BSD: Isotop, l’OpenBSD accessible

Fallait bien que cela arrive depuis que j’y pense…

J’ai donc téléchargé une iso d’Isotop (voir ici également pour l’installation), l’openBSD saveur 3hg

Je commence seulement à explorer, j’ai fait mes petits aménagements, malgré une résolution pas top (la faute au HDMI et à NVIDIA, pour ma part. Mais, je trouverai bien à force de gratter 😀 ). Ce qui n’est pas éliminatoire puisque je peux récupérer le tir en jouant sur la config du bureau…

Un bureau Xfce4 aux petits oignons, j’ai ajouté Conky pour faire beau et pour la frime

Lire la suite

Publicités

2017: j’vais essayer de vous la faire courte….

1/ L’informatique libre

a/Systèmes d’exploitation

Debian et Slackware, le reste ne présente plus aucun intérêt pour ma part, il était temps. Aujourd’hui, je suis pleinement satisfait de m’être arrêté sur ces 2 distributions ( En même temps, ça va faire bientôt 15 ans que je suis arrêté sur Debian , alors que Slackware a été présente par intermittence avant de devenir fixe. Aujourd’hui, je les utilise autant l’une que l’autre). Ces 2 systèmes (Sid & testing pour Debian, Current pour Slackware) correspondent parfaitement au libriste-bidouilleur que je suis devenu.

D’ailleurs, à partir du moment où je vais transférer mon disque dur sur l’ancienne tour de mon petit dernier,  l’Inspiron ne me servira plus qu’à explorer les systèmes BSD  (ainsi qu’à donner un avis sur les distributions que j’installe aux migrants de chez Microsoft) : 2 partitions pour des BSD et une partition pour pouvoir émettre un avis impartial sur les systèmes cités ci-dessous. Lire la suite

Cairo-dock

Je suis légèrement pris par le temps ces 3 dernières semaines et ça ne devrait pas s’arranger dans les mois à venir. Je vais essayer de maintenir un rythme raisonnable sur le blog, un billet en semaine (minimum) et un à deux le week-end .

Parenthèse fermée

J’ai donc installé PCLinuxOS en lieu est place d’Archlinux. J’ai vraiment envie de jouer avec les limites de cette distribution. L’image était une iso incluant Plasma. MATE a été ajouté et comme je n’ai pas spécialement d’attirance pour ce bureau, je lui ai adjoint cairo-dock. Le nombre de paquet installés sur cette PCLinuxOS atteint donc les 1955 (ce qui n’est pas si énorme lorsque que le prend en considération le fait qu’il y ait 2 bureaux et la plupart des logiciels essentiels, pour mes besoins personnels ) sur les 12677 que propose la distribution. On va voir ce que cela donne sur le long terme.

Revenons à Cairo-dock.

Je fais ce billet rapide suite à la question d’un ancien utilisateur de MacOsx (aujourd’hui sous Debian avec le bureau MATE )me demandant comment faire pour avoir un bureau ressemblant à ce qu’il a connu sur son OS proprio

C’est un dock hautement configurable qui doit cependant tourner sous un environnement de bureau qui gère la transparence ( de nos jours, monnaie courante). Il est disponible pour Gnu/Linux et BSD. A noter que c’est le premier dock ayant utilisé, dans sa version 2.0, l’OpenGL.

A titre personnel, je l’utilise souvent avec XFCE. Mais pour le coup, c’est avec MATE (on peut très bien l’utiliser sous KDE-Plasma). Je trouve qu’il joue bien son rôle de lanceur d’applications rapide. Cela reste purement une histoire de confort. La distribution Emmabuntus est livrée avec ce dock par défaut (configurable au 1er démarrage) et visiblement, le concept plaît aux utilisateurs de cette distribution. Petit plus par rapport au dock de MacOsX: les thèmes multiples et variés

Je ne rentre pas plus dans les détails, le mieux c’est de l’installer et de s’amuser avec la configuration. (puis en fait, je n’ai pas le temps d’en faire plus, désolé). Je vous laisse l’adresse du Wiki, en Français s’il vous plaît

Pour les fragiles des oreilles et de l’amour propre, baissez le son 😀

Logiciel: OpenShot 2.3

C’est en mettant à jour Archlinux à l’instant, qu’Openshot a été upgradé vers sa version 2.3.1

C’est le logiciel que j’utilise pour mes montages, alors quoi de neuf pour cette nouvelle version majeure

-Un nouvel outil de transformation en temps réel sur la vidéo

-Retour de l’outil Rasoir

-Amélioration du zoomage, des éditeurs de titres, du lecteur de prévisualisation, de l’audio et de l’exportation

-Traduit en 11 langues (traduction complète). 60 langues ne sont que traduites partiellement

-Corrections de bogues gênants