Linux Mint 18.2-64 bits (béta): nouveautés et autres versions (xfce, kde…)

Petit résumé vite fait avant d’entrer dans les détails au prochain billet ( plus spécifiquement le bureau Cinnamon et les logiciels présents)

Je suis donc sur la phase de test de cette version18.2 de Linux Mint (C’est la version vers laquelle je vais devoir, ou pas, faire migrer (ou le faire moi-même selon les cas)  les utilisateurs à qui j’ai installé cette distribution). Et j’avoue que je reste sceptique vis à vis de l’utilisation du noyau Linux 4.8.xxx (même si la base est Ubuntu LTS 16.04.2 ). Alors certes, c’est la première fois que j’arrive à lancer un noyau de cette génération sur mon Inspiron sans que cela ne me fasse un kernel panic (Intel), certainement grâce à la chiée de correctifs qui a inévitablement été pondu par et pour Ubuntu, pas pour autant que je suis convaincu. La pertinence aurait été l’inclusion « d’urgence » d’un kernel de la série 4.9.xxx.

Pour ce qui est de Mint,  j’ai encore plus tendance  Lire la suite

Publicités

Linux Mint 18.2 Cinnamon 64 bits (béta): Install et post-install

Une fois le live DVD (ou USB dans mon cas) lancé (en anglais), la première chose est de faire un tour du côté de « System settings » et de basculer sur un clavier FR, pour plus de facilité ( en Azerty donc, plus pratique pour rentrer une clé WPA2 pour ceux qui ne connaissent pas de mémoire les correspondances avec le clavier Qwerty)

Première chose qui me saute aux yeux: la présence du zombiesque noyau de la série 4.8. Normal, cette version de Mint est basée sur Ubuntu 16.04 LTS

Sauf que les dernières fois que j’ai eu à faire à cette série kernel (peu importe la distribution) , après le reboot post-install, mon Inspiron (Intel) était en panique, kernel panic

Lire la suite

OBRevenge

C’est en faisant un tour sur Distrowatch, en milieu de semaine, que j’ai fait connaissance avec cette distribution

Une Archlinux sous Openbox tendance « user-friendly » (même s’il y a des iso avec MATE & KDE disponibles)

Cela peut-être intéressant pour un débutant ayant une bécane aux performances limitées. Tout est fait, visiblement, pour une expérience utilisateur ultra-simplifiée de ce gestionnaire de Fenêtres. Pas besoin d’éditer le menu d’openbox par exemple, cela est fait automatiquement. Côté système, une administration en mode graphique, avec par exemple Pamac pour la gestion des logiciels et comme toutes distributions pour débutants, les firmwares sont installés par défaut ( firmwares) .

On télécharge ici

Intallation

Lire la suite

Devuan Gnu/linux : coup d’oeil rapide

Petit historique:

La petite guerre intestine chez Debian, concernant le choix de l’init systemd par défaut, a donné naissance à ce fork nommé Devuan. Avec sysVinit en lieu et place de systemd.

Pourquoi pas?

J’m’accorde sur le fait que le bouchon a été poussé un peu loin entre les pro et anti-systemd. Mais, dans la vraie vie, lorsque qu’un couple ne s’entend plus, vaut mieux qu’il se sépare plutôt que de continuer ensemble avec pour principal moteur la rancœur, dans une ambiance à faire mourir les cafards … Je pense que cela vaut aussi dans ce genre de situation.

Je peux comprendre les 2 partis techniquement Lire la suite

Mageia 6 sta2 – XFCE Live

N’ayant pas réussi à démarrer l’interface graphique de la Void (impossible de démarrer X, malgré la doc sur le sujet, tant du côté du wiki officiel  que de celui d’Archlinux, bien fourni sur le sujet), j’ai récupéré une des autres images qui trainaient pour la faire ingurgiter à l’Inspiron 1525 : celle de la Mageia6 -sta2  xfce Live

Je ne reviens pas sur l’installation, tout le monde connait le principe, certaines choses ne changent pas. Et parfois, c’est bien comme cela, on se retrouve avec du robuste et du sûr en face de soi. Un peu à l’image de l’installateur de Debian

Premier démarrage, on se retrouve avec plus de 500 mises à jour à effectuer après avoir appliqué celles concernant urpmi

Un petit reboot après:

On se retrouve avec un noyau Linux  mis à jour vers la version 4.9.27-desktop-1.mga6, les blob proprio pour le matériel  sont présents par défaut

XFCE 4.12, reconfiguré à ma sauce (pour une fois que je trouve un thème sombre moins dégueulasse que la moyenne, j’ai nommé Nodoka-midnight )

Toujours une absence de conflits entre les interfaces (eth0,wlan), que j’ai connu autant sous Mandriva que Mageia, ou les gestionnaires de réseaux.

 

Bon voilà, je vais la garder de côté pour voir, faut dire que l’actualité du logiciel libre est restreinte en ce moment..

J’vais quand même pas parler de la Devuan non?

 

 

Debian: des news de Stretch + openbox

Ce soir, y a un trader qui parle avec cohèrence de son programme destructeur et une folle qui vomit le néant comme un trou noir avale la lumière. il est temps de faire un billet de globe blog (putain, j’en perds mon français ) ou j’vais bruler la téloch’

 

Les mises à jour continuent gentillement, ni plus, ni moins.

Openbox:

Un gestionnaire de fenêtre ultra-léger, que l’on peut configurer facilement grâce à des logiciels comme obmenu et  obconf (beaucoup de doc disponible sur le Net). Je reviens lentement au no-DE, cela convient aux moments où j’ai besoin des ressources système. C’est sobre, ça envoie du pâté, c’est simple une fois que l’on a prit la chose en main.

J’ai installé Tint2 plutôt que Lxpanel pour la barre de tâche. j’ai chopé la configuration sur le net, la voici :

#———————————————
# TINT2 CONFIG FILE
#———————————————
# For more information about tint2, see:
# http://code.google.com/p/tint2/wiki/Welcome
#
# For more info on configuring tint2, see:
# https://code.google.com/p/tint2/wiki/Configure

# Background definitions
# ID 1
rounded = 0
border_width = 0
background_color = #000000 40
border_color = #828282 0

# ID 2 – task active
rounded = 1
border_width = 0
background_color = #d8d8d8 30
border_color = #d8d8d8 30

# ID 3 – task
rounded = 1
border_width = 0
background_color = #000000 0
border_color = #000000 0

# ID 4
rounded = 1
border_width = 1
background_color = #888888 20
border_color = #ED2323 60

# ID 5 – taskbar
rounded = 0
border_width = 1
background_color = #000000 0
border_color = #000000 0

# ID 6 – active taskbar
rounded = 0
border_width = 1
background_color = #d8d8d8 8
border_color = #d8d8d8 0

# ID 7 – tooltip
rounded = 3
border_width = 0
background_color = #222222 90
border_color = #222222 90

# ID 8
rounded = 1
border_width = 1
background_color = #888888 20
border_color = #888888 20

# Panel
panel_monitor = all
panel_position = top center horizontal
panel_items = TSC
panel_size = 100% 30
panel_margin = 0 -1
panel_padding = 0 0
panel_dock = 0
wm_menu = 1
panel_layer = bottom
panel_background_id = 1

# Panel Autohide
autohide = 0
autohide_show_timeout = 0.3
autohide_hide_timeout = 1.5
autohide_height = 6
strut_policy = follow_size

# Taskbar
taskbar_mode = multi_desktop
taskbar_padding = 6 0 6
taskbar_background_id = 5
taskbar_active_background_id = 6
taskbar_name = 1
taskbar_name_background_id = 0
taskbar_name_active_background_id = 0
taskbar_name_font = Liberation Sans 9
taskbar_name_font_color = #828282 100
taskbar_name_active_font_color = #828282 100

# Tasks
urgent_nb_of_blink = 20
task_icon = 1
task_text = 0
task_centered = 1
task_maximum_size = 40 40
task_padding = 2 2
task_background_id = 3
task_active_background_id = 2
task_urgent_background_id = 4
task_iconified_background_id = 3

# Task Icons
task_icon_asb = 80 0 0
task_active_icon_asb = 100 0 0
task_urgent_icon_asb = 100 0 0
task_iconified_icon_asb = 80 0 0

# Fonts
task_font = Liberation Sans 06_55 6
task_font_color = #828282 60
task_active_font_color = #828282 100
task_urgent_font_color = #FFFFFF 100
task_iconified_font_color = #d8d8d8 60
font_shadow = 0

# Launcher
launcher_padding = 8 4 4
launcher_background_id = 0
launcher_icon_size = 24
# Specify icon theme names with launcher_icon_theme.
# if you have an XSETTINGS manager running (like xfsettingsd), tint2 will follow your current theme.
launcher_icon_theme = gnome-colors-statler
# Each launcher_item_app must be a full path to a .desktop file
launcher_item_app = /usr/share/applications/terminator.desktop
launcher_item_app = /usr/share/applications/xfce4-file-manager.desktop
launcher_item_app = /usr/share/applications/gedit.desktop
launcher_item_app = /usr/share/applications/firefox.desktop

# System Tray
systray = 1
systray_padding = 4 2 3
systray_sort = right2left
systray_background_id = 0
systray_icon_size = 24
systray_icon_asb = 100 0 0

# Clock
time1_format = %H:%M
time1_font = Liberation Sans 11
#time2_format = %A %d %B
#time2_font = Liberation Sans 6
clock_font_color = #b5b5b5 100
clock_padding = 12 4
clock_background_id = 0
clock_lclick_command = gsimplecal
clock_rclick_command = gsimplecal

# Tooltips
tooltip = 1
tooltip_padding = 2 2
tooltip_show_timeout = 0.0
tooltip_hide_timeout = 0.0
tooltip_background_id = 7
tooltip_font_color = #d8d8d8 100
tooltip_font = Liberation Sans normal 9.0

# Mouse
mouse_middle = none
mouse_right = toggle
mouse_scroll_up = toggle
mouse_scroll_down = iconify

# Battery
battery = 1
battery_low_status = 20
battery_low_cmd = notify-send « battery low »
battery_hide = 96
bat1_font = Liberation Mono 8
bat2_font = Liberation Mono 8
battery_font_color = #b5b5b5 100
battery_padding = 2 0
battery_background_id = 0

# End of config

Pour le moniteur système Conky (Dont j’ai trouvé un bout sur le net pour le refaire à ma sauce) :

background yes
update_interval 1

cpu_avg_samples 2
net_avg_samples 2
temperature_unit celsius

double_buffer yes
no_buffers yes
text_buffer_size 2048

gap_x 10
gap_y 30
minimum_size 190 450
maximum_width 190
own_window yes
own_window_type override
own_window_transparent yes
own_window_hints undecorate,sticky,skip_taskbar,skip_pager,below
border_inner_margin 0
border_outer_margin 0
alignment tr

draw_shades no
draw_outline no
draw_borders no
draw_graph_borders no

override_utf8_locale yes
use_xft yes
xftfont caviar dreams:size=8
xftalpha 0.5
uppercase no

default_color FFFFFF
color1 DDDDDD
color2 AAAAAA
color3 888888
color4 666666

lua_load ~/.conky/conky_grey.lua
lua_draw_hook_post main

TEXT
${voffset 35}
${goto 95}${color4}${font ubuntu:size=22}${time %e}${color1}${offset -50}${font ubuntu:size=10}${time %A}
${goto 85}${color2}${voffset -2}${font ubuntu:size=9}${time %b}${voffset -2} ${color3}${font ubuntu:size=12}${time %Y}${font}

${voffset 45}
${font Ubuntu:size=10,weight:bold}${color}Debian « Strech »
${color3}Kernel: ${color2}${exec uname -r}
${color3}Arch:${color2}$machine
${color3}Uptime:${color2} $uptime
${color3}Load:${color2} $loadavg
${color3}Processes: ${color2} $processes
${color3}Running Processes: ${color2} $running_processes
${font sans-serif:bold:size=8}PROCESSORS ${hr 2}${font}
CPU1: ${cpu cpu1}% $alignr ${freq} MHz $alignr ${cpubar cpu1 8,60}
CPU2: ${cpu cpu2}% $alignr ${freq} MHz $alignr ${cpubar cpu2 8,60}

${voffset 80}
${font Ubuntu:size=7,weight:bold}${color}CPU
${font Ubuntu:size=7,weight:normal}${color1}${top name 1}${alignr}${top cpu 1}%
${font Ubuntu:size=7,weight:normal}${color2}${top name 2}${alignr}${top cpu 2}%
${font Ubuntu:size=7,weight:normal}${color3}${top name 3}${alignr}${top cpu 3}%
${goto 90}${cpugraph 10,100 666666 666666}
${voffset -10}${font Ubuntu:size=7,weight:normal}${color}${threads} process

${voffset 20}
${font Ubuntu:size=7,weight:bold}${color}MEM
${font Ubuntu:size=7,weight:normal}${color1}${top_mem name 1}${alignr}${top_mem mem 1}%
${font Ubuntu:size=7,weight:normal}${color2}${top_mem name 2}${alignr}${top_mem mem 2}%
${font Ubuntu:size=7,weight:normal}${color3}${top_mem name 3}${alignr}${top_mem mem 3}%

${voffset 15}
${goto 50}${font Ubuntu:size=7,weight:bold}${color}DISKS

${goto 50}${diskiograph 30,100 666666 666666}${voffset -30}
${goto 50}${font Ubuntu:size=7,weight:normal}${color}used: ${fs_used /home} /home
${goto 50}${font Ubuntu:size=7,weight:normal}${color}used: ${fs_used /} /

${voffset 20}
${goto 05}${font Ubuntu:size=13,weight:bold}${color}Debian Gnu/Linux
${image /home/user/images/debian-logo-icone-3839-128.png -p 0,0 -s 80×80}

NOTE:Vous trouverez le logo sur le net : debian-logo-icone-3839-128.png

Voilà, c’était le billet de milieu de semaine. Il a été rédigé avec comme ambiance l’album « Speech of Freedom » du groupe « Black Bomb A ». La soirée si prête.

 

 

 

Debian-Like: Siduction

J’ai connu Sidux , puis Aptosid – dont la dernière image dispo date de 2013 . Puis on a  Siduction.

Comme son nom l’indique, elle est basée sur Debian Unstable (Sid), une des distribution de mon quotidien depuis maintenant de nombreuses années. Donc, un système en mode Rolling depuis bientôt 11 ans ( la première Sidux étant apparu en Septembre 2006 et Siduction en étant la « fille »….), ce qui, niveau crédibilité, n’est pas négligeable.

Je me suis longtemps posé la question de son utilité, puisqu’on peut facilement s’installer une Sid par soi-même. A part l’administration rationnelle des paquets par une équipe, je ne vois pas trop… Mais bon, c’est toujours mieux qu’une Ubuntu (Basé sur Sid également, les bugs en plus)

Les images Iso (amd64- choix des bureaux ) sont ici : http://ftp.spline.de/mirrors/siduction/iso/patience/

Pas de version 32 bits pour cause d’abandon de cette architecture.

Cette version de Siduction se prénomme donc Patience – dont tout utilisateur d’Unstable doit faire preuve en cette période de gel de Stretch.

J’ai fait dans l’original, j’ai téléchargé la version Cinnamon.

Installation

L’installation se fait avec Calamares, vous pouvez choisir votre langue au démarrage du live

Le dock, en haut, me perturbe. Je le virerai au premier démarrage

,

La présence des firmwares facilite les choses (pour le réseau spécialement)

On reboote à la fin

Au premier démarrage, j’ai viré Plank de la liste des logiciels à démarrer automatiquement, appliqué les mises à jour en mode console (pas de synaptic, ni d’applet, ce qui me convient)

Un petit apt-get update && apt-get upgrade en mode super-utilisateur ( faudra que je mette sudo en place) pour appliquer les 501 mises à jour

Tout va bien au reboot, avec un kernel 4.10 (que je dois piocher dans experimental sur ma Sid) et un Cinnamon plutôt récent.

Je reviendrai sur cette distribution dans le  courant de la semaine