Compte-rendu d’installation: Schneider SCL141CTP

Je voulais ce genre de PC pour avoir à nouveau un outil informatique me permettant de voyager léger, embarquer un peu de son par la même occas’ ou en faire occasionnellement ,  traiter mes mails ou mes photographies, un petit peu de traitement de texte de dernière minute éventuellement… 🙂

Peu importe la puissance, juste un truc qui ne me coûtera pas la peau du cul. (138 euros pour ce Schneider,  ça me va bien du coup)

Puis, je suis curieux de voir le type de matériel que peut fournir ce fabriquant, je me dis que c’est l’occaz’

Voici quelques détails:

Écran : 14,1’’ IPS Full HD

Processeur : Intel Atom x5-8350 Quad Core Processor

Mémoire RAM : 2 Go

Capacité de stockage : 32 Go

Lecteur de cartes mémoire : Micro carte SD (jusqu’à 128GB max)

Résolution : 1920×1080 pixels

Carte son: CherryTrail

Webcam : 0,3 MP

Norme Wifi : 802.11 B/G/N

Bluetooth : 4.0 EDR

Microphone

Connectique : 2 ports USB (USB 3.0 + USB 2.0) / 1 port HDMI mini

Après, l’installation d’une distribution Linux sur ce genre de machine tient du parcours du combattant . Vu le prix de la machine neuve (138 euros), ça vaut le coup de se casser la tête. C’est ce que j’ai fait (en me disant qu’au pire, je réinstalle un Windows et je la refourgue)

Problème n° 1:

Système UEFI 32 bits pour machine X86_84. J’ai tapé dans ma réserve d’iso.

Seules Debian, Kiss0s et Fedora 28 sont bootables. Exit les Archbang, Slackware, Ubuntu, Mint, même l’Isotop (OpenBSD) ne veut rien savoir (dommage).

Problème n°2:

Pas de prise ethernet. Debian (live avec firmware non-free) et Kiss0s ne franchissent pas cette étape. Reste Fedora. La distro qui va trôner sur cette machine ayant peu d’importance au final, du moment que ça roule

Problème n°3 (et pas des moindres) le son (carte audio factice, quand pas détectée)

Ainsi soit-il..

Mise à mort de Windows avec passage à l’acide et…

Une Fedora 28 XFCE Edition + Cairo-dock (c’est plus sympa pour les autres membres de la famille, même si un petit pekwm va pointer le bout de son nez d’ici quelques heures…)

Ça ne m’étonne pas en fait, Fedora est très souvent au dessus du lot niveau compatibilité avec les matériels exotiques) Lire la suite

Publicités

Niveau Intermédiaire: Vipeer X( Fedora 26) et broadcom-wl

C’est ce genre d’intervention manuelle qui fait que je n’ai jamais conseillé une Fedora à un débutant….

Possédant un connexion Wifi via  du matériel problèmatique ( broadcom 4313), j’ai essayé d’appliquer la méthode que j’avais utilisé pour la Fedora 25. Bilan, ça ne fonctionne pas et pas question de continuer avec le module « libre » bcma du kernel, débit très faible

Voici la méthode que j’ai donc utilisée pour cette fois-ci

On suppose que les dépôts RPMFusion Free & Non-Free ont été mis en place.

Lire la suite

Niveau Intermédiaire: Vipeer X alpha 1

C’est dorénavant le 4ème système qui trônera sur ma machine avec Slackware-current, Debian Sid et KissOs « Buster » flavour.

Entre parenthèses, quand je lis que le multiboot est une vrai galère de la part d’un mec qui utilise Gnu/Linux depuis 10 ans, j’ai envie de lui dire de retourner sur Windows, il y sera à l’aise (vu que dans la plupart des cas, le multiboot est généré automatiquement à l’installation). Bref….

J’ai testé la Vipeer dans ce qui était une de ses premières versions, elle m’avait bien plus à l’époque. Puis, je l’ai oublié.

A part la Slack qui tourne avec Plasma en général, je suis devenu, avec l’âge, un adepte du NoDE.

Donc, retour à cette Vipeer. Elle est aujourd’hui basée sur Fedora 26 ( encore en version Alpha1)  mais je n’ai rencontré aucun problème à l’installation (l’installeur est Anaconda, celui de la Fedora. Rien de bien méchant donc. Au pire, il y a de la doc sur le sujet)

Lire la suite