Le bureau KDE/Plasma

‘lut à tous

[Edit: c’est en faisant le ménage sur le blog que je suis retombé là dessus… Et ça m’emmerde franchement de balancer ce brouillon à la poubelle alors qu’il ne me restait plus grand chose à faire. Je le termine donc en ce 15 Décembre 2019, année des têtes d’œufs. Ce billet a été débuté sur une Debian 9, la dernière partie (5/) sur Debian 10. Rien de prétentieux, juste un guide minimal pour prendre rapidement KDE/Plasma en main ]

A titre personnel, et à part mes gestionnaires de fenêtres, c’est le seul DE que j’utilise encore à ce jour. J’ai pourtant détesté  KDE4, les goûts et les couleurs….

Un peu d’historique  et de technique concernant le projet KDE

 

Vue d’ensemble

Ce billet n’a pas pour vocation d’expliquer dans les détails toutes les actions possibles, il se veut comme un guide de découverte. Entrer en profondeur dans les détails demanderait un temps fou (dont je ne dispose pas), je me contenterai donc de l’essentiel.

I/ Le tableau de bord

Lire la suite

Slackware64-Current: Passage au noyau de la série 5.4.xxx

 

C’est donc ce matin que j’apprends la nouvelle en faisant ma màj ( en sachant que la fréquence de mises à jour sur la version Current est environ de 2 jours) par la commande suivante

#slackpkg update && slackpkg install-new && slackpkg upgrade-all && grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg

(Oui, j’utilise grub sur Slackware, simplement pour me simplifier le multiboot et lilo m’a toujours bien gonflé)

Ce noyau est estampillé 5.4.1. Il prend la place du 4.19(.86 à la dernière màj) qui a été utilisé pendant une très longue période

Lire la suite

Solus OS: Installer KDE-Plasma

Mate, Budgie et Gnome… Ce sont les isos proposées pour Solus

Si toutefois aucun de ces bureaux ne vous parle et que vous êtes plus KDE…

Ouvrir un terminal et entrer la commande

$sudo eopkg install -c desktop.kde.core

On peut ajouter breeze-dark breeze-icons breeze-gtk-themes (histoire que ça ne soit pas trop dégueu.. ‘Fin, bon, les goûts et les couleurs..)

On laisse faire eopkg et un petit reboot après….

On choisit la session Plasma

 

 

Debian: SparkyLinux

Mauvaise nouvelle pour moi. En voulant terminer le billet sur Debian et KDE/Plasma Dimanche matin, je me suis aperçu que je ne pouvais plus booter sur l’OS. J’ai 2 solutions : La vieillesse du DD, qui avait déjà donné des signes de faiblesses, ou un pb de connectique… Je regarderai ça quand j’aurai le temps..

Sinon,  avec la partition libre sur le portable (40 Go sur 500 dispos), j’ai claqué Sparky Linux, version Dev,  à côté de Void et Slackware

Je dois avouer que je ne connaissais pas cette distro, jamais testé, si ce n’est en virtuel…

Et tester une distro sur machine virtuelle pour donner son avis, c’est un peu comme si je demandais à un vendeur de cycle de me permettre de tester un vélo  avant achat, que je faisais 500 mètres avec et que je disais au mec après coup: « C’est de la merde parce qu’il est bleu, je ne le prends pas »…

Un jugement biaisé et sans intérêt, à part peut être si le but est de prouver au vendeur que vous êtes réellement bancal de la boite à neurones….

Non, rien ne vaut les tests en dur et sur la durée…

Définitivement.

Lire la suite

Schneider scl141ctp & Fedora 29: Linux 4.20, carte son supportée et zram

Ben, de bonnes nouvelles pour cette machine.  Après le problème du Bluetooth réglé lors de la mise à jour vers Fedora 29 , ça faisait 2 semaines que je ne l’avais pas mise en route, + de 350 mises à jours (incorporant le kernel 4.20, la glibc et d’autres parties clés du système, les dépots updates-testing free et non-free étant actifs sur ma distro, elle est limite rolling) et une erreur qui ressort.

C’est le firmware que j’avais utilisé pour faire fonctionner la carte son du pc (Fedora 28) qui est responsable. En effet, un pilote officiel m’est proposé lors de cette mise à jour et les fichiers des 2 entre en conflits..

 

Lire la suite

Void Linux: finalisation et 1ère impression

Après quelques jours d’utilisation, je commence à me sentir à l’aise avec cette distribution

Je n’ai pas encore fait le tour de toutes les possibilités, mais on verra cela au fur et à mesure

Après avoir installé et configuré Openbox, j’ai viré Gnome et Cinnamon

$ sudo xbps-remove -R gnome

$sudo xbps-remove -R cinnamon && sudo xbps-install network-manager-applet

Virer Cinnamon et ses composants implique le retrait de network-manager-applet
que je réinstalle dans la foulée.

Je nettoie le tout (paquets orphelins + cache)

$ sudo xbps-remove -Oo

J’ai envie néanmoins d’un DE en parallèle d’Openbox

Lire la suite