Debian-Like: Siduction

J’ai connu Sidux , puis Aptosid – dont la dernière image dispo date de 2013 . Puis on a  Siduction.

Comme son nom l’indique, elle est basée sur Debian Unstable (Sid), une des distribution de mon quotidien depuis maintenant de nombreuses années. Donc, un système en mode Rolling depuis bientôt 11 ans ( la première Sidux étant apparu en Septembre 2006 et Siduction en étant la « fille »….), ce qui, niveau crédibilité, n’est pas négligeable.

Je me suis longtemps posé la question de son utilité, puisqu’on peut facilement s’installer une Sid par soi-même. A part l’administration rationnelle des paquets par une équipe, je ne vois pas trop… Mais bon, c’est toujours mieux qu’une Ubuntu (Basé sur Sid également, les bugs en plus)

Les images Iso (amd64- choix des bureaux ) sont ici : http://ftp.spline.de/mirrors/siduction/iso/patience/

Pas de version 32 bits pour cause d’abandon de cette architecture.

Cette version de Siduction se prénomme donc Patience – dont tout utilisateur d’Unstable doit faire preuve en cette période de gel de Stretch.

J’ai fait dans l’original, j’ai téléchargé la version Cinnamon.

Installation

L’installation se fait avec Calamares, vous pouvez choisir votre langue au démarrage du live

Le dock, en haut, me perturbe. Je le virerai au premier démarrage

,

La présence des firmwares facilite les choses (pour le réseau spécialement)

On reboote à la fin

Au premier démarrage, j’ai viré Plank de la liste des logiciels à démarrer automatiquement, appliqué les mises à jour en mode console (pas de synaptic, ni d’applet, ce qui me convient)

Un petit apt-get update && apt-get upgrade en mode super-utilisateur ( faudra que je mette sudo en place) pour appliquer les 501 mises à jour

Tout va bien au reboot, avec un kernel 4.10 (que je dois piocher dans experimental sur ma Sid) et un Cinnamon plutôt récent.

Je reviendrai sur cette distribution dans le  courant de la semaine

Publicités