Compte-rendu d’installation: Schneider SCL141CTP

Je voulais ce genre de PC pour avoir à nouveau un outil informatique me permettant de voyager léger, embarquer un peu de son par la même occas’ ou en faire occasionnellement ,  traiter mes mails ou mes photographies, un petit peu de traitement de texte de dernière minute éventuellement… 🙂

Peu importe la puissance, juste un truc qui ne me coûtera pas la peau du cul. (138 euros pour ce Schneider,  ça me va bien du coup)

Puis, je suis curieux de voir le type de matériel que peut fournir ce fabriquant, je me dis que c’est l’occaz’

Voici quelques détails:

Écran : 14,1’’ IPS Full HD

Processeur : Intel Atom x5-8350 Quad Core Processor

Mémoire RAM : 2 Go

Capacité de stockage : 32 Go

Lecteur de cartes mémoire : Micro carte SD (jusqu’à 128GB max)

Résolution : 1920×1080 pixels

Carte son: CherryTrail

Webcam : 0,3 MP

Norme Wifi : 802.11 B/G/N

Bluetooth : 4.0 EDR

Microphone

Connectique : 2 ports USB (USB 3.0 + USB 2.0) / 1 port HDMI mini

Après, l’installation d’une distribution Linux sur ce genre de machine tient du parcours du combattant . Vu le prix de la machine neuve (138 euros), ça vaut le coup de se casser la tête. C’est ce que j’ai fait (en me disant qu’au pire, je réinstalle un Windows et je la refourgue)

Problème n° 1:

Système UEFI 32 bits pour machine X86_84. J’ai tapé dans ma réserve d’iso.

Seules Debian, Kiss0s et Fedora 28 sont bootables. Exit les Archbang, Slackware, Ubuntu, Mint, même l’Isotop (OpenBSD) ne veut rien savoir (dommage).

Problème n°2:

Pas de prise ethernet. Debian (live avec firmware non-free) et Kiss0s ne franchissent pas cette étape. Reste Fedora. La distro qui va trôner sur cette machine ayant peu d’importance au final, du moment que ça roule

Problème n°3 (et pas des moindres) le son (carte audio factice, quand pas détectée)

Ainsi soit-il..

Mise à mort de Windows avec passage à l’acide et…

Une Fedora 28 XFCE Edition + Cairo-dock (c’est plus sympa pour les autres membres de la famille, même si un petit pekwm va pointer le bout de son nez d’ici quelques heures…)

Ça ne m’étonne pas en fait, Fedora est très souvent au dessus du lot niveau compatibilité avec les matériels exotiques) Lire la suite

Publicités

Ubuntu/Mint: installer Firefox Aurora

En attendant de m’attaquer au dernier billet sur Ubuntu ( j’avoue que je prends le temps, il y a des moments où …)

Donc, pour installer la version Aurora de Firefox sur Ubuntu/Mint et dérivées, on passe par un PPA

J’ouvre un terminal:

$sudo add-apt-repository ppa:ubuntu-mozilla-daily/firefox-aurora
$sudo apt update
$sudo apt install firefox

Lire la suite

Compte rendu d’installation: Linux Mint 18.3 sur Laptop ASUS F552C

Encore un portable à mettre en dual-boot. Il est destiné à un usage classique: Bureautique, Surf, Multimédia

Son proprio a 20 ans et ne s’intéresse pas à l’informatique, j’ai donc installé Linux Mint sur cette machine,  autant faire simple (pour lui). La mise en place a été une autre histoire…

Asus F552C

Processeur: Intel Core i3-3217U CPU @ 1.8GHz

Ram: 4go

Carte Vidéo : Nvidia GeForce GT 710M

Wifi/Bluetooth : MEDIATEK Corp. MT7630e 802.11bgn Wireless Network Adapter

Installation

Pré-requis:

Lire la suite

Musique: Slapdown

Connaissant Nico et Olivier (bassiste et batteur) depuis quelques années maintenant, j’ai envie de partager leur premier clip (ainsi que leur « bio » envoyée par Olivier cette semaine).

Perso, ça passe plutôt bien leur zik (alors que ce n’est pas franchement mon style de prédilection).

Bonne route à vous les gars 😀

 

Formé en 2013, le groupe Slapdown (né dans le dijonnais) débute avec 5 membres dans un style nu metal US.

Après quelques concerts, le groupe se sépare de son chanteur. Suite à une année de recherches infructueuses d’un nouveau frontman dans ce style, le groupe décide de tout changer et se dirige vers un tout nouveau genre, plus puissant, rapide et percutant, se transformant en un groupe de thrash death metal.

En 2015, Esteban débarque au chant, mais l’un des guitaristes, dans la foulée, doit quitter la bande. Le groupe décide donc de continuer à 4 et commence à enchaîner les dates dans les régions voisines .

En 2017, le quatuor s’apprête à défendre son premier EP « Cult », enregistré durant l’été…

MEMBRES

CHANT : Esteban Ramirez

GUITARE : Vincent Lacagne

BASSE : Nicolas Simeray

BATTERIE : Olivier Simeray

 

 

CONTACT

o.simeray@gmail.com

06.76.01.58.37

Slapdown sur la toile:

https://www.facebook.com/thrash.slapdown

https://soundcloud.com/thrash_slapdown

https://twitter.com/Thrash_Slapdown

Debian: Unstable très… stable

Ça fait bien longtemps que je n’ai pas parlé de Debian…

Pourquoi???

Parce que disons que même sur la version unstable de la distribution, le système est d’une stabilité peu commune alors qu’il est censé être… en mise à jour permanente.

Alors, un point rapide

-Le noyau en version 4.15 est remplacé par la version 4.16.5-1 (4.16.0-1 pour la numérotation de Debian) ce jour même. Alors qu’avant, j’étais toujours méfiant par rapport à ce genre de changement, aujourd’hui, ça passe comme une lettre à la poste… ( headers, dkms, etc…)

Lire la suite

Débutants : Ubuntu 18.04LTS (Gnome) – Le bureau Gnome

Je profite de cette série de nuits d’insomnies pour m’y coller. En plus, ça m’arrange, il fait vraiment trop beau pour passer sa vie sur un PC en journée…

Ubuntu a donc laisser tomber Unity ( ainsi que son successeur Unity8). J’ai vu qu’il existe des petits groupes de personnes qui essaient de maintenir en vie ces projets. Combien de temps cela sera-t-il possible??? Mystère…

Ubuntu est livrée, à partir de cette version 18.04, avec le bureau Gnome configuré à la sauce Canonical, ce qui, au final, a peu d’incidence sur l’expérience utilisateur par rapport à la version non-customisée du bureau (que l’on trouve sur Fedora ou Debian, par exemple). La seule différence visuelle étant la présence du Dock par défaut

A noter que la version de Gnome est la 3.28

Rien de bien pertinent dans ce billet, c’est plus un complément du billet précédent..

Vue rapide:

Le bureau inactif

Lire la suite