Sur Les Desktops – D’accord, pas d’accord???

Il y quelque chose qui m’a sauté aux yeux lors des derniers billets…

Je me suis aperçu que je m’ennuyais ferme sur les distributions que j’utilise donc occasionnellement.

C’est Debian Stretch 9.5 fraîchement installé qui m’a vraiment fait percuter du bond en avant des distributions ces dernières années.. J’avais dit il y a quelques mois à Frédéric Bezies que niveau DE, on se faisait chier (dans le texte), que c’était devenu très stable tout cela…et diaboliquement efficace…

Je ne pensais pas si bien dire…

Le constat est simple que ce soit Ubuntu, Debian, Mint, Fedora , bref peu importe… Les DE font tout à notre place (à savoir que je me mets vraiment dans la peau d’un novice lorsque je fais ces billets. Je sais ce que je veux appliquer comme action et je cherche une application graphique qui le fera plutôt qu’une ligne de commande. C’est limite bluffant lorsqu’on s’intéresse vraiment aux possibilités offertes par KDE,Gnome ou autre Cinnamon point de vue simplicité.) ..

Sur la debian KDE installée (je n’avais pas fait tourner une stable, personnellement, depuis un petit moment), je n’ai pas encore eu à ouvrir un terminal pour configurer quoique ce soit (alors que la dernière Debian que j’ai configuré pour une tierce personne, l’a été de manière ancestrale 🙂 ), les interfaces graphiques sont lisibles et précises, les options clairement définies. C’est ça, je pense que de ce côté, c’est vraiment mature, clair… et facile. Même pas besoin de synaptic… 😮

Ça me déplaît un peu, d’un côté ( bon, personne ne nous empêche de faire du #NoDE, y’a de quoi sur Debian)…

Mais c’est l’objectif du logiciel libre,non? Son essence même : donner l’accès à l’informatique libre pour tous et il faut avouer que cela n’a jamais été aussi facile et complet au niveau de l’offre…
Et pour les dictateurs de la ligne de commande, reste pas mal d’OS sympas à triturer ou garder les vieilles habitudes (et oui, c’est ça, des vieilles habitudes aussi efficaces soient-elles)

Alors, mes frustrations de geek, bah, je les garde pour moi…

Et vous, vous en pensez quoi (ou pas)?

(On ne parle pas de forcenés de l’outil informatique ici mais plus de madame Michu, hein, pas de confusion dans les têtes et pas de baston, s’il vous plaît…)

Publicités

Geekerie: Installer Debian (Kiss0s) Sid sur Schneider SCL141CTP

J’ai installé Fedora sur cette machine, mais dans le fond, je savais que ça me gonflerai vite…

Un post sur le forum Debian-Facile parlant de ce PC me laisse peu d’espoir quand à la réussite de l’installation d’une Stretch.

On est geek ou pas….

 

Pré-requis:

-Une iso de la Kiss0s du poto Arpinux (sur Usb)

-Un smartphone permettant le partage de la connection wifi via Usb (avec son câble donc), ça tombe bien, il y a 2 ports.

A savoir: pas d’installation possible sans réseau d’où le smartphone

Lire la suite

Ubuntu/Mint: installer Firefox Aurora

En attendant de m’attaquer au dernier billet sur Ubuntu ( j’avoue que je prends le temps, il y a des moments où …)

Donc, pour installer la version Aurora de Firefox sur Ubuntu/Mint et dérivées, on passe par un PPA

J’ouvre un terminal:

$sudo add-apt-repository ppa:ubuntu-mozilla-daily/firefox-aurora
$sudo apt update
$sudo apt install firefox

Lire la suite

Geekerie en Zone Hostile:-Linux Mint- Passer à la version 19 + Installation LXDE et Openbox

Ce billet est dédié aux utilisateurs qui ont déjà de la bouteille (sauf pour la première partie). Gros risques de crash sur le long terme, autant prévenir d’entrée de jeu. Le système de départ est Linux Mint 18.3 « Cinnamon ». En sachant qu’il y a de fortes chances pour que Cinnamon fonctionne méchamment mal, voire pas du tout, après l’upgrade de la distribution (c’est mon instinct qui me le dit 😀 ), j’installe LXDE et OpenBox

1/Installer LXDE & OpenBox (Facile: pour les non-« experts » qui aiment Mint mais on besoin de légèreté rapport à leur matériel. )

J’ouvre un terminal.

$sudo aptitude install lxde openbox nitrogen htop pcmanfm  obmenu obconf conky-std xscreensaver geany moc irssi ranger compton

Ça fonctionne très bien sur Mint 18.3 et également après avoir migré vers Mint 19

 

LXDE ( version 19 de Mint)

Lire la suite

Debian Sid: Linux 4.15, vulnérabilités Meltdown-Spectre

Debian Sid a reçu en mise à jour la version 4.15 du noyau

– Version 4.15.0-1-amd64 dans la numérotation Debian

-Version 4.15.4-1 dans la numérotation classique

J’ai voulu vérifier s’il était toujours vulnérable aux failles Spectre et Meltdown (je rappelle que mon processeur est un Intel ) ou si, au contraire, le problème est résolu

J’ai installé le paquet spectre-meltdown-checker (à savoir qu’il existe pour Stretch et Buster, l’actuelle testing)

$sudo aptitude install spectre-meltdown-checker

Lire la suite

Routine de slacker: -Geekons un peu-Installer et configurer Openbox

Pré-requis:

Avoir une Slackware de « base » installée (au minimum base du système, serveur d’affichage, desktop)

[Rapport au billet : Slackware n’est pas obligatoire si on ne prend en compte que la conf’, ma Debian a la même (bah ouais, si on à un wm à sa pogne sur un OS, autant l’utiliser sur l’autre)]

En général, c’est le cas après une installation classique. Openbox est disponible dans son plus simple appareil

Il va falloir installer pas mal de slackbuilds, rétrograder 2 paquets et configurer tout cela.

Installation de sbopkg

Sbopkg est un script bash permettant de manipuler les slackbuilds (une collection de scripts permettant de construire des paquets Slackware). Le fonctionnement? Très simple. Sbopkg va télécharger le SlackBuild puis le décompresser, télécharger le code source du programme, le copier dans le même répertoire que le SlackBuild, vérifier les sommes de contrôle, exécuter le slackbuild et installer le package résultant.

On télécharge et on se renseigne sur l’installation de sbopkg ici

sbopkg ne gère pas les dépendances, mais vous dira ce qui a coincé en cas d’échec de la compilation. A vous de trouver la dépendance manquante, ce qui peut être sportif. Le mode d’emploi de sbopkg

Parenthèses à caractère purement égocentré : J’utilise Current, pas de slackbuilds pour cette version, j’utilise donc ceux de la 14.2. Je vais donc devoir rétrograder certains paquets comme vte (pour lxterminal) ou libfm (pour pcmanfm), plus exactement installer une version antérieur de ces paquets via sbopkg (pour les utilisateurs qui utilisent la version stable, je ne pense pas que ce genre de problèmes existe). Ce qui casse Kde-Plasma. Et disons que je m’en balance un peu, je ne me souviens même plus de la dernière fois où j’ai utilisé ce dernier. L’air de rien, je m’aperçois que le goût que j’avais pour les DE s’est mangé une sacrée claque dans la tête, une fois passée la quarantaine. Avec les wm, t’as la base. A toi de construire Ton environnement de travail… 😀

Lire la suite

Routine de slacker : Tiens, j’ai envie de parler de Slackware

J’ai quitté Archlinux, qui m’a apporté pas mal de choses, le 15 Avril 2017.

Des regrets??

Non, aucun. J’ai su assez vite qu’elle ne resterait qu’une étape, même si elle a duré 4 ans. Au delà, de l’installation et de la configuration, donc de la compréhension générale du système et de sa structure (y’en a de la doc sur l’ArchWiki), je l’ai trouvé d’une légèreté, d’une simplicité et d’une réactivité certaines.. Mais d’un ennui mortel à long terme. La vérité, c’est que je savais que je viendrai pour de bon à Slackware. C’était aussi évident qu’il m’est impensable de me séparer de la Debian ou de migrer vers Microsoft ou Mac

Changement de PC oblige, après un back-up de ma configuration, installation. Je me suis longtemps posé la question. Repartir d’une Slackware-current basique et tout réinstaller avant de rebalancer mes confs ou faire ce qu’homo sapiens fait le mieux, la facilité avec un live-Usb « plasma »… Bah, j’ai choisi la deuxième voie, vous croyez quoi? 😀

J’ai le back-up, quelques logiciels à virer ( la suite KDE pour ne garder que l’essentiel, c’est long, mais bon…), quelques slackbuilds à installer.

Ce qu’il me reste comme bureaux et wm après purge (là aussi, si on installe une des images live d’AlienBob, faut assumer le ménage derrière) :

-XFCE, KDE Plasma, lxqt

-Openbox, pekwm, fvwm2 et wmaker

Lire la suite