me détendre.

Et il faut dire que la pêche à énormément évolué en 30 ans, depuis la dernière fois que j’ai tenue une canne à pêche en main ,en fait.

Des leurres durs, souples, articulés ,etc,etc… Il y en a pour chaque type de poissons carnassiers : brochets, sandres,silures,perches, Black-Bass….

Aujourd’hui, mon p’tiot et moi sommes partis en début d’après midi avec la ferme intention de « taper » un Bass. Chacun son leurre ,sa technique de pêche et sa sensibilité et feu ..

Le fiston a décidé d’opter pour le Stickbait d’une taille de 80 mm , imitation perche

Ce leurre (différentes tailles et couleurs ) ,qu’il ne connaissait pas , a pour particularité de posséder des billes (sons graves et aigus lorsqu’elles s’entrechoquent  ) dans sa structure et de flotter.

Je l’utilise depuis quelques jours et l’apprentissage va très vite .Tout en moulinant (plus ou moins vite) , on donne des coup de poignet qui font que le poisson va nager en zig zag (technique dite « walking the dog) ,en laissant un sillage énorme, et faire pas mal d’éclaboussures ( accompagnées par les cliquetis des billes d’acier qu’il possède ) ,ce qui donne l’impression que c’est une proie qui fuit. On peut marquer des temps de pause de temps en temps (où le leurre va se positionner en position verticale ), ca peut occasionner des attaques.

SchemaWTD1

Les attaques ,c’est ce qui m’a surpris le plus .Elles sont d’une violence inouïe ,je l’ai constaté sur les brochets et les Black-Bass  .

Celle de cette après midi fut particulièrement violente . Elle s’est produite à 2 mètres de la berge. J’ai vu la canne du gamin plier d’un coup sous la violence du choc et son propriétaire se demander à voix haute  » Ouah,qu’est ce que je viens de taper?  »

Un beau black-bass de 33 cm surexcité qui a livré un combat bref mais intense,alors qu’il avait ignoré d’autres types de leurres les minutes précédentes. (photo ci-dessous)

IMG_0368

Si vous vous mettez à la pêche, je vous conseille donc ce leurre qui est simple d’utilisation ,efficace et qui vous permettra de livrer de beaux combats face à différents types de carnassiers.