Albums incontournables: « Purpose Maker » -Jeff Mills- 1997

Jeff Mills. La première fois que je suis allé dans une soirée techno ( j’avais des réticences), je devais avoir 22 ans.

Je me souviens pourquoi. On était 2 (plutôt axés Rock) à avoir fait un deal avec un ami, du genre:

« Moi: ça serait cool que tu viennes voir Mass Hysteria, la semaine prochaine, avec nous.

Lui: Ok, si vous venez voir Jeff Mills ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeff_Mills ) avec moi la semaine d’après

Moi: Jeff Mills? Connais pas

Lui:C’est de la Tek

Moi: Mouaaaais, je ne suis pas trop tek

Lui: Attends, je te fais écouter son dernier skeud…. »

C’est comme ça que j’ai découvert « Purpose Maker » de MONSIEUR Jeff Mills

Du coup, ben deal

Je n’oublierai jamais cette soirée, j’ai découvert que la techno était une musique à part entière. Surtout lorsque le Set est exécuté par LA référence.

J’espère qu’il n’a pas oublié son premier concert de Mass Hystéria ( Sortie de Contradictions)

Voici le set vidéo accompagnant la sortie de l’album « Purpose Maker »

Pourquoi je vous parle de ça?

C’est parce que c’est ce que je suis en train d’écouter « Live @t Liquid Room » (Tokio) à l’heure où je vous prépare un billet sur l’installation et la configuration de Slackware 15 RC1 (current), que je publierai probablement le week prochain.

Live @t Liquid Room, Tokio – « mix-up the vol.2 » est le Live (lors de la tournée Purpose Maker) auquel j’ai eu droit (en gros) lors de cette soirée mémorable (pour moi) au Terminal Export de Nancy (54)

Bon week, les gens 🙂

Albums incontournables : Casey – « Libérez la bête » – (2009)

Je pensais que le rap était mort, il y a une dizaine d’années.
Un scène « Hip Hop » ignorante de la langue (matière première du truc), pathétique, représentée par des têtes d’enclumes à l’intelligence de limaces n’ayant rien à dire.

Puis j’ai découvert Zone Libre, Hamé et, surtout, Casey sur l’album « L’angle mort »

C’est plus particulièrement le côté sombre et glauque de Casey que j’ai aimé

Les goûts et les couleurs….

Son album « Libérez la bête » est très bon, très bien écrit et sans concessions.


A se mettre dans les oreilles en se disant que le hip hop n’est pas mort, finalement, malgré les 90 % de pitres qui inondent cette culture par leur médiocrité.

Commentaires fermés sur Albums incontournables : Casey – « Libérez la bête » – (2009) Publié dans Albums incontournables

Albums incontournables : Gojira – « From Mars….To Sirius »

Voilà un groupe avec lequel j’ai eu énormément de mal. J’veux dire cet album ( merci frangin) a eu un tel impact émotionnel sur moi que j’ai eu du mal avec les albums suivants…
Et bien sûr, les chants des baleines en intro, et les textes, de certains titres ( Ocean Planet, Flying Wales  ont eu un tel écho sur l’amoureux des cétacés que je suis) ou leur hymne  « Global Warming » ( We will see our children growing…), dont le thème me touche si profondément ,ni sont pas étrangés. Les autres morceaux étant autant de pépites ( Backbones, from Mars, To sirius…) . Dur de prendre plus aux tripes……

Lire la suite

Albums Incontournables: « Dur comme fer »- Lofofora (1999)

Le genre de galette totalement intemporelle.
Je l’écoute aujourd’hui, j’ai exactement le même sentiment qu’il y a 20 ans.
Avec ses textes au ciseau, Reuno n’est jamais dans le rôle du donneur de leçon, il établit des constats sur les « trucs qui le font chier » ( j’avais lu ça dans une interview) et n’a jamais changé de ligne, même si, à mon goût, cet opus restera le plus percutant. J’aime écouter un album pendant des années et me dire que, finalement, rien ne change. Et c’est là que se situe le tour de force de « Dur comme fer ». Lire la suite

Albums Incontournables: « Close The Door » -Terranova (1999)

Milieu de semaine, besoin de se vider le crâne.

Et quoi de plus sympa que ce groupe de Trip-Hop allemand au son bien planant…
Découvert à l’époque avec cet album, je suis devenu très vite un inconditionnel
Comme bien d’autres artistes, on en parle pas.

On écoute et on se pose 😉

 

 

 

Un petit featuring avec Tricky

Albums Incontournables: « Heaven’s Dust » & « Soft breeze & Tsunami breaks » – Ekova (1998/1999)

La découverte de ce groupe a eu lieu avec l’album « Peuh » (1996) de Lofofora

C’est le dernier morceau de l’album et je suis tombé sous le charme directement.

« Shiva Skunk Spécial Ekova Flavour »

2 ans plus tard  sortira « Heaven’s Dust ».

Le groupe est composé de l’américaine Dierdre Dubois, chanteuse/violoncelliste, dont la particularité a été d’inventer son propre langage pour certains morceaux de cet album, flirtant avec les musiques du moyen-orient, maghrébines et celtiques. Elle est accompagnée d’ Arash Khalatbari, percussionniste/Clarinettiste iranien et l’algérien Mehdi Haddab, joueur de Luth arabe.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Albums Incontournables: « Heaven’s Dust » & « Soft breeze & Tsunami breaks » – Ekova (1998/1999) Publié dans Albums incontournables, Musique

Albums incontournables: « Bind, Torture, Kill » – Suicide Commando (2006)

Un Groupe « unipersonnel »  que j’ai découvert sur le tard par cet album justement. (Merci tu sais qui … 😉  )
Un style qualifié parfois d’Electro-industriel ou d’EBM (pour Electro Body Music), la personne qui se cache derrière cette entité est Johan Van Roy, un belge auteur/compositeur très productif (12 albums depuis 1994, tous très bons et pas mal de Mix et collaborations) . Lire la suite

Albums Incontournables: « Dread, beat an’ Blood »- Linton Kwesi Johnson (1978)

J’ai découvert ça via une cassette prêtée par une connaissance (et recopiée, of course), il y a 23 ans .Elle m’a accompagné dans quelque-unes des soirées auxquelles je participais à l’époque. Ça pose une ambiance 😀

Linton Kwesi Johnson, plus simplement appelé LKJ est un poète british qui récite ses oeuvres sur du bon gros dub à papy et est proche du mouvement Black Panthers. Il commence à écrire des poésies lors de ses études en sociologie. Son deuxième recueil, « Dread, Beat an’ Blood », servira de base à cet album qui est sorti sous le nom « Poet and the Roots ». Il écrit en Créole Jamaïquain. Il sortira quelques 11 albums après celui ci, ainsi que quelques lives. Et ça vaut le détour.

Album court (33 minutes) mais dense.

Commentaires fermés sur Albums Incontournables: « Dread, beat an’ Blood »- Linton Kwesi Johnson (1978) Publié dans Albums incontournables, Musique

Albums Incontournables : « Fieldtrip » -Grimskunk (1998)

Une baffe de plus, elle est québécoise cette fois. Elle vient du label Indica Records

Un foutoir, une expérience auditive, ce groupe est inclassable. Cette album est une réussite, à mes yeux.

(Et encore une fois, le visuel me fait tilter )

Des textes en anglais, français (avec l’accent :D),espagnol (mais pas que) et une musique qui balance entre punk, Hardcore, reggae/dub/ska, psychédélique, progressive, même pop par moment. On prend une grosse tarte à chaque morceau.

 

« Fieltrip », on n’en parle pas. On l’écoute.